mercredi23avril

Le prix de la pierre en France briderait la croissance française selon une note de Terra Nova que s'est procurée ?RTL'. Le think tank proche du Parti Socialiste, souligne l'exception française en matière d'immobilier. Alors que les prix dans les autres pays européens ont baissé après la crise de 2008, en France, c'est le contraire qui s'est produit.

    Une tendance qui, selon Terra Nova, a "accentué les pressions salariales et empêché les entreprises de profiter de l'épargne qui se concentre sur l'acquisition d'un logement."

    Or, l'épargne des Français est affectée prioritairement au logement, ce qui freine la croissance. "C'est une épargne en quelque sorte rentière qui ne permet pas de créer de nouveaux emplois dans l'industrie ou d'être investisseur dans des entreprises en compétition internationale", explique à ?RTL' Denis Burckel, de la fondation Terra Nova. Le membre de la fondation avance également que cette situation "renforce les inégalités entre les ménages : les plus modestes et les plus jeunes perdent l'espoir d'accéder à la propriété, tandis que ceux qui sont propriétaires depuis longtemps renforcent leur capital."

    Alors, pour débloquer l'offre immobilière, Terra Nova n'est pas avare en propositions. "Un document d'urbanisme étant arrêté sur un terrain et déclarant ce terrain constructible, il faut que cette construction soit réalisée", affirme Denis Burckel. "Faute de quoi, le propriétaire serait exproprié ou devrait à la commune sa part d'investissements collectifs." renchérit-il. Terra Nova propose en outre de "dissocier la propriété du foncier et de la construction pourrait également être une solution pour développer l'offre, comme cela se fait déjà dans d'autres pays."


    Archives

    Etre rappelé
    par un conseiller
    Nous envoyer
    un message
    Parlons Placement
    Nos solutions
    M VIE Notre gamme
    d’assurance vie
    Plus d'infos
    M SCPI Nos SCPI en direct
    Plus d'infos
    M investissement Nos fonds structurés
    Plus d'infos