DISPOSITIF COVID-19 En savoir plus

Dans le contexte actuel, nos équipes restent mobilisées et opérationnelles à distance. Les agences sont fermées.
1. Contactez-nous de préférence par email, et sinon au 0800 113 133 (Service & appel gratuits).
2. Limitez au maximum les échanges par courrier et privilégiez vos opérations (arbitrages, versements, rachats partiels) via votre accès Client en ligne.

jeudi05septembre

Pourquoi épargner pour votre retraite ?

Avec l'allongement de la durée de vie, les besoins des retraités (loisirs, voyages, santé, etc.) ont considérablement augmenté depuis quelques dizaines d'années. Ce n'est pas le cas de leurs revenus... Malheureusement, les Français sous-estiment largement la baisse de leurs revenus à la retraite.

Selon une étude de 2018 de Schroders Global Investor Study, les salariés français pensent en moyenne qu'ils percevront 78 % de leur salaire une fois à la retraite. En réalité, les revenus à la retraite n'atteignent que 61 % du salaire final. Aujourd'hui, 20 % des retraités français déclarent ne pas disposer d'un revenu suffisant pour vivre confortablement. Un taux bien supérieur à la moyenne mondiale (15 %) et européenne (14 %). Près de la moitié des futurs retraités envisagent d’ailleurs de continuer à travailler et un peu plus d’un tiers des retraités regrettent ne pas avoir mieux anticipé sur leur épargne.

Construisez-vous un complément de retraite

Pourtant, une grande partie de ce qui va arriver à votre retraite est prévisible, dans les grandes lignes. Vous pouvez dès aujourd’hui estimer globalement la retraite que vous allez toucher. Vous avez toutes les chances de percevoir moins que ce que prévoient les sites d’évaluation de votre retraite future.

Notre conseil ? Déterminez d’abord approximativement, grâce aux simulateurs de retraite, le montant de votre retraite. Et appliquez une décote au montant que vous allez trouver. Plus vous êtes jeune et éloigné de la retraite, plus cette décote doit être importante ; effectivement, la durée de cotisation, pour avoir une retraite sans décote, devrait encore être allongée dans les prochaines années.

Après le diagnostic, il faut ensuite identifier les actions à mettre en œuvre pour se construire un complément de retraite et en organiser la planification.
Les experts de MeilleurPlacement sont à votre disposition pour échanger sur vos objectifs Retraite et choisir pour vous les placements les plus adaptés pour se construire et bénéficier d'un complément de revenus à votre retraite, selon votre horizon et votre profil.

Je demande à prendre rendez-vous avec un expert

Pourquoi l'assurance vie est très pertinente pour préparer sa retraite ?

Placement préféré des Français, l'assurance vie peut répondre à de nombreux objectifs - faire fructifier un capital, préparer une acquisition immobilière, préparer sa retraite bien sûr, etc. - et ce particulièrement pour votre situation à long terme puisque la fiscalité est très avantageuse au bout de 8 ans.

En faisant des versements programmés, et en choisissant un contrat d'assurance vie sans frais d'entrée, avec des fonds en euros garantis et des unités de compte de qualité (OPCVM de société de gestion indépendante, SCPI pour investir dans l'immobilier, etc.), vous pouvez vous construire pour le long terme un capital en vue de la retraite.

Ce produit est aussi idéal quand vous allez « partir » à la retraite, et par exemple faire des retraits pour bénéficier d'un complément de revenus. Le placement est en effet souple et liquide :

  • Vous pouvez faire des retraits programmés ou ponctuel ;
  • Vous pouvez faire des arbitrages entre les supports du contrat ;
  • Vous pouvez faire des nouveaux versements en cas de nouvelle rentrée d'argent.

Grâce à la fiscalité sur les retraits en assurance vie, où seule la partie « gains » des retraits est imposée, et présente aussi un abattement de 4600 euros pour une personne seule et de 9200 euros pour un couple, on obtient un complément de revenus pour la retraite faiblement imposé. Le placement est aussi très adapté pour préparer votre succession, un des objectifs principaux des retraités.

Découvrez nos contrats d'assurance vie, comme par exemple M Retraite Vie.

Je demande de l'information sur l'assurance vie

Avec le PERP, vous pouvez réduire vos impôts et bénéficier d'un complément de revenus à la retraite

Se construire une épargne retraite tout en diminuant ses impôts ?

C'est la formule que propose le PERP (Plan d'Epargne Retraite Populaire) : les versements réalisés sur une année dans ce produit sont en effet déductibles du revenu imposable (dans la limite des plafonds légaux). Comme il s'agit d'un produit de déductions d'impôt, la réduction dépend de la tranche marginale d'impôt. Plus elle est élevée, plus la réduction sera forte : un contribuable soumis à la tranche à 45% bénéficiera donc d'une réduction de 45% de son versement (s'il ne dépasse pas les plafonds).

Dans l'idéal, ce placement convient parfaitement aux contribuables aux tranches marginales d'imposition élevées pendant leur vie active et qui une fois à la retraite, disposeront de revenus moindres, et donc d'une pression fiscale moins forte, comme c’est généralement le cas des professions libérales ou des cadres supérieurs. Plus l’écart est grand, plus le PERP est attractif. Une niche accueillante d'autant plus qu'elle n'est pas comprise dans le plafonnement global des niches fiscales de 10 000 euros.

Le capital est bloqué jusqu'à la retraite (sauf cas exceptionnel de déblocage anticipée). À la retraite, le capital est généralement transformé en rente viagère qui va venir compléter la pension de retraite. Mais depuis 2011, il est possible d'effectuer une sortie partielle en capital de 20%.

Je demande un complément d'information sur le PERP

Le PERin, le nouveau produit qui veut révolutionner l'Épargne Retraite

Depuis le 1er octobre 2019, le nouveau Plan d'Épargne Retraite individuel (PERin), dont les règles ont été définies cet été par la Loi Pacte, est commercialisé chez certains assureurs. Ce PERin a notamment pour vocation de remplacer, à terme, le Plan d'Épargne Retraite Populaire (PERP).

Les avantages fiscaux sont les mêmes : les versements sont déductibles des revenus imposables dans les mêmes limites que pour le PERP.

Le premier objectif de la Loi Pacte, concernant l’Épargne Retraite, était d’assurer la portabilité de tous les contrats, qu’ils soient souscrits de manière collective en entreprise ou à titre individuel. Les transferts de PER (individuel ou collectif) vers d'autres PER sont gratuit à partir de 5 ans de détention du PER (max 1% avant). Il est également possible de transférer d'ancien PERP et Madelin vers le nouveau PERin.

L'autre nouveauté du PERin concerne les sorties, notamment en capital. La loi Pacte a ajouté une autre possibilité de sortie avant la retraite : en cas d'acquisition de la résidence principale - les fonds doivent alors servir d'apport pour l'acquisition. Cette sortie sera toutefois imposée à l'impôt sur le revenu.

De plus, grande nouveauté, le nouveau dispositif PER prévoit la possibilité lors de la retraite de choisir entre rente et/ou capital, en une fois ou de manière fractionnée.

Le retraité devrait pouvoir demander, par exemple 5 000 € immédiatement, 5 000 € dans 5 ans, puis une rente de 90 € par mois déclenchée à 70 ans. De nouveaux décrets sont attendus pour préciser ces conditions des sorties en capital.

Découvrez notre PERin, M PER by Apicil, à zéro frais d'entrée.

J’obtiens une information détaillée sur M PER by Apicil

L'immobilier et le levier du crédit au service de votre retraite

Pour se construire un patrimoine en vue de la retraite, une autre possibilité est de faire du crédit pour investir en immobilier locatif en utilisant son épargne mensuelle, et les loyers obtenus, pour rembourser le crédit. 

L'immobilier locatif à crédit donne un effet de levier, dans la mesure où il permet de placer dès aujourd'hui, non pas le capital qu'on a, mais le capital qu'on aura dans une quinzaine ou une vingtaine d'années. Les rendements sont donc calculés sur une base bien plus forte, et contribuent partiellement à rembourser les mensualités de crédit et donc à limiter l'effort d'épargne à sortir chaque mois. 

Le particulier privilégiera donc un investissement à crédit, en vérifiant les conditions suivantes : 

  • Pouvoir dégager une capacité d'épargne mensuelle régulière. 
  • Avoir une visibilité sur cette capacité d'épargne sur au moins 15 ans, voire 20 ans 
  • Accepter une forme de rigidité : contrairement à une épargne programmée, vous n'avez pas la possibilité de stopper vos versements un mois, pour cause de vacances par exemple, etc. 
  • Détenir au préalable une épargne de précaution de plusieurs milliers d'euros. 
  • Choisir l'investissement immobilier le mieux adapté à sa situation : BIC pour dégager des revenus non fiscalisés, SCPI pour un investissement souple et plus liquide, programmes défiscalisants pour réduire ses impôts, etc. 
  • Ne pas oublier que la qualité du bien sélectionné reste un critère important : état, facilité à louer, frais et charges raisonnables, etc. 

Je demande à prendre rendez-vous avec un expert immobilier

Les SCPI : construisez-vous un complément de revenus immobiliers, sans souci de gestion

En 20 ans, les prix immobiliers en France ont fait plus que doubler, et cela contribue à ce que l'immobilier représente une majorité du patrimoine des Français qui partent à la retraite. Pourtant, alors qu'investir en immobilier est une très bonne idée quand on est dans la période avant la retraite », c'est moins vrai à la retraite. Un bien immobilier, il faut s'en occuper. Il faut être bricoleur, et être prêt à faire face à des mauvaises surprises comme par exemple des gros travaux à réaliser ou un locataire qui ne paye plus son loyer. Outre ces tracas de gestion, organiser sa succession est toujours plus complexe quand il y a des biens immobiliers.

Alors pour que retraite ne rime pas avec prise de tête, les Sociétés civiles de placement immobilier (SCPI) permettent d’investir dans l’immobilier sans se soucier de la gestion puisque c’est la société qui s’en occupe pour vous : vous achetez en effet des parts d'un parc immobilier géré par la société qui vous reverse une part des loyers perçus. L’autre avantage, c’est que les SCPI investissent dans un grand nombre d'immeubles, ce qui permet de mutualiser les risques notamment le risque locatif.

Surtout, il s'agit d'un actif très rentable : En 2018, le TDVM (Taux de distribution sur valeur de marché) moyen du marché des SCPI s'est élevé à 4,35 %*. Certaines SCPI ont fait beaucoup mieux en dépassant les 5 %* voire les 6 %*.

Les personnes fortement imposées, dont le taux marginal d’imposition est supérieur à 30%, privilégieront, si elles veulent des revenus immédiats, les SCPI européennes, qui offrent une fiscalité plus douce : pas de prélèvement sociaux et des taux d'impôt sur le revenu souvent inférieurs aux taux français.

Je veux être rappelé(e) sur l'Offre SCPI de MeilleurPlacement

* Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. L'investissement immobilier doit être envisagé sur le long terme. Comme tout investissement, l'immobilier présente des risques :
- La baisse de la valeur du placement. Le capital investi n’est pas garanti. La valeur du bien évolue dans le temps, en relation étroite avec l’état de la conjoncture de l'immobilier. Cette conjoncture suit des cycles successifs, avec des phases à la hausse et à la baisse.
- La diminution des revenus locatifs. Dans un contexte économique moins favorable, la baisse des revenus locatifs versés aux associés est due à la diminution du taux d’occupation financier et/ou à la baisse du montant global des loyers versés par les locataires.
- La liquidité. L'immobilier présente une liquidité moindre comparée aux actifs financiers. Les conditions de cession (délais, prix) peuvent ainsi varier en fonction de l’évolution du marché de l’immobilier.

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos