jeudi12janvier

Détenir plusieurs contrats d'assurance-vie au sein de différents établissements recèle de nombreux atouts : Diversifier, réduire les risques et surtout adapter chacun de vos contrats à chacun de vos besoins. Que ce soit pour la clause bénéficiaire, vos projets, votre horizon de placement ou quand il s'agit de succession, ouvrir plusieurs contrats, c'est avoir la possibilité de vous offrir une meilleure diversification des performances et un choix beaucoup plus large de solutions financières.

    1- Piloter votre épargne

    Détenir plusieurs contrats pour qu'ils répondent à chacun de vos besoins peut être une bonne solution pour optimiser vos placements. Par exemple, vous pouvez loger la part sécurisée de votre épargne sur un fonds en euros performant, et de l'autre, la part dynamique investie en unités de compte.

    Étant donné que chaque contrat propose sa propre gamme - plus ou moins large - de fonds (U.C.), et des fonds en euros plus ou moins performants, avec des frais plus ou moins réduits vous pouvez optimiser la gestion de votre épargne en fonction des atouts de chacun des contrats.

    Pour tenter de dégager une meilleure performance et diversifier vos placements, les contrats multisupports comme MonFinancier Retraite Vie vous permettent d'investir dans n'importe quelles zones géographiques ou sectorielles. De quoi répondre aux exigences les plus pointues. Et c'est notamment grâce à l'architecture ouverte qui permet d'investir dans plus de 660 unités de compte que notre contrat a été récompensé par la presse.

    >> Je demande un complément d'information sur MonFinancier Retraite Vie, n°1 selon Investir

    A l'inverse si vous préférez privilégier le long terme et la sécurité, alors choisir un fonds en euros performant est une solution adaptée. Attention cependant ou frais d'entrée et de sortie, ainsi qu'aux frais de gestion qui grèvent méchamment le rendement de votre fonds en euros.

    D'ailleurs à l'heure où les rendements fondent comme neige au soleil, certains assureurs ont continué de tirer leur épingle du jeu en dévoilant des rendements supérieurs à 3% au titre de 2015. C'est le cas de Suravenir et de son fonds euros Suravenir Opportunités**, qui a servi un rendement de 3.60 %* nets de frais de gestion en 2015 quand la moyenne tourne autour des 2,25%. Son fonds historique Suravenir Rendement n'a pas à rougir avec un rendement à 2,9%*, encore largement au-dessus de la moyenne du marché.

    >> Je demande une information sur les fonds euros de Suravenir

    2-Obtenir la meilleure fiscalité possible

    La fiscalité de l'assurance-vie est particulièrement avantageuse après huit ans. Les contrats les plus anciens sont donc utiles si l'on envisage de faire des retraits car la fiscalité des rachats porte uniquement sur les gains réalisés. D'où l'utilité de cumuler plusieurs contrats et de choisir le plus ancien pour effectuer ces rachats en optimisant leur fiscalité.

    Astuce : vous pouvez choisir de conserver le premier contrat, pour son ancienneté et y effectuer des retraits, et choisir désormais d'effectuer les nouveaux versements sur le nouveau, sans avoir à payer des frais d'entrée.

    A lire également :

    3- Concrétiser différents projets

    L'assurance-vie répond aux besoins de plusieurs projets qui peuvent être plus ou moins prévisibles ou plus ou moins éloignés dans le temps : achat immobilier, financement des études des enfants, retraite ou encore succession. En ouvrant un contrat affecté à un projet en particulier, vous pourrez alors ajuster la composition du contrat à l'horizon d'investissement envisagé pour chacun d'entre eux.

    C'est ainsi que vous pouvez vous fixer comme objectif de dégager de la performance et choisir un profil offensif en optant pour les unités de compte, ou investir dans la pierre papier à travers les SCPI pour mettre de l'immobilier d'entreprise dans votre assurance vie. Certains assureurs jouent d'ailleurs parfaitement le jeu en redistribuant 100% des loyers générés par les SCPI. C'est le cas de Frontière Efficiente.

    >> Je demande un complément d'information sur Frontière Efficiente

    4- Adaptez vos contrats à vos bénéficiaires

    Ouvrir une assurance vie différente pour chacun des bénéficiaires est un moyen d'adapter la gestion du contrat à leurs besoins en fonction de l'âge et de sa sensibilité au risque. Cela vous permet ainsi d'isoler un bénéficiaire une simplicité, et d'être assuré de la rapidité de traitement de votre dossier, notamment en cas de mésentente entre les héritiers. L'assurance-vie, au-delà d'être un placement adapté pour faire fructifier un capital et préparer sa retraite, est donc aussi un outil idéal pour préparer sa succession.

    Astuce : Pour minimiser les droits de succession, vous pouvez choisir, sur un contrat, de démembrer la clause bénéficiaire : Pour par exemple donner la nue-propriété à vos enfants et l'usufruit à votre conjoint. Et choisir d'autres contrats pour faire des clauses bénéficiaires plus classiques.

    5- Optimiser la fiscalité en cas de décès : verser après 70 ans

    Continuer à effectuer des versements après 70 ans peut s'avérer être une bonne idée. Car au-delà d'être un placement adapté pour faire fructifier un capital et préparer sa retraite, l'assurance-vie est aussi un outil idéal pour préparer sa succession.

    En effet il est possible de cumuler les avantages des versements avant 70 ans avec ceux des versements après 70 ans. C'est pourquoi on conseille aux investisseurs particuliers de faire le plein d'assurance-vie avant 70 ans, pour profiter pleinement de l'abattement, de 152 500 euros par bénéficiaire sur les droits de succession. Car au-delà les sommes sont taxées au taux de 20 %.

    Mais à partir de 70 ans, vous bénéficiez d'un nouvel abattement de 30500 euros pour l'ensemble des bénéficiaires. Par ailleurs, pour les versements après 70 ans, seules les primes versées sont soumises aux droits de succession. Les gains, quels que soient leurs montants, sont exonérés. Étant donné la complexité fiscale, il est beaucoup plus simple d'ouvrir un nouveau contrat à 70 ans pour ne pas mélanger les versements avant et après 70 ans.

    6- " ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier "

    En choisissant des contrats d'assurance-vie différents en fonction de l'assureur, vous réduisez les risques en cas de défaut d'un assureur. En effet, les sommes placées auprès d'un assureur sont garanties, jusqu'à 70.000 euros par le Fonds de garantie des assurances de personnes. Ainsi en souscrivant des contrats dans divers établissements, vous multipliez d'autant le nombre de fois où la garantie pourra s'appliquer.

    >> Je demande une information détaillée sur MonFinancier Retraite vie


    Communication non contractuelle à caractère publicitaire.

    A la différence des fonds en euros, les Unités de Compte présentent un risque de perte en capital.

    *Taux net de frais annuels de gestion, hors prélèvements sociaux et fiscaux. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps.

    **Pour accéder au fonds en euros Suravenir Opportunités, chaque versement doit comporter au minimum 30 % en Unités de Compte, lesquelles présentent un risque de perte en capital.

    MonFinancier Retraite Vie est un contrat individuel d'assurance vie assuré par SURAVENIR, Société anonyme à directoire et conseil de surveillance au capital entièrement libéré de 420 000 000 euros. Société mixte régie par le Code des Assurances / Siren 330 033 127 RCS Brest. Siège social : 232 rue Général Paulet - BP 103 - 29802 Brest Cedex 9.

    Etre rappelé
    par un conseiller
    Nous envoyer
    un message
    Parlons Placement
    Nos solutions
    M VIE Notre gamme
    d’assurance vie
    Plus d'infos
    M SCPI Nos SCPI en direct
    Plus d'infos
    M investissement Nos fonds structurés
    Plus d'infos