lundi12février
orientation de l'épargne

Privilégiant l’épargne sécurisée, les Français placent essentiellement leurs économies sur les contrats d’assurance-vie et sur les livrets d’épargne. Le gouvernement souhaite pourtant que l’épargne des ménages français soit en grande partie affectée au financement des PME. Certaines mesures ont ainsi été adoptées à cet effet, notamment le remplacement de l’ISF par l’IFI ou encore la mise en place du prélèvement forfaitaire unique. Détails !

Entre 2014 et 2015, en raison des incertitudes liées à l’élection présidentielle, les Français se sont désintéressés des livrets d’épargne et se sont davantage tournés vers l’assurance-vie. L’année dernière, le Livret A a toutefois engrangé un niveau de collecte qui n’avait pas été atteint depuis 2013.

Les chiffres de la CDC (Caisse des dépôts) indiquent en effet que la collecte du Livret A s’est établie à 10,24 milliards d’euros en 2017. Avec le LDDS (Livret de développement durable et solidaire), la collecte totale sur un an a été de 12,4 milliards d’euros.

Les Français privilégient l’épargne sécurisée

Estimé à 15% du revenu disponible, le taux d’épargne en France figure parmi les plus élevés au monde. Néanmoins, les ménages français privilégient, par prudence ou par habitude, les placements sécurisés ou l’investissement immobilier pour se constituer une réserve financière.

En 2017, les Français ont placé 376 milliards d’euros sur les livrets d’épargne, ce qui renvoie à une croissance de 4% par rapport à 2016.

Selon les chiffres de la Banque de France, les contrats d’assurance-vie ont pour leur part accueilli près de 1 920 milliards d’euros et les comptes bancaires non rémunérés 400 milliards d’euros en 2017.

Aujourd’hui, le gouvernement désire réorienter l’épargne des Français vers les PME. Il aspire à doubler la part de l’épargne pour ces entreprises pour atteindre environ 10 milliards d’euros d’ici la fin du quinquennat.

Les solutions pour rediriger l’épargne vers les PME

Le gouvernement a déjà lancé des mesures pour réaliser cet objectif. Parmi celles-ci figurent la loi de Finances 2018 qui a :

  • remplacé l’ISF (impôt sur la fortune) par l’IFI (impôt sur la fortune immobilière) ;
  • mis en place un PFU (prélèvement forfaitaire unique) de 30% sur les revenus du capital immobilier.

Outre cela, il faut noter que le gouvernement a annoncé en septembre 2017 de maintenir le taux du Livret A à 0,75% durant deux ans risque. Depuis cette annonce, il semble que les épargnants commencent à délaisser de nouveau ce type de livret épargne et cherchent à investir sur d’autres produits. Résultat, le Livret A a affiché une décollecte de 360 milliards d’euros en décembre dernier.

Pour réorienter l’épargne des Français vers les PME, certains envisagent par ailleurs de simplifier les conditions de commercialisation des PEA (Plans d’épargne en actions).

Les banques évoquent quant à elles un produit d’épargne à long terme qui permettrait au souscripteur non seulement de protéger son capital mais également de l’investir essentiellement en actions.

A découvrir également

  • Image actualite 1
    Plafond du Livret A atteint, que faire de mon épargne ?
    2/07/2021
  • Image actualite 2
    Épargne: Le fossé des générations
    3/09/2019
  • Image actualite 3
    Le délai de perception des premiers dividendes d’une pierre papier impacte grandement sur la trésorerie
    8/08/2019
  • Image actualite 4
    L’investissement dans le résidentiel reprend de la couleur après des années de délaissement
    7/08/2019

Archives

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt