jeudi02mai

Le gouvernement va s'attaquer aux niches fiscales.C'est une bonne chose.Il y en a trop.Beaucoup trop.Et la plupart sont à but clientéliste sans aucun impact économique favorable.Le problème c'est qu'on ne va pas assister à une remise à plat.Non.Le gouvernement va se contenter d'en supprimer certaines, et en particulier celles qui concernent les entreprises.

>

Le medef

va essayer de défendre les entreprises.Roux de Bézieux va rencontrer Le Maire.Pour parler niches fiscales.Roux de Bézieux se déplace pour rien.Les décisions sont déjà prises.Ce sont les entreprises qui porteront le poids de la suppression des niches fiscales.Il faut trouver 5 milliards d'euros pour financer la deuxième tranche de cadeaux faits par Macron.

Une stratégie claire

Macron a favorisé les riches et les très riches pendant la première partie de son mandat.Avec deux mesures phares.La suppression de l'ISF.Et la flat tax qui a réduit de façon spectaculaire la fiscalité sur les dividendes.Mais les gilets jaunes ont frappé.Il a donc décidé de frapper fort, à l'autre extrémité du spectre des revenus et du patrimoine.Avec un "don ", gratuit puisque c'est l'État qui paie..., de 15 milliards d'euros aux classes moyennes dites "inférieures".

Mais entre les deux

C'est le désastre.La classe moyenne supérieure, les "zézés", est de plus en plus broyée.Elle ne bénéficie d'aucune mesure favorable.Aucune.Pas une.Et va payer plus pour les cadeaux faits par l'État.Il reste deux solutions aux membres de cette nouvelle classe cible : devenir hyper riche, pas simple, surtout pour les retraités qui touchent plus de 2000 euros par mois, ou, et c'est ce qui va finir par arriver à force d'acharnement, basculer dans la classe moyenne "inférieure".

ON EST TRÈS CONTENTSParce qu'on a réussi à limiter la casse hier lors des manifestations du 1er mai.On se contente de peu.

La croissance française

Reste faible.Alors que les États-Unis viennent d'annoncer une croissance de 3.2% au premier trimestre en base annuelle, nous voilà avec nos misérables 0.3%.On est à nouveau en dessous de la zone euro comme le soulignent les Échos.Sauf accélération, on ne fera pas mieux que 1.3 ou 1.4% sur l'année.Mais certains vont s'extasier sous prétexte que l'Allemagne ne fera pas plus que 0.7%On se contente de peu.

La fed

La Banque centrale américaine a décidé de ne pas toucher aux taux d'intérêt.Elle a arrêté de les relever.Et elle ne veut pas encore les baisser.Normal avec une croissance à 3.2% et le plein-emploi.

Le venezuela

plonge encore et toujours.L'économie est en pleine récession.L'inflation atteint des sommets qu'on ne peut plus chiffrer.Et le Président "dissident" Juan Guaïdo continue son offensive.On a cru à un coup d'état avec l'armée il y a quelques jours.Mais Maduro est toujours en place.Vivement qu'il parte se réfugier à Cuba, en Corée du Nord ou chez Jean Luc Mélenchon.

Le ttso de la semaine

"L'Internationale 2.0"Depuis hier et jusqu'à ce soir, à Berlin, sont réunis les représentants syndicaux d'Amazon de 15 pays (France, Pologne, Italie mais aussi Pakistan, Brésil ou Egypte). Objectif : faire l'état des lieux des conditions de travail et coordonner les luttes dans une entreprise réputée particulièrement dure pour ses employés. Créer une internationale prolétarienne pour faire face au nouveau géant du capitalisme numérique. Amazon va-t-il réussir là où Marx, Lénine et Mélenchon ont échoué ?

Du côté des marchés

Malgré la publication d'une estimation rapide du PIB de la zone euro meilleure qu'attendue (0.4 % contre un consensus de 0.3%), la tendance de fond a été pénalisée par les mauvais indices PMI en provenance de Chine. Le CAC 40 a donc terminé la séance de mardi (mercredi étant off) à l'équilibre inscrivant une symbolique hausse de 0.10 % à 5 586 points.Hier et outre-Atlantique, le Dow Jones (-0.61 %) et le Nasdaq (-0.57%) ont mal réagi aux annonces de la FED du 1er mai, Jerome Powell, a douché les espoirs de voir cette dernière abaisser les taux d'intérêt dans le courant de l'année.L'indice parisien devrait évoluer dans le rouge cette matinée dans le sillage de cette annonce. La Réserve fédérale ne modifiera pas ses taux, elle a pris acte d'une croissance économique qui se poursuit et espère toujours que l'inflation finira par monter.Le Brent, par rapport à mardi matin n'a pas évolué, il se négocie toujours à 71.81 $. L'Or, quant à lui, gagne 0.23 % à 1282.80 $ l'once et l'eurodollar avance de 0.19 % à 1.1199 contre 1.1178 mardi à la même heure.

On s'en fout?

Anémone est morte, l'occasion de revoir encore "Le Père Noël est une ordure"; Francis Lalanne va prendre la tête d'une "Alliance jaune", tant qu'il ne chante pas on est d'accord; Je ne suis toujours pas allé dans le nouveau centre italien, Eataly, peur de la queue de deux heures; Anne Roumanoff va réaliser son premier film; 45% des Saoudiens travaillent pour l'État, ils ont du pétrole mais ils nous piquent nos idées; Petite série romantique version roman photo sur Amazon Prime Video, "The baker and the beauty" pour les soirs de grande déprime; Le 6 juin sortie de Piranhas, le film tiré du livre de Roberto Saviano; Dans la nouvelle version du Scrabble le mot "OK" est accepté, tout fout le camp; Glovo lève 150 millions d'euros, cela fait 285 millions au total depuis sa création en 2015, ne posez pas la question de la rentabilité.

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos