jeudi22mars

" La suppression de la défiscalisation ? Nous sommes contre ! ". Le décor est planté par Jean-Michel Ciuch et Evelyne Colombani, respectivement directeur général et directrice adjointe du cabinet d'expertise Immogroup Consulting. A neuf mois de la mort programmée du Scellier, les deux collaborateurs militent pour un principe d'un soutien public à l'investissement immobilier en France.

    Mais cet appui doit mis en place en considération " des facteurs structurant l'économie immobilière au niveau local ". Jean-Michel Ciuch reconnaît les dérives du passé et plaide pour un système mieux encadré. " Il faut un successeur au Scellier ", affirme le DG d'Immogroup en proposant de l'étendre à l'ancien, un marché un peu oublié selon lui. Immogroup Consulting a ainsi dressé un état des lieux de la défiscalisation immobilière en France et apporté quelques pistes de réflexion quant à son avenir, tout en tenant compte des réalités économiques actuelles.

    Ne plus négliger l'ancien

    Prenant l'exemple de Montauban, Jean-Michel Ciuch et Evelyne Colombani ont expliqué qu'un dispositif efficace devrait " permettre de défiscaliser autant dans le neuf que dans l'ancien ", marché largement négligé jusqu'à maintenant. A ce propos, tout deux ont estimé que l'idée avancée la semaine dernière par l'Union nationale de la propriété immobilière (UNPI), d'instaurer " un système d'amortissement des biens immobiliers pour les particuliers sur 30 ans ", était " à creuser ".

    Mais il n'est pas question de mettre le neuf de côté. Toutefois, les dispositifs devront être mis en place uniquement dans les régions en pénurie de logements et à condition que la construction y soit conforme aux besoins de la population. " Dans le cas d'une défiscalisation dans le neuf, il nous semble important de construire en priorité des logements intermédiaires, adaptés aux besoins d'une majorité de candidats à la location ", recommande Jean-Michel Ciuch.

    Les investisseurs institutionnels ne doivent pas être laissés au bord de la route

    Enfin, Immogroup estime qu'un nouveau système d'aide à la défiscalisation immobilière devrait être destiné aux investisseurs institutionnels au même titre que les particuliers. " Malgré l'existence de véhicules adaptés (SCPI fiscales...), les dispositifs Robien et Scellier n'ont pas intéressé les investisseurs institutionnels. Présents plus longtemps et à plus grande échelle que les investisseurs privés, ils représentent pourtant un gage important de stabilisation du parc locatif d'une ville ", explique M. Ciuch, qui souhaite l'instauration d'" incitations financières ou fiscales " suffisamment attractives pour appâter ce type d'investisseurs.

A découvrir également

  • Le comportement des Français vis-à-vis de leur épargne pour lutter contre l’inflation
    23/06/2022
  • Réduction d'impôt : n'est-ce pas le moment d'investir en FCPI ?
    20/06/2022
  • Le crowdfunding dit adieu à Babyloan, une plateforme française historique
    17/06/2022
  • Épargne : les taux des livrets bancaires au plus bas
    15/06/2022

Archives

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt