vendredi30juin
Plage et tirelire

Certains produits d’épargne permettent de dégager un budget de vacances sans difficultés. Parmi eux, on distingue par exemple l’assurance-vie. Si l’argent disponible sur ces placements n’est pas suffisant, il est également possible de faire une demande de crédit à la consommation pour financer ces moments de détente et de découverte.

Outre l’assurance-vie, les livrets épargne permettent également à un épargnant de s’offrir le voyage de ses rêves. Par ailleurs, il n’est pas intéressant d’effectuer un retrait d’argent sur un plan d’épargne logement (PEL) et un plan d’épargne en actions (PEA). Il est également quasi impossible de débloquer des produits d’épargne retraite pour se payer des vacances.

Avec une épargne salariale, il est possible de dégager des fonds mais dans certains cas seulement. En outre, certains ménages n’hésitent pas à emprunter de l’argent auprès de leur banque s’ils ne disposent pas d’une ressource financière suffisante, afin de compléter leur budget de vacances.

Pourquoi faut-il puiser dans les livrets bancaires et l’assurance-vie ?

Pour financer ses vacances d’été, un épargnant peut recourir à différentes solutions comme les livrets d’épargne et l’assurance-vie. Ces derniers présentent en effet quelques avantages considérables.

Pour se constituer un budget de vacances, il est conseillé de retirer des fonds sur les livrets d’épargne malgré leur faible rendement.

Comme les retraits sont libres, il est possible de dégager des fonds à tout moment.

Il est toutefois préférable de le faire après le 15 du mois pour que les intérêts continuent à courir pour la première quinzaine.

L’assurance-vie est plus contraignante que les livrets d’épargne parce que tout retrait effectué avant huit ans est imposé. Toutefois, l’assuré peut toujours demander une avance à son assureur afin de conserver le bénéfice de l’exonération fiscale.

Notons que si un ménage ne possède ni un contrat d’assurance-vie ni un livret d’épargne, il aura toujours la possibilité de contacter sa banque et de souscrire un crédit à la consommation pour financer ses vacances.

Les produits d’épargne sur lesquels on ne peut pas compter

Le PEL, le PEA et l’épargne retraite font partie des produits d’épargne les moins intéressants pour préparer les vacances.

Si un PEL de moins de deux ans est débloqué, les intérêts seront de nouveau calculés au taux du compte épargne logement.

Par ailleurs, il est préférable de conserver un PEL de plus de deux ans. Il est généralement rémunéré à 2,50% voire plus. Or un retrait entraînerait sa fermeture.

En ce qui concerne le PEA, les plus-values demeurent soumises à une imposition à taux forfaitaire si un retrait intervient avant cinq ans. En général, il n’est également pas possible de puiser sur l’épargne retraite pour un besoin ponctuel.

En effet, le déblocage de ce type de produit est très compliqué, sauf en cas d’invalidité, de surendettement, etc. Quant à l’épargne salariale, elle est bloquée pour cinq ans, sauf en cas de décès, de licenciement du salarié, …

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos