vendredi01novembre

SCPI Épargne foncière est née en 1968 de la fusion de plusieurs SCPI : Civile Foncière, Épargne Foncière, Dynafonds, Neofonds et Foncière Haussmann. Avec plus de 50 ans d’existence, cette SCPI est mécaniquement une des plus anciennes de France. SCPI de rendement, L'Épargne foncière est capitalisée à hauteur de 2,25 milliards d’euros. En 2011, Épargne foncière s’est transformée en SCPI à capital variable suite à nouvelle fusion, cette fois avec la SCPI Multicommerce.

  • Les chiffres clés d’Epargne foncière

  • Acquisition de parts de SCPI : l’immobilier sans soucis

  • Financer ses parts de SCPI à crédit, c’est possible !

Les chiffres clés D'Épargne foncière

La SCPI Épargne foncière est une SCPI de rendement orientée dans l’acquisition de bureaux. Ce type d’acquisitions représente 77 % du total du parc, 19 % sont des murs de magasin et moins de 5 % sont des immeubles résidentiels.

À l’image de nombreuses SCPI, ces dernières années ont été marquées par une diversification géographique D'Épargne foncière en se tournant vers l’étranger. Environ 39 % des acquisitions ont été réalisées sur la région parisienne, 30 % sur Paris, 22 % en région et près de 10 % à l’étranger. Le parc immobilier de La SCPI Épargne foncière est de 362 immeubles représentant 608 884 m².

Le prix d’une part de SCPI Épargne foncière est de 810 € en 2019. Les frais de souscription TTC s’élèvent à 9 % et les frais de gestion à 0,42 % en % de l’ANR.

Fin 2018, la SCPI comptait 33 773 associés propriétaires de 3 184 128 parts. Le taux de distribution annuel reste d’un bon niveau au fil des années, acquérir des parts de SCPI restant un placement sur le long terme :

 2018 2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011 2010 2009
4.46 % 4.54 % 4.70 % 5.00 % 5.31 % 5.31 % 5.33 % 5.34 % 7.04 % 6.51 %

Comparés à la moyenne, ces rendements se révèlent légèrement supérieurs à la moyenne de rendement des SCPI. En termes d’évolution de prix de la part, il est en hausse constante en étant passé de 655 € en 2009 à 800 € en 2018.

Acquisition de parts de SCPI : l’immobilier sans soucis

En faisant l’acquisition de parts de SCPI, vous investissez dans l’immobilier (pierre papier) sans devoir vous charger de la gestion du bien immobilier. Cette mission est confiée à une société de gestion spécialisée. Sa mission est également de développer et de mettre en application la stratégie exposée lors de l’assemblée générale à laquelle sont conviés tous les associés.

Ce type de placements permet d’accéder à des biens immobiliers d’un prix souvent inaccessible dans le cas d’une acquisition en direct. Acquérir des parts de SCPI ne demande qu’un investissement de quelques milliers d’euros. Parallèlement, la diversité des acquisitions en matière de secteurs d’activités et de répartition géographique permet de stabiliser le rendement sur la durée. Cette diversification limite en effet le risque de vacance locative et la baisse des loyers qui résultent de cette inoccupation.

Certaines SCPI peuvent faire bénéficier l’associé d’avantages fiscaux. SCPI Pinel, Malraux ou de déficit foncier ne visent pas le rendement, mais permettent un accès aisé à certains dispositifs de défiscalisation. Il est donc possible de choisir son type de SCPI en fonction de ses attentes.

Certaines SCPI peuvent être intégrées à un contrat d’assurance-vie. Adossées au capital garanti d’un fonds en euros, les parts de SCPI bénéficient de la fiscalité avantageuse de l’assurance-vie.

Financer ses parts de SCPI à crédit, c’est possible !

Si vous souhaitez investir dans des parts de SCPI, mais que votre trésorerie ne vous le permet pas directement, vous avez la possibilité de réaliser cette acquisition grâce à un prêt immobilier. Sous réserve que votre taux d’endettement reste dans les limites, une banque est en mesure de vous octroyer ce crédit. Les frais d’acquisition étant compris dans le prix de la part, l’investisseur peut ainsi financer 100 % de son acquisition, et parfois sans aucun apport personnel.

Le prêt immobilier peut prendre deux formes, le choix dépendant de votre situation personnelle :

Le prêt immobilier classique se traduit par des mensualités constantes sur la durée. Chaque mensualité se compose d’une part de capital et d’une autre d’intérêts. Durant la période de remboursement, vous percevez évidemment les dividendes versés au prorata de vos parts. Ces revenus supplémentaires viennent ainsi compenser pour partie le coût du prêt.

Ce mode de financement des parts de SCPI est particulièrement intéressant en ce moment du fait de la faiblesse des taux d’intérêt avec une moyenne de 1,16 % sur un prêt de 20 ans. Les parts de SCPI étant en effet considérées comme un investissement immobilier, il est donc possible d’emprunter sur une longue durée.

Une alternative au prêt immobilier classique et le prêt dit « in fine ». Ce type de prêt à la particularité des mensualités qui ne comprennent que les seuls intérêts. Le capital est remboursé en une seule fois en fin de prêt. Ce type de prêt est particulièrement adapté lorsque l’emprunteur s’attend à terme au versement d’une somme correspondante. Là encore, les faibles taux d’intérêt sont compensés par les revenus perçus au titre des dividendes.

Nombreuses sont les banques qui proposent des parts de SCPI dans le catalogue de produits. Il est dès lors logique qu’une banque incite ses clients à souscrire des parts de SCPI qu’elle propose. Sachez que les SCPI proposés par les banques classiques ne brillent que rarement par leurs performances. Dans l’hypothèse où la banque ne vous octroie le prêt qu’en échange d’une souscription auprès de sa SCPI, songez tout simplement à changer de banque !

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos