mercredi07février
concept d'épargne pour logement

Le CEL ou compte épargne logement constitue à la fois une solution d’épargne et de financement. En effet, un particulier peut ouvrir un seul compte épargne logement pour une durée de détention est illimitée. Par ailleurs, la décision revient à l’État en ce qui concerne sa rémunération.

Le CEL ou compte épargne logement est à la fois une forme de placement et une solution de financement, qui ne présente aucun risque. Son taux d’intérêt s’élève à 0,5% et l’argent placé est disponible à tout moment.

Dès le 18ème mois de souscription, l’épargnant peut accéder à un prêt permettant de financer un son projet immobilier. Certes, ce placement dispose d’un seuil minimum et d’un plafond maximal de dépôt initial, mais les versements et les retraits qui suivent sont libres.

Dès le premier mois de l’ouverture du compte épargne logement, l’épargnant reçoit un relevé de compte de la part de l’enseigne bancaire, lui permettant d’examiner la gestion de son compte. En outre, il n’existe pas de durée maximale de détention d’un CEL.

Le détenteur d’un CEL bénéficie de la prime d’État

En plus de fixer la rémunération du CEL, l’État octroie également une prime pour chaque compte. Cependant, les comptes ouverts à partir du 1er janvier dernier n’auront pas ce privilège.

En outre, les anciens comptes bénéficient d’une fiscalité allégée, étant donné que les gains sont seulement soumis aux prélèvements sociaux, alors que les plus récents se verront appliqués la Flat tax de 30% et le prélèvement sociaux de 17,2% au moment du versement.

Dans le cadre d’un CEL, l’épargnant doit effectuer des versements pendant au moins 18 mois pour pouvoir accéder à un prêt épargne logement permettant de financer un projet relatif sa résidence principale (comme les gros travaux, la construction, ou l’achat). Ainsi, l’épargnant peut demander un emprunt plafonné à 23 000 euros qui ouvre droit à une prime d’État qui peut atteindre les 1 144 euros.

Sur ce point, les épargnants qui optent pour le CEL, étant un compte plus complexe que les autres, peuvent profiter d’un taux d’emprunt très intéressant.

Un dépôt initial de 300 euros

L’épargnant doit verser initialement une somme de 300 euros minimum pour un plafond qui plafond s’élève à 15 300 euros. Il peut également effectuer des retraits et des versements à tout moment.

En outre, la prime et l’accès au prêt sont définis en fonction des bénéfices produits par le CEL. Il faut savoir également qu’un épargnant détenant à la fois un CEL et un PEL ouverts dans un même établissement bancaire peut cumuler ses droits de prêt, dont le montant total peut atteindre jusqu’à 92 000 euros, ce qui constitue le plafond livret d’épargne logement.

Les intérêts sont calculés par quinzaine, puis cumulés et seront marqués dans le compte de l’épargnant à la fin de l’année.

A découvrir également

  • Image actualite 1
    Plafond du Livret A atteint, que faire de mon épargne ?
    2/07/2021
  • Image actualite 2
    Épargne: Le fossé des générations
    3/09/2019
  • Image actualite 3
    Le délai de perception des premiers dividendes d’une pierre papier impacte grandement sur la trésorerie
    8/08/2019
  • Image actualite 4
    L’investissement dans le résidentiel reprend de la couleur après des années de délaissement
    7/08/2019

Archives

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt