vendredi09août

Même si les exportations mondiales chinoises sont en hausse sur un an, la Chine commence à ressentir les effets des taxes américaines sur sa balance commerciale avec les États-Unis. Et en réalité, elle a peu de moyens de répondre aux taxes.Elle a certes l'arme de la dévaluation du yuan, mais, selon de nombreux économistes, la Chine serait fortement pénalisée par une chute de sa monnaie.

>

Embellie passagère ?

Hier les chiffres publiés par l'administration des douanes ont quelque peu rassuré les investisseurs.Les ventes totales de la Chine à l'étranger se sont accrues de 3,3 % sur un an.Mais les perspectives ne sont pas radieuses.Certes, les exportations hors États-Unis restent très dynamiques.Mais pour la première fois depuis le début du conflit, l'excédent commercial de la Chine avec les États-Unis a diminué sur un an. Une nouvelle qui va conforter Trump dans sa stratégie. Et le mouvement risque de s'accentuer à partir de septembre avec les nouvelles taxes décidées par le président américain.

Et si la chine n'avait pas triché ?

C'est la question que se posent plusieurs analystes.En effet, la chute du yuan, amorcée lundi, s'avère finalement assez logique compte tenu des difficultés de l'économie chinoise et des répercussions de la guerre commerciale.Le yuan est en baisse de 10 % depuis un an par rapport au dollar, mais cette baisse paraît logique par rapport aux difficultés de la Chine. Pour le Financial Times, Pékin a même " maintenu le yuan artificiellement haut ".Mais parce qu'elle a été accusée de manipuler sa monnaie, la Chine a été obligée d'intervenir pour empêcher le yuan de tomber (donc le manipuler...).À force de tricher, plus personne ne veut vous croire...

L'autre question

La Chine peut-elle vraiment se permettre de faire chuter sa devise ?Certes, une baisse de 10 % du yuan permettrait d'absorber la hausse des taxes.Mais si Trump voit 10 % de baisse du yuan, il pourrait tout de suite augmenter ses taxes de 10 %.Surtout, plus que les droits de douane, la stabilité de la devise est cruciale pour la Chine pour éviter la fuite des capitaux. L'autre danger de la dévaluation : l'augmentation du coût des dettes libellées en dollar, dont le stock est très important en Chine, notamment dans le secteur de l'immobilier.

Salvini se lance

On le sentait venir depuis plusieurs semaines.Depuis les élections européennes qui avaient redistribué les cartes dans la coalition en Italie: le M5S de Di Maio était tombé de 32,5% des voix aux législatives de mars à 17%, tandis que la Ligue de Salvini avait bondi de 17% à 34%. Un score qui a donné des idées à Salvini pour faire tomber le gouvernement, et donc son alliance avec le M5S.Jeudi, le patron de la Ligue et vice-premier ministre a réclamé la tenue d'élections anticipées.Les médias italiens ont évoqué la date du 20 août pour le vote d'une motion de censure qui ferait tomber le gouvernement, avec une dissolution du Parlement dans les jours suivants.Avec 38% des voix selon les sondages, le parti d'extrême droite remporterait les élections, mais il devrait quand même trouver des alliés pour une coalition. Pas sûr que le M5S soit disposé à renouveler son alliance après ce coup dans le dos...

La claque du jour

Uber.Chiffre d'affaires en hausse de 14,4% à 3,17 milliards de dollars, mais inférieur aux estimations des analystes pour le deuxième trimestre.Perte de 5,24 milliards de dollars, contre 878 millions un an plus tôt, mais surtout à cause des frais de 3,9 milliards de dollars liés à son introduction en Bourse en mai.Le titre perd plus de 10% en transactions après Bourse.Mais pas d'inquiétude, la société est toujours valorisée plus de 60 milliards de dollars...

La mauvaise gestion du jour

Paris.Une étude de la fondation iFRAP dresse un portrait alarmant des comptes publics de la ville, avec des moyens toujours plus importants pour des résultats de plus en plus médiocres.Le think-tank libéral propose une batterie de mesures, dont la suppression de la mairie de Paris.Le Figaro rappelle le programme d'Anne hidalgo qui devait "stabiliser les dépenses de la ville " et sa déclaration : "ces engagements, je suis sûre de les tenir parce que je connais bien la ville et son fonctionnement".Ça pique.

L'impact économique et sociétal de la technologie

L'enseigne Casino va tester à Angers un hypermarché ouvert le dimanche après-midi sans personnel. Enfin presque, puisque le magasin restera ouvert grâce à 3 ou 4 vigiles et 1 ou 2 animateurs (ou animatrices) qui expliqueront aux clients l'utilisation des caisses automatiques. Tous sont des employés de prestataires extérieurs qui ne tombent pas sous le coup des règles sociales des salariés de la distribution, ce qui permet à Casino de contourner la loi sur l'ouverture dominicale.Cette ouverture suscite la colère des syndicats. Une "régression sociale" et une pratique "destructrice d'emplois", selon la CGT. La CGT va-t-elle revoir sa position sur le travail dominical ? On en doute.

Mea culpa

J'ai écrit hier que la Deutsche Bank était " en quasi-faillite ", un terme un peu exagéré si on en croit les nombreux messages que l'on a reçus notamment de personnes qui s'inquiètent (c'est fou l'impact de cette newsletter...).Bon, ça ne va pas fort non plus : Deutsche Bank a bien enregistré la pire perte depuis 2015. Et la banque a adopté un plan de restructuration historique avec 20 000 suppressions de postes.Mais Deutsche Bank ne fera pas faillite. Au pire elle sera rachetée ou nationalisée.

Votre argent du jour

Les journalistes de Capital.fr font le point sur l'épargne réglementée : PEL, Livret A ou encore LDDS.Des livrets qui ont attiré 19 milliards d'euros en 2018 (collecte nette) et qui, selon Capital, vous font perdre de l'argent.En effet, avec une inflation de 1,8 % l'an dernier, le livret A (0,75 % bientôt 0,5%), le LDDS (comme le Livret A) ou encore le PEL (1%) ont un rendement réel négatif. Ils vous font perdre du pouvoir d'achat.Solution ? Privilégiez l'assurance-vie bien sûr, avec les fonds en euros garantis qui, quand on sélectionne des fonds performants sur des contrats sans droit d'entrée, battent encore l'inflation. Autre solution : diversifier (avec parcimonie, selon votre profil) dans votre contrat d'assurance-vie sur des OPCVM (fonds investis en actions) et des SCPI (sociétés civiles de placement en immobilier) qui eux profitent de l'univers des taux bas et de l'inflation. Demandez une information détaillée sur le contrat d'assurance-vie de MonFinancier sans frais d'entrée, avec deux fonds en euros performants et plus de 700 unités de compte (OPCVM et SCPI) pour diversifier

Du côté des marchés

Porté par le rebond inattendu des exportations chinoises et la stabilisation du yuan, le CAC 40 a gagné 2.31% hier à 5387 points.À Wall Street, le Dow Jones et le Nasdaq ont terminé en hausse de 1.43 % et 2.24 %. Le Département américain du Travail a dénombré 209.000 nouveaux inscrits aux allocations chômage la semaine dernière, contre 217.000 la précédente. Cette publication meilleure qu'attendue a aussi contribué à la remontée des rendements des bons du Trésor américain.À Tokyo ce matin, le Nikkei a fini en hausse de 0.44% mais sa progression a été limitée par de nouvelles inquiétudes concernant le différend commercial entre les États-Unis et la Chine. Selon une information de presse, la Maison blanche tarderait à se prononcer sur l'octroi de licences à des entreprises américaines pour les autoriser à travailler avec le chinois Huawei. Le CAC 40 est attendu en baisse cette matinée, les investisseurs restent prudents avec également un oeil sur ce qu'il se passe en Italie.Le Brent recule de 0.48 % à 57.52 $ le baril contre 57.80 $ hier à la même heure. L'Or stoppe sa progression avec une baisse de 0.62 % à 1498 $ l'once et l'eurodollar, quant à lui, stabilise à 1.1189 (-0.17%).

On s'en fout ?

La semaine prochaine, on vous proposera des rétrospectives de l'été pour tout revoir des événements qui ont marqué l'année ; La Ligue 1 de foot reprend ce soir ; Des députés LREM proposent de rétablir la vente d'alcool dans les stades de foot ; Carlos Ghosn n'a pas vu sa femme depuis le mois d'avril (elle ne va pas le reconnaître sans sa teinture) ; Le cinéaste Jean-Pierre Mocky (À mort l'arbitre, Le miraculé,...) est mort à 90 ans ; Trump en a marre que Macron joue les médiateurs avec l'Iran et a dénoncé " des messages contradictoires de la part de tous ceux qui prétendent nous représenter, parmi lesquels le président français Macron " ; Les policiers de la BAC de Lorient ont choisi comme logo un sous-marin du IIIe Reich ; En Espagne, cinq Français sont soupçonnés du viol collectif d'une Norvégienne ; La crise aux urgences s'étend : plus de 200 services en grève en France.

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE
MAY THE FORCE BE WITH YOU

Gauthier maes

Responsable mediaMonFinancier.com

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos