vendredi25janvier

    Je suis hors de moi. Révolté. Dégouté. Tout d'abord par le fait qu'aprés à peine 24 heures, la banque nous affirme, sans le moindre doute, que ce trader falot a pu agir seul, sans aucun bénéfice personnel. C'est tellement absurde qu'on pourrait au moins mettre cette théorie au conditionnel. Personnellement, pour pratiquer les marchés depuis 25 ans, je n'y crois pas une seule seconde. Révolté par le fait que le président de la Banque soit toujours en place. Sa fausse sortie théatrale avec remise de démission par son conseil d'administration est une blague. Quand on est payé, et largement payé, pour gérer une banque qui vaut 35 milliards d'euros et qu'on laisse 5 milliards d'euros s'envoler par négligence, il ne suffit pas de faire sauter quelques fusibles pour s'amender
    La Banque de France a trés vite réagi hier
    Là aussi, je dois vous avouer ma surprise. Quand j'ai écouté le discours de Monsieur Noyer. L'enquête n'est même pas ouverte mais il a fait sienne la théorie de l'homme seul. Dans tout son discours, il a minimisé une affaire qui est pourtant gigantesque, énorme, surréaliste. Il a ^même prononcé une phrase incroyable je cite: avec l'augmentation de capital, la banque sera plus solide aprés la fraude qu'avant. On sait ce qui reste à faire pour que les autres banques deviennent solides selon les critéres de la Banque de France, perdre 5 milliards d'euros dans une fraude.
    On a quand même l'impression que la Société Générale bénéficie d'un traitement spécial
    Et c'est finalement cela qui me révolte le plus. Il y a deux poids deux mesures. Je dirige un petit établissement financier et nous sommes en permanence sous la pression des autorités de controle pour des montants ridicules. Une pression qui s'assimile parfois à du harcélement. Pour les grandes banques, c'est la liberté totale et on voit ce que cela peut donner. Deux poids deux mesures aussi pour les petits clients. On va harceler un client pour un découvert de quelques centaines d'euros, le marquer au fer rouge en le déclarant interdit bancaire si il a subi un accident, mais d'un autre côté on laisse 5 milliards d'euros s'envoler par maladresse. Il ne faut pas chercher à étouffer cette affaire ou à la présenter comme une fraude isolée. C'est bien plus que cela. C'est le signe flagrant d'un dysfonctionnement du systéme bancaire.

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos