mardi17février

..alors, il faut se poser des questions... L'Europe se nipponise. Elle suit depuis quelques années la voie japonaise en flirtant avec la déflation. Or, ce qui se passe au Japon en ce moment n'est pas brillant. Certes le pays est sorti de la récession technique dans lequel il était entré du fait de la hausse de la TVA mais le rebond n'est pas spectaculaire. Et ce, malgré des mesures exceptionnelles

>

Le japon est sorti de recession

Il faut s'intéresser au Japon. Car on répète souvent que l'Europe suit la voie du Japon, que l'Europe se nipponise et donc le Japon est un peu le laboratoire de notre avenir économique. Après 6 mois de récession, le Japon a affiché une croissance annualisée de 2.2% au 4ème trimestre. C'est mieux. Mais c'est largement en dessous de ce qui était anticipé. Et sur l'année 2014, le Japon affiche une croissance nulle. Zéro. Malgré deux ans d'Abenomics, deux ans de mesures exceptionnelles de relance, malgré un yen relativement bas.

Les blocages japonais

Qu'est ce qui bloque le Japon? La timidité des investissements. Et une consommation qui ne redémarre toujours pas depuis la hausse de la TVA en Avril. L'économie Japonaise devrait normalement s'améliorer, grâce notamment à la baisse du pétrole mais ce n'est pas l'euphorie, loin de là. Heureusement que Shinzo Abe a reporté sine die la deuxième hausse de la TVA qui était prévue cette année.

Le nikkei a un niveau record

Il a dépassé les 18,000 points, son niveau le plus élevé depuis 8 ans. Suivant un raisonnement qu'on connaît bien maintenant sur les marchés : les mauvaises nouvelles économiques sont des bonnes nouvelles sur les marchés car si l'économie ne décolle pas, la banque centrale Japonaise va continuer à raser gratis encore pour une période illimitée.Le Japon est l'illustration de l'importance des facteurs structurels sur l'économie : l'économie d'un pays qui vieillit a du mal à générer de la croissance malgré les mesures d'incitation. Il faudra continuer à suivre de près le Japon pour y lire notre avenir.

L'avenir de nos retraites

se joue en partie à partir d'aujourd'hui. Les négociations sur les deux régimes de retraite complémentaires du privé, l'AGIRC pour les cadres et l'Arrco pour les salariés, commencent. Les deux régimes sont dans un déficit dramatique et il va falloir des mesures fortes. Mais patronat et syndicats ne sont pas d'accord. Comme dab.

Et si la loi macron ne passait pas ?

Hier soir, le compte n'y était pas entre les frondeurs qui vont voter contre ou s'abstenir, les écolos qui vont en grande majorité voter contre et la droite qui votera contre à quelques rares exceptions près. ça peut être chaud, très chaud.

La grece claque la porte

Fait rare: le réunion des ministres des Finances de la zone euro a été écourtée. La Grèce a jugé le compromis présenté par la Commission totalement inacceptable; il s'agissait pourtant d'offrir un délai de 6 mois à la Grèce. Plus qu'une semaine pour trouver une solution.

Obama defend ses entreprises

Surprenante la déclaration d'Obama hier. En gros, il dit que si l'Europe s'attaque aujourd'hui aux géants américains du Net c'est uniquement parce que les Etats Unis ont gagné la guerre de l'Internet et que les Européens, jaloux, font du protectionnisme. C'est aussi de notre faute si les géants du Net font de l'évasion fiscale? Et quand les Etats Unis massacrent les banques avec des amendes c'est aussi du protectionnisme? La mauvaise foi américaine est à la hauteur de leur puissance.

Un nouveau front

Le chaos en Libye est total.Daech a donc décidé de s'y installer et de s'y étendre. Hier, nouvelle démonstration d'horreur avec la décapitation des 21 chrétiens d'Egypte.

A lire

La chronique de Jean Marc Vittori dans les Echos sur le Venezuela: voyage dans la pire économie du monde. Rappelons que feu Chavez et le Venezuela sont les références de Mélenchon et de la gauche de la gauche.

On s'en fout

Olivier Brandricourt, patron de la pharmacie de Bayer, est pressenti pour le poste de directeur général de Sanofi,vacant depuis le 30 Octobre dernier.

Le comeback de dsk

Certaines parties civiles se sont retirées. Elles sont persuadées que DSK savaient que les filles étaient des prostituées mais elles n'ont aucune preuve. DSK pourrait donc être relaxé. Et ce procès n'a pas entamé sa popularité. Au contraire. A l'heure où 50 nuances de Grey cartonne, DSK fait fureur.

50 nuances de daube

Malgré des critiques très critiques, le film a déjà rapporté 160 millions de dollars pour un budget de 40. Il se rapproche des 2 millions de spectateurs en France. Vive la fessée.

VOILA C'EST TOUT
BONNE JOURNEE
MAY THE FORCE BE WITH YOU

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos