vendredi05mars

En péridoe de crise, on sait que le seul moyen de remonter le moral des Français c'est de les faire rire. Mais n'est pas Louis de Funés qui veut, même si on en a les mimiques, et quand on touche à des sujets sérieux comme l'industrie Française, on n'a vraiment pas envie de rire en entendant un N-iéme projet grotesque et innapliquable. C'est pathétique un clown qui ne fait plus rire.

    Nicolas Sarkozy a annoncé 23 mesures pour relancer l'industrie Française
    D'abord je remarque qu'il faiblit. Il y a un an, le 2 février 2009, il annonçait 1000 mesures pour la relance!!! 1000 dont 20 à peine ont été appliquées.
    EN l'écoutant hier, j'ai eu l'impression de relire les discours de Georges Pompidou, alors premier ministre du Général de Gaulle, prônant la modernisation économique avec comme impératif absolu l'industrialisation de la France. Il créé même à l'époque le conseil interministérielle sur la politique industrielle, sans oublier l'importance des PME avec la création du secrétariat à la PME et à l'artisanat. Mais c'était il y a plus de 40 ans. Notre président a probablement oublié que le monde a changé, que la France a détruit son tissu industriel à coup de fiscalité et de lois sociales, a laissé ses PME couler en stigmatisant les patrons ,même les petits et a laisser ses fleurons comme Arcelor se faire happer par des prédateurs.

    Ce sont quand même des mesures concrétes
    Avec le président, il y a des mesures concrètes toutes les semaines. Une fois il faut sauver la planète, c'est une question de vie ou de mort, la semaine d'aprés il faut sauver l'automobile même si elle détruit la planète, une semaine il faut réduire les émissions de CO2, la semaine d'aprés il faut construire des usines qui polluent même si on créé des aides pour qu'elles polluent moins. Un jour on donne une aide, le lendemain on créé un taxe pour reprendre ce qu'on a donné. Un jour on fait un Grenelle, le lendemain on nomme un médiateur pour régler les problèmes créés par le Grenelle.

    Le modéle allemand est pourtant un modèle qui fonctionne
    Le modèle Français fonctionnait aussi. Mais en 20 ans, nous l'avons détruit. Et ce n'est pas à coup de gesticulations et de dépenses somptuaires dans des dizaines de commission inutile de réflexion, Rappelons quand même qu'on a relancé la Commission Attali alors qu'elle a échoué il y a deux ans, qu'on va faire de la France un pays comme l'Allemagne. En Allemagne, les syndicats coopérent, les patrons de PME sont des héros et l'argent n'est pas un gros mot.

    Archives

    Etre rappelé
    par un conseiller
    Nous envoyer
    un message
    Parlons Placement
    Nos solutions
    M VIE Notre gamme
    d’assurance vie
    Plus d'infos
    M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
    Plus d'infos
    M investissement Nos fonds structurés
    Plus d'infos