lundi11mars

Fragiles, émotives, bavardes, douces, ou encore dépensières... certains clichés sur les femmes sont vieux comme le monde. Et malgré l'émancipation de ce qu'on qualifie encore comme le " sexe faible ", on entend encore des vertes et des pas mûres sur la gente féminine.

    Les idées reçues sur les femmes ont la vie dure. Lorsqu'une femme entre en salle de réunion, c'est pour servir le café pensent encore certains.
    Ces clichés s'encrassent dans chacune des dimensions de la vie sociale : Dès la maternelle, ces clichés sont intériorisés par les petites filles. Ils s'immiscent aussi à la maison, et bien sur au travail. Regardez le nombre de femmes qui siègent dans les conseils d'administration des entreprises et les instances politiques. Les femmes y sont quasiment inexistantes, alors que de nombreuses études ont prouvé que les entreprises qui ont porté des femmes aux plus hautes sphères du pouvoir s'en sortent mieux. Les entreprises l'ont bien compris et une loi impose désormais un quota de 40% de femmes dans le conseil d'administration.

    Dès lors pourquoi se priver de telles ressources ? Le pouvoir serait-il exclusivement l'apanage des hommes ? D'abord il faut savoir qu'une femme doit fournir deux fois plus d'efforts qu'un homme pour obtenir le même niveau de hiérarchie. C'est le fameux "plafond de verre", une frontière invisible qui bloque les femmes dès lors qu'elle progresse dans la hiérarchie. Et puis, on reproche souvent aux femmes de ne pas savoir concilier pouvoir et vie personnelle ou de famille. Peut être aussi parce que les femmes s'occupent encore de l'essentiel des charges domestiques.

    Prenez l'univers de la finance. Un monde de macho par excellence... qui reste quasiment réservé aux Hommes.

    Et ici plus encore, les clichés ont la vie dure. Les femmes ne supporteraient pas la pression. Elles sont émotives et fragiles. Elles seraient moins agressives car naturellement bienveillantes.

    Le monde impitoyable du trading ne serait pas féminin-compatible...Vraiment ?

    Le trading c'est d'abord une affaire de testostérone, une hormone qui joue un rôle important lors des prises de décisions. Une étude a d'ailleurs montré que les traders sécrétant le plus de testostérone obtenaient de meilleurs résultats. Pourquoi ? Car le stress contribue à une attention plus assidue, le coeur bat plus vite et de ce fait, on est "éveillé" et réellement concentré sur ce que l'on fait. Une explication toute trouvée pour cultiver cet " entre-soi " !

    Le trading c'est la virilité. Les femmes n'y ont pas leur place, car pour être trader, il faut aimer prendre des risques, et jouer avec l'argent, une attitude pas très féminine.

    Sauf que, les femmes peuvent réussir mieux que les hommes en trading.

    Puisqu'on parle de clichés sur les femmes, autant les retourner contre ceux qui cultivent l'entre soi. Tout le monde en conviendra, l'une des principales qualités lorsqu'il s'agit de trader, c'est la maîtrise de ses émotions. Les femmes étant plus à l'écoute de leurs émotions, elles savent mieux les maitriser. Une femme reste calme en toutes circonstances car elle sait prendre du recul quand son congénère masculin, qui sécrète trop de testostérone, prendra des décisions déconnectées de la réalité avec des risques inconsidérés.

    Les femmes sont plus pragmatiques et perfectionnistes. Elles vont au bout des choses. Elles sont plus enclines à se remettre en question. Elles apprennent de leurs erreurs quand un homme persistera dans l'erreur.

    De manière générale, les filles sont au moins deux fois plus rigoureuses et soignées que les hommes dans le travail. Une femme aura un trading beaucoup plus maitrisé et très clair dans la stratégie qu'un homme.

    Et puis quitte à tomber dans les clichés, en matière de trading, il reste l'intuition féminine. On dit souvent d'ailleurs que si Lehmann Brothers s'était appelé Lehmann Sisters, la banque d'affaires qui a précipité le monde dans la crise financière n'aurait pas fait faillite.

    L'avenir du trading est comme l'avenir du monde : il est aux femmes. Pour cette raison, MonFinancier veut augmenter le nombre de femmes abonnées à MF Privé. C'est pourquoi, exceptionnellement pour la journée de la femme et pendant une semaine, nous offrons aux femmes qui s'abonnent à Monfinancier Privé une année à 80 euros au lieu de 100!

A découvrir également

  • Image actualite 1
    Le dispositif Pinel vit ses derniers jours avant l’application de nouvelles règles
    22/11/2022
  • Image actualite 2
    Réduction ou déduction, comment réduire ses impôts ?
    17/11/2022
  • Image actualite 3
    Ce que valent les livrets bancaires solidaires
    15/11/2022
  • Image actualite 4
    Avez-vous pensé à toutes les solutions pour payer moins d'impôts l'année prochaine ?
    15/11/2022

Archives

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt