vendredi20juillet

L'arrivée de Zlatan Ibrahimovic au Paris Saint-Germain est loin de passer inaperçue. A peine annoncé dans le club de la capitale, l'attaquant suédois suscite déjà la polémique. Non pas pour ses performances sur le pré vert, loin de là, mais c'est bien le montant de ses émoluments qui font grincer des dents un pan de la classe politique. " Impressionnant" , " indécent" , " astronomique et dérisoire " voire " dégoutant ", les mots ne manquent pas pour qualifier le salaire qui sera perçu par le néo parisien. Le robuste scandinave de 30 ans sera en effet payé 14 millions d'euros par an. L'ancien Milanais deviendra ainsi le deuxième joueur de football le mieux payé au monde, derrière Samuel Eto'o. Le club russe de l'Anzhi Makhachkala verse 20 millions nets par an pour se payer les services de l'attaquant camerounais.

    Bonne affaire ou non pour le club, seul l'avenir le dira... Mais en tout cas pour le fisc français oui. La star à la copieuse rémunération pourrait coûter la bagatelle de 76 millions d'euros à son club rien qu'en impôts, charges sociales et patronales. C'est que les nouvelles reformes annoncées par François Hollande vont donc considérablement alourdir la note du club mythique de la capitale. Avec la future tranche d'imposition à 75% sur les revenus supérieurs au million d'euro par an, le néo parisien devrait coûter 76 millions d'euros, une somme qui représente plus de cinq fois le salaire annuel d'Ibrahimovic.

    Pour que le colosse perçoive les fameux 14 millions d'euros, le Paris Saint-Germain devra verse un salaire brut de 60,5 millions d'euros. Sur cette coquette somme, 46,5 millions d'euros partiront en impôts, CSG et autre charges sociales salariales. Les 15,5 millions d'euros qui restent seront les charges sociales patronales que devra s'acquitter le PSG. Au total, la note sera de 76 million d'euros. Une facture salée pour le club parisien au plan comptable. Mais pour Léonardo, le directeur sportif du club de la Capital le calcul est différent. Avoir " Ibra " dans son équipe, c'est une manne financière assurée pour un club. Et le PSG le sait, il compte bien sur ce joueur de talent pour doper la vente de maillots ou d'abonnements...

A découvrir également

  • Quel produit d’épargne choisir en premier pour financer vos vacances ?
    30/06/2022
  • Le comportement des Français vis-à-vis de leur épargne pour lutter contre l’inflation
    23/06/2022
  • Réduction d'impôt : n'est-ce pas le moment d'investir en FCPI ?
    20/06/2022
  • Le crowdfunding dit adieu à Babyloan, une plateforme française historique
    17/06/2022

Archives

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt