mercredi10octobre

La relation entre la Chine et le Japon n'en finit pas de se détériorer depuis la prise de contrôle par le Japon des petites îles Senkoku. L'impact sur l'automobile, le tourisme et maintenant le secteur financier japonais commence à dépasser celui du tsunami. Entre ces deux partenaires commerciaux à 340 milliards de dollars, la crise tombe mal en plein ralentissement économique.

    Pas de représentant Chinois aux réunions du FMI et de la Banque Mondiale cette semaine au Japon
    La Chine sera le seul pays à bouder cette grande rencontre des tous les ministres des Finances, banquiers centraux et grands banquiers qui se tiendra au Japon. En signe de protestation. Toujours pour le même sujet : les îles Senkaku. La querelle territoriale entre les deux pays ne marque aucun signe d'apaisement. Même si les manifestations orchestrées par le régime contre les représentations Japonaises en Chine ont cessé, la tension est très vive et aucun pays ne semble prêt à faire des concessions.

    Et les conséquences économiques deviennent perceptibles
    Les économies des deux pays sont touchées à un moment où elles sont déjà sous pression. C'est du côté du Japon qu'on a les chiffres les plus précis. Les ventes de voitures japonaises en Chine ont chuté brutalement de plus de 20%, Pour l'industrie automobile Japonaise cette crise va avoir des conséquences plus grave que le tsunami. L'autre victime de cette crise c'est le tourisme avec un arrêt quasi-total du flux de touristes chinois au Japon. Et les banques Japonaises commencent elles aussi à souffrir d'un boycott non officiel mais efficace des partenaires Chinois.

    Le Japon semble plus souffrir que la Chine
    Disons que comme d'habitude, la Chine est peu transparente alors qu'on dispose de toutes les données sur le Japon. Non. Les deux pays sont touchés comme le prouve la performance de leurs indices boursiers. La Bourse Chinoise se traîne à son niveau le plus bas depuis près de 4 ans et le Nikkei s'enfonce régulièrement. Il a perdu près de 2% rien qu'aujourd'hui. Cette querelle pour des îles minuscules devient non seulement une affaire d'état mais un véritable danger pour les croissances Japonaises et Chinoises. Il va falloir que les deux pays trouvent un compromis car ils ne peuvent pas se permettre de subir une nouvelle vague de ralentissement économique.

    A découvrir également

    • Impôts : les meilleures solutions pour défiscaliser avant la fin de l’année
      20/12/2021
    • 3 bonnes raisons d’investir dans M Rendement 6
      4/10/2021
    • Impôts : taux maximum de 25 % pour les FCPI/FIP 2021
      14/05/2021
    • Impôts : le FIP Corse Kallisté Capital n°13 (Vatel Capital) est ouvert
      23/04/2021

    Archives

    Etre rappelé par un conseiller
    Nous envoyer un message
    Parlons Placement
    Nos placements
    PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
    Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
    SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
    DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt