lundi02avril

Outre le Qatar, régulièrement cité dans les articles dédiés au sport business notamment en France avec le Paris Saint Germain, d'autres acteurs souhaitent avoir leur part de ce copieux gâteau. Les Brics, acronyme utilisé pour désigner les pays émergents montent en puissance dans le marché mondial du sport. D'après la dernière étude du cabinet Pwc, c'est l'Amérique Latine - Brésil en tête - qui connaîtra la plus forte croissance annuelle moyenne, avec + 4,9%, devant l'Amérique du Nord (+ 4%), suivie de près par l'Asie Pacifique (+ 3,9%) et la zone Europe/Moyen-Orient/Afrique (+ 2,9%).

    Le nouveau poids des Brics

    Les auteurs de l'étude prévoient en effet que "le marché mondial progressera de 3,7% par an en moyenne entre 2011 et 2015, et même de 4,7% si l'on intègre les grandes manifestations sportives des années paires, comme les JO de Londres en 2012, ceux de Sochi en 2014 ou bien encore la Coupe du monde de football au Brésil". Signe qu'il faudra désormais composer avec les Brics pour les grandes manifestations mondiales à forte audience...

    Ainsi, Pwc table sur une croissance plus rapide du marché mondial du sport que l'économie mondiale, mais de manière cyclique en fonction des grands événements, pour atteindre 145 milliards de dollars en 2015.

    "Pour les pays émergents, les enjeux du sport dépassent l'attrait économique, il s'agit d'obtenir à travers l'organisation d'évènements une légitimité démocratique, de montrer un savoir-faire pour organiser un événement mondial, ou encore de se donner un poids géopolitique" souligne Matthieu Aubusson, associé, PwC.

    En France, le "secteur se porte bien"

    Selon une étude menée par PwC sur les perspectives du marché mondial et français du sport, dévoilée lors des Assises Sporsora de l'économie du sport, le secteur se porte bien en France. Avec 5,5 milliards de dollars en 2015, le marché français est ainsi le troisième de la zone Europe/Moyen-Orient/Afrique.

    Avec 5,5 milliards de dollars en 2015, le marché français est ainsi le troisième de la zone Europe/Moyen-Orient/Afrique. "Avec l'Allemagne et le Royaume-Uni, ils représenteront, à eux trois, plus de la moitié des revenus de la zone en 2015" ajoute Matthieu Aubusson.

    Selon PwC, le marché français du sport progressera de 3,7% en moyenne par an d'ici 2015 et l'ensemble des sources de revenus (sponsoring, billetterie, droits médias et merchandising) connaîtront une croissance sur la période. L'étude souligne que cette progression est toutefois très variable entre les années paires (croissance supérieure à 12% en 2012 et 2014) et les années impaires (décroissance entre -2 et -3% en 2013 et 2015).

    Avec 5,2% de croissance par an en moyenne d'ici 2015, selon les prévisions de PwC, le sponsoring sera la principale source de revenus du marché français du sport. " Les marques sponsors souhaitent créer de l'adhésion à leur marque et intègrent pour cela des nouvelles technologies à leur dispositif de communication. Les sponsors exigent aussi des techniques de mesure plus sophistiquées pour mesurer leur retour sur investissement dans cet environnement multi média" précise Stéphane Salustro, associé, PwC.

    Deuxième source de revenus aujourd'hui, la billetterie progressera de 2,7% par an en moyenne entre 2011 et 2015. " L'amélioration de l'expérience client est un levier majeur de croissance pour les acteurs du sport. Celle-ci passe par la qualité des équipements, mais également par une remise à plat de l'ensemble du parcours client, avant, pendant et après l'événement, pour faire des manifestations sportives un spectacle digne de ce nom" indique Matthieu Aubusson, associé, PwC.

    Pwc explique que l'Allemagne fait office "d'exemple à suivre en la matière". La rénovation des infrastructures pour la Coupe du Monde de Football en 2006 a permis d'améliorer l'expérience du spectateur, justifiant ainsi une augmentation de l'affluence dans les stades et des revenus associés. En France, les recettes de billetterie seront plus dynamiques dès 2016 alors que la France accueillera l'Euro 2016 de football, dans des stades neufs (Stade des Lumières à Lyon) ou rénovés (Parc des Princes à Paris ou Stadium à Toulouse)

    Les droits médias représenteront 20% des revenus du marché français en 2015, avec une croissance annuelle moyenne attendue de 2,5% sur la période 2011-2015. La France est à la traîne par rapport au Royaume-Uni, un marché qui "le plus avancé en termes de droits médias". Ceci s'explique notamment par la monétisation des droits anglais à l'international.

    A découvrir également

    • Impôts : les meilleures solutions pour défiscaliser avant la fin de l’année
      20/12/2021
    • 3 bonnes raisons d’investir dans M Rendement 6
      4/10/2021
    • Impôts : taux maximum de 25 % pour les FCPI/FIP 2021
      14/05/2021
    • Impôts : le FIP Corse Kallisté Capital n°13 (Vatel Capital) est ouvert
      23/04/2021

    Archives

    Etre rappelé par un conseiller
    Nous envoyer un message
    Parlons Placement
    Nos placements
    PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
    Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
    SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
    DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt