Un contrat d’assurance-vie, c’est quoi ?

On dit souvent que l’assurance-vie est le « placement préféré » des français, mais précisons les caractéristiques principales du produit « assurance-vie ».

contrat assurance vie

Premièrement, définissons les contours du produit

D’abord, c’est un placement financier qui permet de verser des sommes d’argent à l’intérieur de cette « enveloppe » et de les faire fructifier selon différentes options. Le produit permet au client de définir un « bénéficiaire », qui pourra se voir transmettre ces sommes plus les intérêts en cas de décès du client.

Pendant la vie du client, celui-ci reste bénéficiaire et titulaire des fonds et il peut récupérer le capital augmenté des intérêts sur la durée de détention.

L’argent est-il bloqué sur l’assurance-vie ? Non. Le client pourra toujours récupérer l’argent investi sur l’assurance-vie. C’est les frais d’impôts sur les intérêts qui seront différents en fonction de la durée d’investissement.

En prévision de son décès, le client aura défini au préalable qui sera le bénéficiaire de son capital.

L’assurance-vie est-elle limitée dans la durée ?

Non. L’assurance-vie n’est pas souscrite pour une durée fixe. C’est pour cela que c’est un produit que vous pourrez de nombreuses années et qui permettra de faire « travailler » votre argent dans la durée.

Comment investir dans son contrat d’assurance-vie ?

Vous aurez d’abord le « versement initial » que vous verserez à l’ouverture du contrat.

Ensuite, tout au long de la vie de votre contrat, vous pouvez verser de l’argent à n’importe quel moment, quand vous le souhaitez.

EssentielPour vous simplifier la vie, vous pouvez aussi « programmer » des versements complémentaires à échéance régulière et de façon automatique – donc par exemple prélever sur votre compte courant une somme tous les mois ou tous les trimestres et l’investir dans votre contrat d’assurance-vie. C’est très utile et pratique car cela vous assure un minimum d’investissement régulier sans avoir à y penser tous les mois ou trimestres.

Fonds en Euros et Unités de compte, c’est quoi ?

On peut concevoir plusieurs « tiroirs » dans l’assurance-vie et vous pourrez choisir d’investir plus ou moins dans un tiroir, ou dans un seul tiroir.

Gestion des fonds euros

Un premier tiroir est le « fonds en euros », qui est une enveloppé sécurisée dans laquelle votre capital, donc la somme de l’argent que vous aurez versé, sera garanti. Chaque année, en fin d’année, les intérêts seront versés.

Un second tiroir est les « Unités de Compte » ou « UC ». Ce tiroir représente des investissements sur les marchés, donc qui peuvent monter ou baisser. Votre capital n’est là pas garanti ; vous réduisez votre sécurisation mais vous vous ouvrez la possibilité de gagner plus. Ces UC peuvent être par exemple des « OPCVM » ou Organisme de Placement Collectif en Valeurs Mobilières.

Pour prendre un exemple, vous pouvez choisir d’investir sur un OPCVM centré sur le marché Asie ou sur les entreprises technologiques, etc. Ce tiroir vous ouvre donc plus de possibilité de dynamiser votre épargne, en précisant qu’il intègre donc du risque de perdre comme de l’opportunité de gagner.

Enfin, certains produits d’assurance-vie intègre aussi des tiroirs « immobiliers », c’est-à-dire qu’au travers de certains produits (comme les SCPI par exemple), vous investissez sur le marché de l’immobilier de commerce par exemple.

Il y a des frais dans le contrat d’assurance-vie ?

Il y en a plus ou moins selon les établissements et les produits. Vous pouvez avoir par exemple des frais sur votre versement initial, ou des frais ensuite sur chaque versement complémentaire. Choisissez en priorité un contrat qui à 0% de frais sur les versements, initial et complémentaires car sinon, ces frais vont « manger » une partie de votre performance, et ce chaque année.

On distingue ensuite les frais de gestion sur les unités de compte, qui représentent la rémunération de l’assureur. Vérifiez que vous choisissez un produit avec des frais à nouveau bas.

Il y aussi, le plus souvent, des frais dits « d’arbitrage » quand vous décidez d’aller d’un fonds à un autre.

Un contrat d’assurance-vie, cela peut s’arrêter ?

Oui. On identifie cela à un « rachat total », c’est-à-dire que vous demandez à ce que l’assureur vous verse les sommes présentes sur l’ensemble des « tiroirs » de l’assurance-vie. Il faut vérifier notamment si le produit intègre des frais pour cette opération.

Vous devez gérer votre argent tout seul ?

Cela dépend des options proposées dans votre contrat. La « gestion libre », c’est quand vous gérez vous-mêmes les investissements.

Vous pouvez aussi choisir une option de « gestion sous mandat » ou « gestion pilotée », donc confier la gestion à votre courtier ou une société de gestion spécialisée, qui fera à votre place des investissements, en fonction de votre profil d’investisseur. Sur ces options, il est important de bien vérifier les frais qui seraient pris par ces options.

 

Back to top