jeudi08juin
Des pièces de monnaie et une tirelire à travers une loupe

Actuellement, la majorité des Français pensent que leur épargne sert à financer les activités des banques. Plus de la moitié d’entre eux estiment qu’elle alimente la spéculation financière. En février, l’institut de sondages Opinion Way a réalisé pour la société Robin’Finance une étude sur la destination de l’épargne des Français.

D’après l’enquête publiée récemment, la plupart des personnes interrogées remarquent un manque de transparence dans la gestion de leur épargne. Pour 69% d’entre elles, celle-ci est consacrée à la spéculation financière. 80% estiment par ailleurs qu’elle est utilisée pour financer le fonctionnement, l’investissement et le développement des banques.

Notons qu’en 2015, 403 milliards d’euros ont été collectés sur trois livrets épargne réglementés : le livret A, le LEP (livret d’épargne populaire) et le LDD (livret de développement durable).

Selon les données fournies par l’Observatoire de l’épargne réglementée, l’épargne placée dans les banques s’élevait cette même année à 4 460 milliards d’euros.

Les résultats du sondage réalisé par Opinion Way

Certains répondants à l’enquête pensent que l’épargne des Français est utilisée pour financer les activités des banques. Pour d’autres, elle est destinée à la spéculation financière. L’étude menée par Opinion Way vise à montrer sa réelle destination.

En 2015, 60% de l’épargne générée par le livret A, le LEP et le LDD, soit 238 milliards d’euros, ont été reversées à la Caisse des dépôts et consignation (CDC). Cette dernière s’est servie de 75% de la somme pour financer la politique de la ville, le logement social, etc. Celle-ci n’a pas alimenté la spéculation financière comme deux tiers des sondés le pensent. Soulignons que les banques ne prélèvent aucun frais sur un livret A.

Pour l’assurance-vie, l’épargne est investie massivement dans les obligations. Notons que les fonds en euros représentent un tiers de l’épargne des Français. Dans la majorité des cas, ils contiennent une garantie en capital. Ce type de placement nourrit notamment des flux financiers.

Quant aux achats d’actions, ils sont directement placés sur les marchés financiers pour participer au financement des entreprises.

Où va une partie de l’épargne ?

L’opinion des Français sur la destination de leur épargne n’est pas vraiment en adéquation avec la réalité.

Il faut savoir que depuis neuf ans, la loi de modernisation de l’économie (LME) impose aux banques de subventionner les PME ainsi que les travaux d’énergie. L’épargne réglementée gérée par les banques sert à les financer.

En 2015, une autre étude réalisée par le laboratoire techniques, territoires et sociétés (Latts) de l’université Paris-Est-Marne-la-Vallée a montré que la grande majorité de l’épargne collectée dans un département donné est réutilisée dans le même territoire. Dans cette catégorie d’épargne, celle-ci est alors investie dans l’économie locale et non dans la spéculation financière.

A découvrir également

  • Plafond du Livret A atteint, que faire de mon épargne ?
    2/07/2021
  • Épargne: Le fossé des générations
    3/09/2019
  • Le délai de perception des premiers dividendes d’une pierre papier impacte grandement sur la trésorerie
    8/08/2019
  • L’investissement dans le résidentiel reprend de la couleur après des années de délaissement
    7/08/2019

Archives

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt