vendredi12août
Rosheim, un village sur la route de l'art roman en Alsace, France.

Le coliving n’est pas vraiment nouveau. Ce concept venant des États-Unis débarque en France depuis quelques années. La tendance s’accélère depuis peu, le nombre de logements construits selon ce principe devant tripler d’ici 2025. Promoteurs, investisseurs et opérateurs s’y intéressent de plus en plus, au grand bonheur des locataires.

Le coliving est un principe de logement assez récent, qui mélange le coworking et la colocation. Ce type d’habitat constitue à la fois un lieu de vie au quotidien et un espace de travail, tout en étant adapté aux interactions communautaires. Popularisée par des nomades digitaux aux États-Unis, cette mode séduit toujours plus de jeunes actifs et d’étudiants en France.

Les logements en coliving offrent des espaces privatifs, tels qu’une chambre ou un appartement entier, et des lieux collectifs équipés de commodités essentielles, comme une buanderie, une cuisine commune ou un salon pour manger. Certains disposent même d’une bibliothèque ou d’une salle de jeux.

Découvrez notre sélection de SCPI

Une offre de logements adressée à une cible particulière

Le profil type des individus intéressés par le coliving est un peu différent du colocataire traditionnel. Les opérateurs ciblent avant tout les jeunes actifs, les étudiants et toutes les personnes « transition ». Cette catégorie regroupe entre autres les nouveaux célibataires, les travailleurs en contrat court, les étrangers engagés dans un contrat à durée déterminée en France. Des opérateurs et promoteurs de SCPI commencent à travailler sur d’autres formules conçues pour les seniors. Il s’agit de résidences constituées de studios et d’espaces communs favorisant la convivialité et l’autonomie.

Les jeunes actifs restent toutefois la principale cible du coliving. Le groupe KLEY est l’un des leaders français dans ce domaine. L’entreprise gère deux dizaines de résidences étudiantes de 150 à 600 lits dans l’Hexagone. Elle entend ouvrir deux résidences pour jeunes actifs à Toulouse et Gentilly dès 2023. D’autres immeubles en coliving sont en cours de travaux à :

  • Vélizy ;
  • Issy-les-Moulineaux ;
  • Paris ;
  • Bordeaux.

En dehors du groupe KLEY, 65 autres acteurs – dont Colive, Cohabs, Chez Nestor, etc. – développent leur offre sur ce marché de niche, sans forcément proposer la même gamme de services.

Les géants de l’immobilier en embuscade

Les acteurs du coliving en France se ressemblaient au départ : il s’agit souvent d’une start-up ou d’un promoteur désireux d’importer une nouvelle façon de voir le logement et le travail.

ImportantSharies, Colonies et The Babel Community ont été les pionniers du marché français.

Depuis, le succès du concept attire l’attention des géants de la promotion immobilière. Altarea, Vinci Immobilier et Bouygues Immobilier se positionnent désormais sur ce segment.

Chez Vinci Immobilier, les dirigeants se défendent de sauter à pieds joints dans le milieu. Le groupe préfère avancer doucement, en se contentant de deux résidences à Montpellier et Lyon, qui ouvriront leurs portes en 2024. Le promoteur analysera les comportements des occupants de ces immeubles, afin de comprendre les usages du coliving et adapter son offre en conséquence.

Comme Vinci Immobilier, les autres opérateurs fourbissent leurs armes. Leur compétitivité dépend avant tout des fonds à leur disposition.

Important En 2021, les investissements dans le coliving ont atteint 455 millions d’euros,

Soit 13 fois plus que l’année précédente. L’an dernier, la France compte 8300 logements en coliving, éparpillés dans une trentaine de villes. Au rythme actuel, ce chiffre devrait tripler d’ici 2025, pour dépasser 24 000 places disponibles.

Découvrez notre sélection de SCPI

A découvrir également

  • Les gestionnaires de sociétés civiles de placement immobilier versent plus de dividendes au 1er semestre
    16/09/2022
  • Le rendement moyen de la pierre papier progresse au premier semestre
    9/09/2022
  • Un rendement annuel de 3 ou 4% net d’impôt et à risque limité, c’est possible
    29/08/2022
  • L’immobilier conserve son attractivité auprès des aspirants rentiers
    23/08/2022

Archives

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt