lundi14mars

Les obligations convertibles sont des obligations particulières, situées à la frontière entre les actions et les obligations classiques. Elles fonctionnent comme les obligations classiques, c'est-à-dire avec un nominal et un coupon. Elles sont donc garanties à l'échéance sauf défaillance de l'émetteur. Mais l'obligation dispose en plus d'une option de conversion, qui permet au détenteur de l'obligation d'échanger à tout moment ses titres contre des actions de l'émetteur.

    Je vous rappelle que nous avons fait Jeudi dernier un dossier sur les obligations classiques que je vous invite à consulter si vous avez peu de connaissance en terme d'obligations.

    Le détenteur de l'obligation convertible allie ainsi la sécurité des obligations avec l'espérance de gain des actions. En cas de forte hausse du titre, il pourra en effet convertir les obligations et vendre les actions ainsi obtenu pour réaliser une plus value. On appelle La différence entre le cours de l'obligation et de l'action " la prime de conversion "

    Pour trouver les bons titres, il faut alors chercher un rendement relativement attractif, avec en plus une prime de conversion pas trop éloignée pour avoir une réelle espérance de plus value grâce à la conversion en actions.

    Les rendements sont bien sûr moins attractifs que sur les obligations classiques, puisqu'il y a l'option de conversion. Et plus la prime de conversion est faible plus le rendement sera faible. Il faut donc essayer de trouver un juste milieu entre un rendement acceptable, et une prime qui permet d'envisager une conversion sur le long terme.

    Ainsi, des obligations dont le rendement tourne entre 2 et 3%, avec une prime de conversion de 25% sont des placements attractifs. 25% peut paraitre élevé mais il faut raisonner à long terme, 5 ans, et se dire aussi qu'en cas de hausse de l'action de 10%, votre obligation augmenterait également.

    Ainsi, on peut s'intéresser aux OC Altran FR0010823476, Club Med FR0010922955, Maurel&Prom FR0010775098, Pierre & Vacances FR0010998187

    Plus risqué, mais plus rentable, il y a l'OC OL Group (FR0010978932) qui a un rendement actuariel de 6.3% et une prime à 20%, et l'OC Foncière INEA (FR0010632844) qui a un rendement de 5.9% et une prime à 5%

    Comme pour les obligations classiques, les institutionnels ont généralement accès à de meilleurs rendements que les particuliers. C'est pourquoi il peut être plus intéressant d'investir en OC vient des OPCVM.
    Ainsi, des fonds comme Elan Convertibles Europe (FR0007009139), Covéa Finance Obligations Convertibles (FR0000978736), Generali Euro Convertibles (FR0010034892) ont offert des rendements de 5% par an ce qui est très proche de la performance des obligations corporate, alors qu'on peut espérer avoir mieux à l'avenir en cas de monter de la bourse

    Archives

    Etre rappelé
    par un conseiller
    Nous envoyer
    un message
    Parlons Placement
    Nos solutions
    M VIE Notre gamme
    d’assurance vie
    Plus d'infos
    M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
    Plus d'infos
    M investissement Nos fonds structurés
    Plus d'infos