mardi16octobre

Les personnes qui ne pourront pas valider le nombre de trimestres nécessaires pour obtenir une retraite à taux plein peuvent sous certaines conditions racheter des trimestres manquants. Si ce dispositif permet d'améliorer sa pension de retraite, il a un coût et n'est pas avantageux dans tous les cas

    Le calcul de pension retraite

    La pension annuelle de base du régime général est égale à la moitié du salaire annuel moyen (SAM) multipliée par la durée d'assurance (durée validée/durée pour avoir le taux plein). A cela, il faut déduire une décote lorsque le salarié n'a pas atteint la durée d'assurance ou l'âge nécessaire pour bénéficier du taux plein :
    SAM * Durée d'assurance * (50% - Décote)

    Pour en savoir plus, consulter notre dossier sur le calcul de la pension de retraite de base

    Il existe deux régimes complémentaires permettant d'augmenter la retraite (ARRCO et AGIRC). Ces régimes sont assimilables à des collecteurs de cotisations, donnant droit à des points de retraite complémentaire. La cotisation nécessaire pour obtenir un point est modifiée chaque année. En 2012, le salarié obtenait un point pour 15.0528? cotisés à l'Arrco et 5.2509 ? cotisés à l'Agirc. Les points de retraite ont une valeur que le salarié perçoit quand il liquide sa retraite complémentaire. Cette valeur évolue chaque année en fonction de l'évolution des prix hors tabac. Elle est recalculée tous les ans au 1er Avril. En 2012, la valeur des points ARRCO et AGIRC étaient respectivement de 1.2414 et 0.4330. La valeur de la pension de retraite est donc la suivante :

    (Nombre de points ARRCO acquis* valeur du point + Nombre de points AGIRC acquis *valeur du point) * décote si le retraité n'a pas l'âge ou le nombre de trimestres nécessaires.

    Pour en savoir plus, consulter notre dossier sur le calcul de la pension de retraite complémentaire

    Calculer sa nouvelle retraite après un rachat

    Tout salarié peut racheter des trimestres au titre d'années d'étude ou au titre des années pour lesquelles il a cotisé moins de 4 trimestres.

    Pour effectuer un rachat de trimestre, il existe deux options :

    • - Option 1 : le versement diminue la décote appliquée sur le taux de retraite de 50%.
    • - Option 2 : le versement améliore la décote et la durée d'assurance.

    Prenons un exemple.

    Exemple : Monsieur Loigui est un salarié né en Août 1952. Il a un SAM de 25 000 euros. Il pourra partir en retraite en Mai 2013 et bénéficier de la retraite au taux plein de 50%, s'il justifie d'une durée d'assurance de 164 trimestres. S'il prend sa retraite sans avoir ses 164 trimestres, il se verra appliquer une décote sur sa pension, de 2.0625 points (3 * 0.6875). Sa pension serait alors de : 25000 * 47.9375% * 161/164 = 11765.15 euros.

    Si monsieur Loigui rachète 3 trimestres sous l'option 1, la pension serait de 25000 * 50% * 161/164 = 12271.3415. Le gain est de 168 euros par trimestre.

    S'il rachète 3 trimestres sous l'option 2, la pension serait de 25000 * 50% * 164/164 = 12500 euros. Le gain dans ce cas est de 245 euros par trimestre.

    Dans les deux cas, il faut également tenir compte de la retraite complémentaire. Admettons que monsieur Loigui ait 5000 point Arrco et 1000 point Agirc, sa pension complémentaire avant rachat de trimestre serait de :
    (5000*1,2414 + 1000*0.4330) * 0.97 = 6440.8 euros

    Mais avec les trimestres rachetés, elle serait de :
    5000*1,2414 + 1000*0.433 = 6640 euros, soit un gain de 67 euros par trimestre. Dans ce cas, l'option 2 n'apporte aucun plus par rapport à l'option 1.

    L'option 2, plus complète, est également plus coûteuse que l'option 1. Elle est plus intéressante que l'option 1 lorsque le salarié a une durée d'assurance très faible. En effet le gain de l'option 1 est largement minimisé quand la durée d'assurance est faible.

    A lire également :

    Racheter des trimestres de retraites: Quel coût ?

    Après avoir calculé le gain par an d'une telle opération, il convient donc de calculer le coût du rachat d'un trimestre.

    Le coût de l'option 1 varie dans un premier temps selon le niveau du revenu du salarié qui est calculé en faisant la moyenne des trois dernières années. Il dépend aussi de l'âge du salarié au moment de la demande, sachant que plus il est jeune, moins le trimestre est cher. Enfin, le coût du trimestre a tendance à augmenter chaque année.

    Pour ces trois raisons, il est plus intéressant de racheter des trimestres très tôt, quand vous êtes jeune, et que votre salaire est encore relativement faible. Pour l'option 2, c'est le même principe, sauf que le taux plus élevé. Vous pouvez consulter le barème des rachats de trimestres

    Avant de racheter un trimestre, il faut bien étudier l'opportunité d'un tel rachat. En effet, dans de nombreux cas, il vaut mieux épargner plutôt que de racheter un trimestre. Pour étudier les cas, il faut bien prendre en compte les points suivants :

    • - Le coût d'un trimestre dépend du salaire au moment du rachat, alors que le gain sur pension dépend de son salaire pendant toute sa carrière. Il vaut donc mieux racheter les trimestres les années où les salaires sont les plus faibles.
    • - Le gain sur la pension complémentaire est très intéressant. Surtout pour les cadres supérieurs qui ont beaucoup cotisé (La retraite complémentaire étant peu plafonnée).
    • - Même s'il est vrai qu'il vaut mieux racheter ses trimestres tôt, les accords pour la pension complémentaire ne sont valables pour l'instant que jusqu'à 2018. Si vous pensez prendre votre retraite après, il vaut mieux ne pas prendre le risque de racheter des trimestres.

    Ainsi, le candidat idéal pour un rachat de trimestres est un cadre sup ayant engrangé de gros salaires et donc ayant beaucoup de points Aggirc et Arrco, mais qui aujourd'hui a levé le pied et gagne un salaire assez faible, et qui partira à la retraite entre 2015 et 2017.

    Etre rappelé
    par un conseiller
    Nous envoyer
    un message
    Parlons Placement
    Nos solutions
    M VIE Notre gamme
    d’assurance vie
    Plus d'infos
    M SCPI Nos SCPI en direct
    Plus d'infos
    M investissement Nos fonds structurés
    Plus d'infos