vendredi09mars

Le PSG ne cesse de faire parler de lui, notamment sur le terrain extra-sportif. Le club de la capitale devrait enregistrer des pertes records en fin de saison, selon des informations du journal ?Le Parisien' de ce jour. Le recrutement de joueurs ayant grevé les comptes parisiens...

    Un déficit qui se creuse...mais le parapluie Qatar est là

    Le déficit devrait dépasser les 100 millions d'euros en juin ! C'est 2,5 fois plus que les prévisions du PSG tablaient sur des pertes supérieures à 40 millions d'euros, à la mi-saison. Mais le mercato de janvier est passé par là avec son lot de recrutements mais aussi de licenciements...Donc un qui a défrayé la chronique...Celui de son ex-entraîneur, Antoine Koumbouaré. Le PSG a dû verser un peu plus de 4 millions d'euros d'indemnités pour se passer des services du kanak. Le recrutement de son successeur Carlo Ancelotti, dont la rémunération annuelle nette est estimée entre 6 et 7 millions d'euros, d'après ?Le Parisien' et de son équipe (une dizaine de collaborateurs) ne va faire que creuser un peu plus le déficit... S'ajoutent également les signatures de trois nouveaux joueurs en hiver (Maxwell, Alex et Tiago) pour un montant total de 19,5 millions d'euros et les primes de match dont la direction devra s'acquitter au terme de la saison. Selon ?Le Parisien', certains joueurs pourraient toucher plus de 500 000 euros en cas de titre.

    Le " fair-play " financier, pour sanctionner ces dérives

    Mais le PSG pourra compter sur son puissant actionnaire qatari pour remettre les comptes à zéro... quitte à ce que l'équité financière entre grands clubs et petits soit bafouée... Toutefois, l'UEFA, ne l'entend pas de cette oreille. Et surtout son président Michel Platini. L'ex-numéro 10 de l'équipe de France ne manque jamais de dénoncer la puissance financière du club de la capitale. Et généralement les dérives de certains clubs européens, peu soucieux de présenter des comptes exempts de dettes. Alors pour lutter contre ces dérapages financiers, Michel Platini a adopté en 1er juin 2010, " le fair-play financier " sorte de garde-fou pour une gestion plus saine des clubs européens. Il entrera en vigueur d'ici à la saison 2013-2014. En cas de non respect des règles, l'instance européenne obligera les clubs du Vieux Continent à réduire leur train de vie sous peine de sanctions. Des mesures coercitives comme la limitation du nombre de recrutements ou le retrait de points devraient être mises en place à l'instar de ce qui se fait dans le rugby. Montauban peut en témoigner... Anciennement dans l'élite du ballon ovale hexagonal, le club du Tarn-et-Garonne s'était vu infliger une double rétrogradation dont une sur tapis vert après avoir accusé un déficit estimé à deux millions d'euros. Mais il faudra encore du temps pour que de telles sanctions soient appliquées dans le football européen, certains redoutant qu'elles soient modulables " à la tête du client "...

A découvrir également

  • Impôts : les meilleures solutions pour défiscaliser avant la fin de l’année
    20/12/2021
  • 3 bonnes raisons d’investir dans M Rendement 6
    4/10/2021
  • Impôts : taux maximum de 25 % pour les FCPI/FIP 2021
    14/05/2021
  • Impôts : le FIP Corse Kallisté Capital n°13 (Vatel Capital) est ouvert
    23/04/2021

Archives

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt