mercredi04juillet

On continue encore à se battre pour savoir qui ont été les gagnants et les perdants du sommet Européen. Mais après quelques jours de recul, on s'aperçoit que le vrai gagnant du sommet c'est le patron de la BCE, Mario Draghi. Il a tous les pouvoirs ou presque et est totalement autonome et indépendant

    Demain tous les yeux seront tournés vers la réunion de la Banque Centrale Européenne et vers Mario Draghi.
    Quelques jours après le sommet Européen, on continue à assister à des débats sur les grands gagnants et les perdants de l'accord de Bruxelles. Seuls les Français pensent que François Hollande fait partie des gagnants, tout le monde s'accorde à dire que Monti et Rajoy sont sortis gagnants de ce sommet, et la question se pose toujours de savoir si Angela Merkel a perdu ou si elle a donné l'impression à tout le monde d'avoir perdu alors qu'en fait elle a imposé ses vues sur la rigueur, on le voit en France, et sur un contrôle des budgets au niveau européen. Mais il y a un nom qu'on devrait citer et qu'on oublie. Le nom du vrai grand gagnant indiscutable de ce sommet. Mario Draghi. Car l'homme qui détient tous les pouvoirs ou presque après ce sommet, c'est Mario Draghi.

    Qu'est ce qu'il a tiré de ce sommet ?
    Tout d'abord on apprend au fur et à mesure qu'on a des détails sur les coulisses de ce sommet, qu'il a tiré les fils et qu'il s'est servi de la confiance de l'Allemagne et de sa proximité avec l'Italie pour rapprocher les points de vue. C'est également lui qui a imposé un accord politique majeur. Cela fait depuis le mois de Mars que la BCE fait lé grève totale. Tant en terme de taux d'intérêt que d'interventions sur le marché avec un chantage clair : soit les politiques se mettent d'accord, soit la BCE ne fera rien. Et en plus il a obtenu de fait la supervision active de toutes les banques Européennes et en particulier celles qui demanderont de l'aide.

    Et que va-t-il faire maintenant ?
    Toutes les décisions prises au sommet ne pourront pas s'appliquer avant quelques semaines, voire quelques mois. Pendant ce temps, seule la Banque Centrale de Mario Draghi pourra intervenir et interviendra. En baissant les taux bien sûr mais ce ne sera pas suffisant. Il a aujourd'hui la possibilité et le soutien des Etats pour à nouveau intervenir sur le marché des emprunts d'Etat des pays en difficulté. La Banque Centrale est devenue l'acteur majeur européen de la future politique financière et monétaire. L'homme qui est le vrai gagnant du sommet européen est celui qu'on a le moins cité, cet homme c'est Mario Draghi.

A découvrir également

  • Image actualite 1
    Dons, frais de scolarité... Ces avantages fiscaux à ne pas oublier pour diminuer vos impôts
    6/12/2022
  • Image actualite 2
    Épargne : le taux de ce livret d’épargne réglementée pourrait atteindre 6% en février prochain
    5/12/2022
  • Image actualite 3
    Défiscalisation : ces solutions pour réduire le montant de son impôt sur le revenu avant fin 2022
    5/12/2022
  • Image actualite 4
    Le dispositif Pinel vit ses derniers jours avant l’application de nouvelles règles
    22/11/2022

Archives

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt