vendredi13septembre

La taxe à 75 % devrait être intégrée dans le projet de loi pour les revenus 2013 et 2014. Payable par les entreprises, elle devrait s'accompagner d'un dispositif de plafonnement à 5 % du chiffre d'affaires. Un dispositif qui permet de préserver les clubs de foot...

    C'est sans doute l'un des feuilletons les plus marquants du début de mandat de François Hollande, en tout cas en matière de fiscalité. La taxe à 75 % sur les hauts revenus, qui avait été retoquée par le conseil constitutionnel pour les revenus 2012, devrait à nouveau être intégrée dans le projet de loi pour les revenus 2013 et 2014.

    On sait que, depuis ce rejet, le gouvernement planche sur une nouvelle taxe à 75%, qui serait cette fois payée par les entreprises. D'après les échos, la taxe serait une contribution employeur de 50 % sur la fraction du salaire qui excède 1 million d'euros, à laquelle s'ajoute 25 % de charges patronales. Cette taxe devrait concernait 470 entreprises et environ 1000 salariés, et rapporterait à l'Etat 260 millions d'euros l'année prochaine.

    Mais ceux qui voient en cette taxe l'occasion de limiter les très gros salaires, notamment ceux particulièrement controversés des footballeurs, vont vite déchanter : En effet, un dispositif de plafonnement serait mis en place, avec un objectif avoué de préserver les clubs de football dont la situation financière est difficile... Ainsi, les entreprises redevables de la taxe ne pourront pas payer plus de 5 % de leur chiffre d'affaires.

    Concrètement, le PSG, qui devrait réaliser un chiffre d'affaires de 200 millions d'euros en 2013, verrait donc sa taxe limiter à 10 millions d'euros. Pour simplifier, cela correspond à peu près à la taxe à payer pour sa star Zlatan Ibrahimovic qui gagnerait entre 15 et 16 millions d'euros par an. Mais le club de la Capitale compte 20 joueurs qui gagnent plus que 1 million d'euros, dont la nouvelle recrue Edinson Cavani qui va percevoir un salaire aux alentours de 10 millions d'euros. En tout, c'est un taxe de plus de 50 millions d'euros qu'aurait dû s'acquitter le PSG sans le plafonnement.

    Si le PSG reste un cas particulier où le salaire moyen est bien plus élevé que dans les autres clubs de l'Hexagone, plusieurs autres " gros clubs" sont concernés par la taxe, et le plafonnement leur permettrait d'économiser quelques centaines de milliers d'euros. En tout cas cela ne les poussera pas à réduire les salaires mirobolants offerts à leurs joueurs...

    A découvrir également

    • Impôts : les meilleures solutions pour défiscaliser avant la fin de l’année
      20/12/2021
    • 3 bonnes raisons d’investir dans M Rendement 6
      4/10/2021
    • Impôts : taux maximum de 25 % pour les FCPI/FIP 2021
      14/05/2021
    • Impôts : le FIP Corse Kallisté Capital n°13 (Vatel Capital) est ouvert
      23/04/2021

    Archives

    Etre rappelé par un conseiller
    Nous envoyer un message
    Parlons Placement
    Nos placements
    PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
    Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
    SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
    DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt