mercredi22août
Le livret A

La performance de l’épargne de précaution en France est à son plus bas niveau. Net d’inflation, le rendement du livret A devient négatif. Cela se présente comme l’un des pires scénarios pour ce type de placement, réputé comme intéressant pour les Français. En outre, le gouvernement maintient le taux de ce livret à 0,75% jusqu’en 2020. Cette politique pénalise pourtant les épargnants. Face à une telle situation, les Français doivent-ils opter pour d’autres placements ?

Étant donné le maintien de la politique du taux du livret à 0,75%, certains épargnants seraient bien tentés de se tourner vers des solutions de placement plus rentables. Où peut-on placer les liquidités pour acquérir un minimum de sécurité ? Toujours est-il que le rendement réel du livret A pour les épargnants s’amenuise, au point de devenir négatif de 1,55% ?

Ce taux est supposé compenser la hausse généralisée des prix. En effet, l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) affirme que l’inflation connaît une forte hausse en rythme annuel pour être actuellement à +2.30%.

Les épargnants doivent attendre sagement la remontée des taux

Parmi les placements préférés des Français figurent les livrets d’épargne réglementés dont le livret A. Celui-ci est tout autant moins risqué que l’assurance-vie. Néanmoins, les intérêts versés font l’objet d’une exonération d’impôts.

Par ailleurs, le livret A est réputé comme un placement sans risque et intéressant pour les Français, sachant que l’épargne est disponible en permanence. Malheureusement pour les épargnants, son rendement réel restera négatif, étant donné le taux d’inflation.

Le taux de rendement réel est de -1,55%

Jusqu’à maintenant, le livret A avait séduit des épargnants qui dénotent une profonde aversion au risque. Les versements sont plafonnés mais l’épargne est disponible en permanence. De plus, les intérêts qui en découlent ne sont pas soumis à l’impôt sur le revenu.

Mais le taux du livret A (0,75%) est inférieur au taux d’inflation. Cela implique un taux de rendement réel négatif à hauteur de 1,55%.

Pourquoi doit-on encore opter pour le livret de précaution ?

Les prix à la consommation ont connu une hausse vertigineuse en juillet 2018. D’après une estimation provisoire de l’INSEE, l’augmentation est de +2,3%. En effet, sur une année, les prix de l’énergie comme ceux des services ont flambé. C’est l’une des raisons qui expliquent cet accroissement de l’inflation.

Cette hausse n’est pas sans conséquence sur le rendement de l’épargne de précaution des Français. Le livret A en est impacté. La stratégie de placement doit-elle être modifiée ? Faut-il vider les livrets A et songer à investir dans des produits d’épargne plus rémunérateurs ?

Ce qui est certain, c’est que l’épargne de précaution doit rester liquide. La prise de risque n’a pas sa place dans ce type de placement.

Cela dit, les épargnants se doivent d’attendre une remontée des taux d’intérêt sur les livrets épargne.

A découvrir également

  • Image actualite 1
    Plafond du Livret A atteint, que faire de mon épargne ?
    2/07/2021
  • Image actualite 2
    Épargne: Le fossé des générations
    3/09/2019
  • Image actualite 3
    Le délai de perception des premiers dividendes d’une pierre papier impacte grandement sur la trésorerie
    8/08/2019
  • Image actualite 4
    L’investissement dans le résidentiel reprend de la couleur après des années de délaissement
    7/08/2019

Archives

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt