jeudi16février

L'euro chute en dessous de 1.30. Les marchés semblent se résigner à la faillite de la Grèce et pensent que les Allemands veulent éjecter le maillon faible de la zone euro sans attendre. Et les Grecs en ont ras le bol de se faire insulter... Bonne ambiance....

    Le scénario de défaut Grec est de plus en plus envisagé par les marchés
    Le défaut Grec est inévitable. La seule question est de savoir si il aura lieu tout de suite, c'est-à-dire en Mars quand la Grèce doit repayer une partie de sa dette ou s'il aura lieu de façon plus ordonné dans 9 mois à un an avant une sortie de la zone euro programmé dans 18 mois ou 2 ans. Aujourd'hui la balance chez les traders penche en faveur d'une sortie immédiate. Il faut dire que les Allemands ne cachent plus leurs sentiments vis-à-vis de la Grèce et qu'ils poussent le pays vers la sortie par une pression qui ressemble de plus en plus à une humiliation.

    Le président Grec a parlé hier d'insultes à propos des déclarations du Ministre des Finances Allemands
    Cet homme de 82 ans, ancien résistant en plus, a du mal à supporter le mépris du gouvernement Allemand. On est proche de l'heure de vérité. Et c'est pour cela que l'euro décroche depuis deux ans. La vraie question n'est plus de savoir si la Grèce fera défaut mais quant mais surtout si cette faillite aura des conséquences sur la zone euro. Et ma réponse est non. La faillite de la Grèce n'est pas la faillite de Lehman. Aujourd'hui, même la BNP qui en juillet dernier, il y a 6 mois à peine, défendait une décote sur la dette Grecque de 21% a provisionné une décote de 75%. 75% ou 100% le chemin n'est plus très long.

    Mais le problème c'est le risque de contagion
    C'est la crainte. Mais la Grèce est un cas isolé. Un cas particulier. Les Allemands n'ont jamais pardonné aux Grecs d'avoir triché pour entrer dans la zone euro. Mais l'Allemagne sera prête à empêcher la contagion. Le plan allemand a toujours été clair. Une zone euro resserrée avec des pays qui adoptent le pacte allemand. Je suis de ceux qui pensent qu'on va éviter la faillite immédiate pour pouvoir l'organiser tranquillement dans quelques mois mais il se peut que l'Allemagne ait décidé d'accélérer le calendrier. Si c'est le cas, cela va secouer un peu mais ce ne sera ni la fin du monde, ni la fin de l'euro.

A découvrir également

  • Livrets d’épargne réglementés : une hausse des taux se confirme en août en raison de l’inflation
    4/07/2022
  • Quel produit d’épargne choisir en premier pour financer vos vacances ?
    30/06/2022
  • Le comportement des Français vis-à-vis de leur épargne pour lutter contre l’inflation
    23/06/2022
  • Réduction d'impôt : n'est-ce pas le moment d'investir en FCPI ?
    20/06/2022

Archives

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt