DISPOSITIF COVID-19 En savoir plus

Dans le contexte actuel, nos équipes restent mobilisées et opérationnelles à distance. Les agences sont fermées.
1. Contactez-nous de préférence par email, et sinon au 0800 113 133 (Service & appel gratuits).
2. Limitez au maximum les échanges par courrier et privilégiez vos opérations (arbitrages, versements, rachats partiels) via votre accès Client en ligne.

lundi22octobre

Parfois, les choses ne tiennent qu'à un fil. Fnac Darty était sur le point de passer sous pavillon allemand cet été... Sauf que Ceconomy, son principal actionnaire n'a pas pu aller au bout de son projet, en proie à d'importantes difficultés financières.

    OPA avortée

    Ceonomy préparait une offre à plus de 100 euros par action Fnac Darty, révèle BFM Buisness. L'ancienne filiale de Metro, qui détient 24% du capital du distributeur français depuis l'été 2017, devait lancer une offre de rachat sur le solde des actions Fnac Darty fin août, avance le site internet. Un moment qui n'a pas été choisi au hasard puisqu'il correspond à la date anniversaire du 25 août, date à laquelle Ceconomy aurait dû verser "un complément de prix à l'ancien actionnaire, la famille Pinault". Mais l'Allemand a été contraint de faire machine arrière, ses mauvaises performances financières étaient incompatibles avec la gestion d'une telle opération. Ceconomy a cependant assuré qu'il ne vendrait pas ses parts dans Fnac Darty, avance BFM Business.

    Une performance satisfaisante

    Fnac Darty a rassuré sur l'orientation de son activité malgré les avertissements lancé par plusieurs distributeurs à l'image de Ceconomy son actionnaire principal. Sur le troisième trimestre, le groupe a enregistré un chiffre d'affaires de 1,751 milliard d'euros, en recul de -2,3% en données comparables et -2,2% en données publiées.

    Le groupe a fait face ce trimestre à une base de comparaison fortement défavorable (+6% au T3 2017) du fait de nombreux lancements de produits l'année dernière, notamment en téléphonie. Par rapport au troisième trimestre 2016, Fnac Darty affiche des ventes en croissance de +3,6%. Le trimestre a également été pénalisé par un effet calendaire négatif, sans lequel le groupe aurait publié un chiffre d'affaires en repli de 0,7%.

    Dans un contexte de marchés dégradés sur l'ensemble du secteur de la distribution, Fnac Darty explique avoir su tirer profit de la croissance des produits blancs, principalement grâce à des prises de part de marché. Les segments de l'informatique et de la photographie demeurent en retrait, pénalisés par un cycle d'innovation peu favorable. La téléphonie résiste mieux grâce aux lancements de produits réalisés principalement sur le mois de septembre 2018. Les produits éditoriaux sont en retrait toujours impactés par le recul des segments audio et vidéo.

    L'intégration Fnac Darty est en cours d'achèvement, et le Groupe réaffirme avec confiance son objectif de 130 millions d'euros de synergies à fin 2018. Fnac Darty confirme également ses objectifs à moyen terme et vise une croissance supérieure à ses marchés, et une marge opérationnelle courante de 4,5% à 5%.

    Valeur à la casse

    Avant la publication de son point trimestriel, Fnac Darty accusait une baisse de son titre de 40% depuis le début de l'année. Le cours apparaît bradé compte tenu des fondamentaux de la société et du déroulement du plan d'économies. La société a réaffirmé "avec confiance" son objectif de 130 millions d'euros de synergies à fin 2018. Les perspectives demeurent intactes. Fnac Darty table à moyen terme sur une croissance supérieure à ses marchés, et une marge opérationnelle courante de 4,5% à 5%. Nous gardons notre confiance dans Fnac Darty.


    Etre rappelé
    par un conseiller
    Nous envoyer
    un message
    Parlons Placement
    Nos solutions
    M VIE Notre gamme
    d’assurance vie
    Plus d'infos
    M SCPI Nos SCPI en direct
    Plus d'infos
    M investissement Nos fonds structurés
    Plus d'infos