mardi22avril

Après la crise des "îles", le Japon et la Chine font face à une nouvelle crise liée à la dernière guerre mondiale. La tension dans la région est de plus en plus forte face à la puissance grandissante de la Chine. Les Etats Unis essaient de jouer un rôle dans une région devenue prioritaire pour eux. Sans succès pour l'instant.

    Barack Obama démarre une tournée en Asie et il commence par le Japon
    Le centre du monde s'est déplacé vers l'Asie. On le dit et on le répète. Sous la présidence d'Obama, les Etats Unis ont d'ailleurs cherché à basculer leur zone d'influence vers cette région. Le but était d'apporter aux pays asiatiques à commencer par le Japon un contrepoids à l'influence grandissante de la Chine.

    A une période où les tensions sont palpables.
    Nouvelle crise en effet hier avec un bateau Japonais saisi par la Chine pour une affaire qui date de 1937 quand le Japon s'apprêtait à envahir le Chine. 1937. On sent bien qu'entre ces deux pays, et de façon générale entre la Chine et la plupart des pays asiatiques de la région, il y a de nombres comptes à régler et une hostilité grandissante.

    Est-ce que ces tensions ont des conséquences économiques ?
    Aujourd'hui très peu. Mais l'émergence d'une Chine en route pour devenir la première puissance économique mondiale change la face du monde. Et les Etats Unis ont bien du mal à gérer cette situation. Quant à l'Europe elle est, elle, totalement absente dans cette lutte d'influence. Suivez de près dans les mois qui viennent les relations entre la Chine et le Japon.

    A découvrir également

    • Le comportement des Français vis-à-vis de leur épargne pour lutter contre l’inflation
      23/06/2022
    • Réduction d'impôt : n'est-ce pas le moment d'investir en FCPI ?
      20/06/2022
    • Le crowdfunding dit adieu à Babyloan, une plateforme française historique
      17/06/2022
    • Épargne : les taux des livrets bancaires au plus bas
      15/06/2022

    Archives

    Etre rappelé par un conseiller
    Nous envoyer un message
    Parlons Placement
    Nos placements
    PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
    Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
    SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
    DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt