De plus en plus de Français envisagent d’investir en actions

homme devant des actions

Selon l’Observatoire de l’épargne de l’Autorité des marchés financiers, les Français s’intéressent de plus en plus aux actions même s’ils restent prudents sur ce type de placements financiers. Et ce sont les jeunes qui se montrent les plus intéressés.

Pour faire fructifier leur épargne en cette période de taux bas, les Français commencent à regarder de plus près les placements en actions. C’est ce qu’indique en effet le dernier Observatoire de l’épargne de l’AMF. L’autorité des marchés financiers révèle ainsi que le taux de détention d’actions a légèrement progressé en deux ans, passant de 6,2% en 2016 à 7,5% en 2018, et après plus de 10 ans de baisse.

L'attraction vers la bourse augmente aussi puisque 3 personnes sur 10 se déclarent intéressées par les actions (30% en 2018 contre 28% en 2017).

Et ce sont tout de même 22% des 1 244 personnes interrogées entre septembre et octobre par l’AMF qui envisagent un investissement en actions dans les 12 prochains mois.

L’année dernière seulement 18% des sondés l’envisageaient.

La confiance des personnes dans les placements en actions a progressé de 22 % à 27 % en un an. De même que les intentions de souscription

Observatoire de l’épargne de l’AMF.

La majorité des épargnants toujours frileuse face à ce type de produit financier

Avec une rentabilité potentiellement plus élevée, ce type de placement peut séduire les épargnants qui voient peu à peu celle des autres produits d’épargne baisser… notamment le livret A ou le PEL. 

Mais si certains sont prêts à prendre le risque, la majorité reste frileuse. D’autant que 63% des Français épargnent moins de 200 euros par mois et que 52% refusent tout risque pour leurs placements, selon le baromètre annuel de l’épargne et de l’investissement réalisé par l’institut d’études Audirep pour l’AMF.

Dans les esprits du plus grand nombre des Français, les placements en actions restent considérés, comme risqués et réservés à ceux qui disposent de temps, d’argent et des connaissances suffisantes

Observatoire de l’épargne de l’AMF.

Les jeunes de plus en plus intéressés par les actions

Les actions sont privilégiées par les personnes qui souhaitent diversifier leurs placements ou développer une épargne sur le long terme. Ainsi 50% des personnes qui ont un patrimoine financier de plus de 50 000 euros se déclarent ouvertes aux actions.

ImportantMais la tranche d’âge 18-35 ans n’est pas en reste puisqu’elle manifeste également un appétit grandissant pour ce produit financier.

Les moins de 35 ans sont 29 % à envisager d’investir en actions dans les 12 prochains mois (contre 16 % des plus de 55 ans). Ce taux est croissant : il était de 19 % en 2017

Observatoire de l’épargne de l’AMF.

Archives

Accédez aux meilleurs livrets d’épargne du marché !

Je compare les livrets d’épargne
Back to top