lundi03décembre

AXA Investment Managers a publié une étude sur l'attitude des Français en matière d'épargne et d'investissement, soulignant leur trop grande prudence.

 

La chute des taux d’intérêt a abaissé très fortement le rendement du Livret A et des fonds en euros. Ces placements sans risque ne suffisent désormais plus à valoriser un capital sur une longue période.

Mais les épargnants ont-ils pour autant changé leur habitude d’épargne ? Non, si l’on en croit une étude réalisée par AXA IM sur « l’attitude des Français en matière d’épargne et d’investissement ».

Quels sont les objectifs d’épargne des français ?

Les français épargnent principalement dans une optique de long terme. Leurs 5 priorités :

  1. se constituer un filet de sécurité pour les imprévus (30 %) ;
  2. économiser pour la retraite (29 %) ;
  3. économiser pour les vacances (24 %) ;
  4. acheter un bien immobilier (20 %) ;
  5. transmettre un patrimoine (19 %).

Quel est le rendement attendu ?

 Les français aspirent à une rémunération de leur épargne bien supérieure à celle des placements sans risque :

  • 70 % espèrent une performance annuelle moyenne de leurs placements d’au moins 5 % ;
  • 30 % d’entre eux s’attendent à un gain annuel de 10 % ou plus.

Comment les français placent-ils leur épargne ?

Paradoxalement, les choix des épargnants soulignent un réflexe de prudence et de précaution alors que les principaux enjeux exprimés sont à long terme, comme la préparation de la retraite.

En moyenne, les français âgés entre 31 et 39 ans détiennent :

  • 57 % de liquidité ;
  • 11 % d’actions ;
  • 14 % d’obligations ;
  • 18 % d’immobilier (hors résidence principale).

Pire, 75 % des épargnants français préfèrent ne rien gagner plutôt que de prendre le risque de perdre.

 

L'avis de mes-placements.fr

Les Français se sont très longtemps contentés des placements à capital garanti pour financer un projet de long terme ou préparer leur retraite.

Mais avec la baisse de leur rendements, les épargnants ont un choix à faire :
  • revoir à la baisse leurs objectifs de performance ;
  • ou accepter de diversifier leurs placements et de prendre davantage de risque.
Sans prise de risque supplémentaire, l’épargne pourra difficilement rapporter plus de 2 %.

Avec une prise de risque adaptée à son profil (prudent, équilibré, dynamique) et son horizon d’investissement, il est possible de mieux valoriser son épargne. Aux cotés des fonds en euros, on retrouve notamment :
- les fonds actions et obligataires ou les trackers (ETF), sur un large choix de secteurs et de zones géographiques ;
- les produits structurés ;
- l’immobilier d'entreprise avec notamment les SCPI et OPCI ;
- le capital investissement.

Plus l'horizon d’investissement sera éloigné, plus il sera conseillé de se positionner sur des placements risqués et ainsi « doper » le rendement de son épargne. Tous ces supports sont accessibles dans nos PER.

 

                                                      Pour en savoir plus sur les avantages de notre contrat d'assurance-vie

A découvrir également

  • Le Parlement approuve la revalorisation de la pension de retraite
    5/08/2022
  • Epargne : votre conseiller bancaire doit vous interroger sur vos préférences en matière de développement durable
    3/08/2022
  • Epargne retraite : découvrez si vous détenez un pactole oublié via un nouveau service en ligne
    11/07/2022
  • Le nouveau plan d'épargne retraite reprend son envol
    24/06/2022

Archives

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt