lundi23avril

Dans certains quartiers, les prix de l'immobilier et la rareté des produits poussent certains acheteurs et vendeurs à se tourner vers des produits atypiques. Alors, parmi ces solutions, une commence à avoir la cote. Il s'agit des souplex. C'est ainsi qu'on appelle ces sortes de duplex inversés où les pièces à vivre occupent le rez-de-chaussée et les pièces de nuit le sous-sol. Si s'agrandir par le bas, peut sembler être la solution, il n'en demeure pas moins que cette extension est soumise à des règles bien précises.

    Un souplex quèsaco ?



    Souplex, nouveau terme à la mode dans l'immobilier désignant des appartements sur plusieurs niveaux à l'instar d'un duplex. Mais la ressemblance s'arrête là. Les souplex sont juste des logements en rez de chaussée auxquels on a aménagé un sous-sol, une cave. En règle générale seule la partie du souplex située en rez-de-chaussée bénéficie de la lumière du jour.

    Aménager un souplex, pas si facile


    Il ne faut pas oublier qu'un souplex n'est pas un logement comme un autre. Ce n'est pas pour rien qu'il est qualifié d' " atypique ". Si au rez-de-chaussée, on peut aménager l'espace à sa guise, en revanche, pour le sous-sol, l'affaire se corse, on ne peut pas faire n'importe quoi... ! La législation est loin d'être souple en matière de souplex. Il est par exemple interdit de transformer une cave ou une remise en pièce habitable sans avoir obtenu au préalable l'autorisation de la copropriété et de la municipalité. Le propriétaire doit se rendre à sa commune pour requalifier sa cave comme surface habitable. Si cette démarche n'a pas été réalisée, la transaction peut alors être annulée par le notaire. Et même dans certaines régions, il est purement et simplement proscrit d'habiter en sous-sol. C'est notamment le cas en Alsace.

    D'importants travaux à la clé pour un souplex


    Si vous n'avez pas décidé de poser vos valises au pays des cigognes, il n'est pas question d'habiter dans un logement qui ne soit pas décent. Le règlement sanitaire définit les conditions minimales de salubrité. Les pièces à vivre doivent offrir une hauteur sous plafond d'au moins 1,80 m, posséder une fenêtre et une visibilité suffisante. Aussi, les souplex nécessitent de gros travaux : isolation, étanchéité, humidité... A la base, un sous-sol n'a pas vocation à être habité ! Certes, à l'achat, ces surfaces valent moins cher que des appartements à surface équivalentes mais ils ne sont pas forcément rentables au final. A la revente, les choses peuvent être plus compliquées qu'escomptées. Soit le futur vendeur cède son souplex sans travaux et en demande une somme conforme aux prix du marché des biens " normaux ". Alors dans ces cas, le cédant se retrouve avec un bien sur les bras. Autre cas de figure, la plus-value espérée lors de l'achat se voit annulée avec le prix conséquent des travaux de mise en conformité des sous-sols. Autrement dit, la bonne affaire du départ peut se transformer en véritable cauchemar. Alors, avant de jeter son dévolu sur un souplex, il faut y réfléchir plus d'une fois !

A découvrir également

  • Image actualite 1
    PEL à 2% : avez-vous intérêt à ouvrir un PEL en 2023 ?
    7/12/2022
  • Image actualite 2
    Dons, frais de scolarité... Ces avantages fiscaux à ne pas oublier pour diminuer vos impôts
    6/12/2022
  • Image actualite 3
    Épargne : le taux de ce livret d’épargne réglementée pourrait atteindre 6% en février prochain
    5/12/2022
  • Image actualite 4
    Défiscalisation : ces solutions pour réduire le montant de son impôt sur le revenu avant fin 2022
    5/12/2022

Archives

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt