lundi05décembre
Le concept d'économiser de l'argent pour les investissements.

En novembre, l’inflation a encore progressé de 6,2% sur un an, selon l’Insee. Une hausse des prix qui va mécaniquement pousser les taux d’intérêts des livrets d’épargne réglementée au 1er février 2023. Le Livret d'épargne populaire pourrait d’ailleurs atteindre un niveau inédit.

La forte inflation qui sévit actuellement en France a un impact non seulement sur votre pouvoir d’achat mais également sur vos investissements. Selon les chiffres provisoires de l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) publiés ce mercredi, l’inflation atteint 6,2% en novembre sur un an.

Dans ce contexte, plusieurs livrets d'épargne ont vu leur rémunération augmenter au 1er août dernier. Par exemple, les taux du Livret A, du Livret développement durable et solidaire (LDDS) et du Livret jeune sont passés à 2%. Ils avaient déjà été revalorisés de 0,50 à 1% en février dernier. Les livrets d'épargne réglementée n'ont en revanche pas connu de nouvelle hausse au 1er novembre en dépit de la forte hausse des prix des derniers mois. La Banque de France a confirmé début octobre qu’il n’y aurait pas de revalorisation avant le 1er février 2023.

L'assurance vie, compagnon idéal du Livret A

Jusqu’à 6,5% potentiellement pour le LEP

La formule de calcul du taux d’intérêt du Livret A se base sur la moyenne semestrielle d’un indice appelé l'€STR basé sur les taux interbancaires de la zone euro, ainsi que sur la moyenne semestrielle de l'inflation sur les 12 derniers mois glissants. Or, compte tenu de leur évolution, le taux du Livret A atteindrait au minimum 3% au 1er février.

Une perspective qui devrait permettre au Livret A de conserver son statut de produit d'épargne préféré des Français. Selon Philippe Crevel, économiste du Cercle de l’épargne cité par MoneyVox : « le Livret A est le placement de l'année en offrant tout à la fois la sécurité, la liquidité, le zéro fiscalité et un rendement honorable dans le contexte actuel. Certes, avec une inflation supérieure à 5%, son rendement réel est négatif mais ce dernier est bien supérieur à la moyenne du rendement des autres produits d'épargne ».

Si le LDDS ou encore le Livret jeune devraient voir leur rémunération calquée sur celle du Livret A, le cas du Livret d'épargne populaire (LEP) diffère. La rémunération de ce dernier est en lien direct avec l'évolution des prix. Actuellement à 4,6%, elle pourrait donc atteindre 6%, voire 6,5% au 1er février prochain. Toutefois, ce produit d’épargne ne s’adresse pas à tous les épargnants. Il est réservé aux particuliers dont le revenu fiscal de référence ne dépasse pas 20 297 euros pour un célibataire et de 31 137 euros pour un couple. À l’heure actuelle, sur les 15 millions de personnes éligibles, seules 7 millions sont titulaires d'un LEP. Un conseil donc, pensez à vérifier si vous répondez aux conditions d’éligibilité pour ne pas passer à côté de ce super livret.

L'assurance vie, compagnon idéal du Livret A

A découvrir également

  • Image actualite 1
    Plan épargne entreprise : le déblocage anticipé exceptionnel 2022 a-t-il séduit ?
    27/01/2023
  • Image actualite 2
    LEP et Livret Jeune : deux alternatives au Livret A pour les moins de 26 ans à ne pas négliger
    26/01/2023
  • Image actualite 3
    Épargne : vérifiez si vous êtes éligible à ce super livret à 6,1%
    23/01/2023
  • Image actualite 4
    Livret A : ce réflexe pour optimiser vos revenus
    20/01/2023

Archives

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt