lundi26juin
Billets euros pour l'épargne

Tous les investisseurs ont pour objectif principal de faire fructifier son placement. Avant de choisir un livret d’épargne, il est donc indispensable d’effectuer une simulation de rémunération pour ne pas se tromper dans son choix. Maîtriser la gestion de son épargne joue aussi un rôle important dans la rentabilité de ce dernier.

Le livret A est le plus classique des types de livret d’épargne, c’est la raison pour laquelle il est le plus prisé par la population française, à raison de 61 millions de livrets malgré un taux de rémunération réduit à 0,75% depuis août 2015.

Ce taux appliqué pour le calcul des intérêts ne rend pas ce livret plus rentable, par contre l’épargnant peut en tirer profit en maîtrisant ses règlementations.

En effet, il est exonéré des impôts sur le revenu et des prélèvements sociaux, et ses intérêts sont calculés à chaque quinzaine. Un placement atteignant le plafond à 22 950 euros permet de récolter plus de 30 000 euros à la fin de l’année.

Les règlementations appliquées à ce livret primaire

Le livret A est distribué par toutes les banques de France et disponible pour tout particulier, qu’il soit majeur ou mineur. Proposant un taux de rémunération de 0,75%, il collecte néanmoins 7,28 milliards d’euros pendant les quatre premiers mois de l’année 2017.

Ce type de livret requiert un montant minimal de dépôt qui est de 10 euros et un plafond de 22 950 euros. Les intérêts sont calculés au 1er et au 16 du mois et sont percevables annuellement, c’est-à-dire au 31 Décembre. Étant totalement défiscalisée, la somme perçue sera à ce moment exemptée des impôts et ne sera passible des prélèvements sociaux.

À titre d’exemple, un dépôt le 2 du mois portera intérêt à partir du 16, tandis qu’un retrait à la date du 14 éliminera tous les intérêts acquis depuis le début du mois.

Par ailleurs, un placement de 22 950 euros quelques jours avant la fin de l’année permettra de bénéficier d’une somme allant au-delà des 30 000 euros le 31 décembre. À cette date seulement, le solde du livret peut excéder le plafond autorisé et aucun versement n’est possible que si ce solde diminue par le biais d’un retrait.

Les différentes astuces pour mieux gérer son épargne

Il n’y a que la bonne gestion pour assurer la rentabilité de son investissement. Aussi, après avoir pris connaissance des caractéristiques qui règlementent ce type de livret, convient-il d’adopter certaines astuces afin d’éviter toute déception lors du versement des intérêts. La première astuce est de bien choisir la date de son dépôt ou de son retrait.

En effet, la somme avec quoi les intérêts sont calculés est considérée à une date dépendant de celle de l’opération, comme l’exemple précédent l’a concrétisé.

Ainsi, effectuer un versement 2 jours avant le 15 ou le 31 sera préférable comme il est aussi recommandé d’effectuer un retrait le 2 ou le 17 du mois.

Cela en tenant compte la date de valeur est déduite d’un jour ouvré (J-1) à la date d’un retrait d’espèces et ajoutée d’un jour ouvré (J+1) à la date de dépôt.

Étant donné la perception des intérêts à la fin de l’année seulement, les retraits systématiques d’argents sont à éviter car cela affecte le calcul du rendement et risque de décevoir l’épargnant. Le livret A permet toutefois à son titulaire de disposer en toute liberté de ses liquidités bancaires, sans être limité par le temps.

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos