lundi27février

Présent sur tous les fronts ! C'est que le qatar a récemment fait parler de lui en raflant l'intégralité des droits de la ligue Europa, pour trois saisons après avoir déjà pris dans son escarcelle les droits de diffusion de certains matchs du championnat de France et de la ligue des champions l'été dernier.

    Qui aurait cru que ce petit état, établi sur une petite presqu'île de 11.437 kilomètres carrés, un peu plus grande que la Corse, jouirait d'un aussi grand poids dans la finance et dans l'échiquier politique international. C'est que le Qatar voit loin très loin, et pense à l'après-pétrole et du gaz naturel, dont il est le troisième producteur mondial. S'affranchir des ressources naturelles tel est le leitmotiv du l'émirat. Alors, il étend son influence là il le peut avec son fonds souverain dénommé "Qatar Investment Authority (QIA) " et ses différentes émanations ? Qatar Holdings, Qatari Diar ". Un véhicule super puissant qui arrose à coups de milliards de dollars un grand nombre de pays dont l'hexagone.

    Bien avant le PSG (dont il est propriétaire), bien avant les droits télés du football français, le Qatar avait déjà jeté son dévolu sur l'immobilier. Non sans hasard et en toute discrétion. Tout vient d'une carotte, d'une carotte fiscale. Une convention fiscale signée en 2008 et modifiée en 2009, prévoit en effet un régime préférentiel aux ressortissants du Qatar. Ils sont notamment exonérés de taxation sur les plus-values immobilières en vertu, " de l'évolution du paysage économique et financier, ainsi que des projets respectifs d'investissements en France et au Qatar ".

    Alors le pays, place ses billes un peu partout en France, tisse sa toile dans le paysage immobilier hexagonal. Avec des moyens quasi illimités grâce aux pétro-dollars, l'émirat n'investit pas dans n'importe quel bien. Uniquement dans l'immobilier de luxe et de bureau.

    Au début du mois, le Qatar a bénéficié d'un gros coup de projecteur ! C'est qu'il s'est offert une cible de choix et dans un endroit mythique. Figure de l'hôtellerie de luxe depuis 1912, le l'hôtel Carlton de Cannes a été pris dans ses filets. Le bâtiment et l'enseigne ont donc un nouveau propriétaire puisqu'ils ont été rachetés par le milliardaire Qatari Ghanem Ben Saad al-Saad. Ce n'est pas le premier " changement de main " dans le palmarès de l'émirat dans le secteur hôtelier en France. Il faut remonter en 2007 pour connaître le premier fait d'armes du Qatar dans l'immobilier.

    Cette année là, Qatari Diar, la filiale immobilière du fonds souverain Qatar Investment Authority avait racheté à l'État français, le centre de conférences internationales de l'avenue Kléber à Paris pour la bagatelle de 450 millions d'euros. Il a lancé des travaux pour transformer ce lieu en un palace de la chaîne Peninsula dont l'ouverture est prévue fin 2013. Qatari Diar est également aussi propriétaire des murs du Royal Monceau qu'il avait acquis 250 millions d'euros. Après une rénovation qui aura duré deux ans, l'établissement a rouvert ses portes en octobre 2010.

    L'immobilier de bureau est également un des terrains de jeu favoris du Qatar. L'émir du Qatar est propriétaire du siège de HSBC (35.000 m2) sur les Champs-Élysées, acheté 400 millions, de l'hôtel de Coislin (3600 m2) à deux pas de la Concorde et d'un immeuble place Vendôme. Les capitaux de l'émir sont aussi utilisés pour acquérir des biens d'exception à usage d'habitation. En 2003, l'émir du Qatar (encore lui), Hamad ibn Khalifa al-Thani, a fait l'acquisition du splendide hôtel d'Evreux, place Vendôme, assorti de deux autres hôtels particuliers attenants. Le prix estimé de ce pied-à-terre de rêve : 250 millions d'euros, sans compter les travaux. Quelques années plus tard c'était autour du... frère de l'émir de se porter acquéreur de l'hôtel Lambert, propriété du baron de Rothschild, pour 80 millions d'euros. Cet hôtel particulier du XVIIe siècle est le plus beau joyau de l'île Saint-Louis.

    Au final, le patrimoine international du petit émirat atteindra 210 milliards de dollars en 2012. Sacré pactole...


    A découvrir également

    • Impôts : les meilleures solutions pour défiscaliser avant la fin de l’année
      20/12/2021
    • 3 bonnes raisons d’investir dans M Rendement 6
      4/10/2021
    • Impôts : taux maximum de 25 % pour les FCPI/FIP 2021
      14/05/2021
    • Impôts : le FIP Corse Kallisté Capital n°13 (Vatel Capital) est ouvert
      23/04/2021

    Archives

    Etre rappelé par un conseiller
    Nous envoyer un message
    Parlons Placement
    Nos placements
    PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
    Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
    SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
    DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt