jeudi09mars
Tirelire et billets euros pour épargne

Le dernier bilan trimestriel de la Banque de France sur l’épargne des ménages a permis de révéler que les sommes laissées sur les comptes courants non rémunérés des particuliers atteignent actuellement 415 milliards d’euros. Les épargnants se méfient de plus en plus des banques et veulent garder le maximum de liquidité sous la main.

Les épargnants ont été fortement démotivés par la baisse de rémunération sur les différents placements ces dernières années.

Toutefois, ils sont également de plus en plus réticents à investir suite à l’accumulation de scandales et de révélations sur les différentes manipulations et malversations, dont la quasi-totalité des banques se sont rendues complices sans pour autant en être coupables.

De ce fait, et avec la nouvelle année 2017 qui marque une hausse des tarifs bancaires, les épargnants ont de moins en moins confiance aux établissements financiers en raison des risques inconsidérés que ces derniers leur font courir.

C’est ainsi que les Français continuent à épargner, sans chercher les alternatives aux solutions d’épargne classique qui peuvent exister.

Les Français continuent d’épargner malgré les taux faibles

Les taux d’intérêt historiquement faibles de l’épargne devaient inciter les usagers à désépargner et à consommer davantage au lieu de laisser l’inflation éroder lentement mais progressivement leur patrimoine qui n’était plus rémunéré qu’à des taux encore plus faibles.Mais il n’en est rien.

Les épargnants français font preuve de résistance et continuent à épargner. D’ailleurs, en 2016, ils n’ont cessé de placer leur argent sur les produits les plus liquides, avec +33,7 milliards d’euros sur les comptes de dépôt, +18,4 milliards sur les plans d’épargne logement.

Les comptes à terme sont les seuls qui ont vu leur popularité légèrement diminuer, certainement du fait qu’ils impliquent une durée minimale de détention pour rapporter quelque chose, et qu’ils sont nettement moins intéressants que de simples comptes courants en cas de retrait anticipé.

Le seul placement qui a réussi à sauver sa cause est l’assurance-vie, malgré les risques sérieux qui peuvent toucher la pérennité de ce système d’épargne. C’est le placement préféré des Français, celui qui apparaît à leurs yeux comme un placement garanti et auquel ils sont habitués. C’est ainsi que +37,5 milliards d’euros ont été collectés en 2016, portant l’encours de l’assurance-vie en France à plus de 1 700 milliards d’euros.

Des épargnants extrêmement prudents

Les particuliers, mais également les petites entreprises, préfèrent ne rien changer à leur situation bancaire. Au pire, ils choisissent même de clôturer l’essentiel de leurs placements, même ceux qui étaient considéré comme placements non risqués et dont la liquidation par leurs déposants mettrait, aujourd’hui, gravement en péril la stabilité des organismes bancaires, du fait que l’argent n’est plus à sa place depuis longtemps mais a été utilisé plus ou moins judicieusement et régulièrement dans des opérations à la fois ambitieuses et risquées.

C’est ainsi que la majorité des épargnants Français ont décidé de garder le plus d’argents possibles sous la main, surtout face à l’inquiétude suscitée par l’insécurité des personnes, des biens et des patrimoines, ou par la politique extérieure ou internationale, ou encore par l’automatisation qui menace de plus en plus les postes d’emploi, … L’incertitude des mois et les années à venir incite fortement les personnes à privilégier le compte courant, un type de placement qui n’a pas de rémunération, mais qui est sans risque.

De ce fait, près de 33,7 milliards d’euros sont venus se déposer sur les comptes courants en 2016 dont +3 milliards pour les livrets d’épargne, après un record de 35,1 milliards d’euros en 2015, portant l’encours à 415 milliards d’euros, autant d’argent placés qui ne seront pas utilisés.

L’or, une alternative intéressante?

Les niveaux des prix de l’or et de l’argent sont actuellement très accessibles, et pourraient même être une alternative idéale pour les épargnants qui désirent conserver une épargne liquide et protéger une partie de leur patrimoine, voire même accompagner une éventuelle embellie sur le marché des métaux précieux.

Un sondage AuCoffre/OpinionWay en novembre 21015 a révélé que seuls 8% des Français détenaient de l’or d’investissement, et que la majorité d’entre eux considérait l’achat d’or et d’argent comme une bonne alternative aux livrets d’épargne classiques permettant de conserver leurs économies.

De ce fait, on peut estimer que les épargnants pourraient se laisser tenter et envisageront de placer une part de leur épargne improductive dans l’or, avant qu’une nouvelle hausse des cours vienne rendre moins accessible ce qui a toujours été la valeur refuge par excellence.

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos