jeudi11juin

La Banque Mondiale a publié son rapport sur la croissance économique mondiale et ce qu'il révèle est fascinant. On assiste à un double phénomène: un ralentissement significatif de la croissance et le renversement des rôles entre les pays développés et les pays émergents. Un phénomène totalement nouveau dont on ne peut dire s'il est structurel ou conjoncturel.

>

2.8% de croissance seulement en 2015

La banque Mondiale a publié son rapport sur la croissance hier. Et c'est un coup de tonnerre. Elle révise ses prévisions de croissance dans le monde cette année à 2.8%. Une croissance très faible. Cela va relancer tous les débats sur le ralentissement structurel de la croissance. Mais l'élément majeur de ce rapport est ailleurs : cette année va marquer un renversement total des rôles. Ce sont les pays développés et en particulier les États-Unis et la Grande Bretagne qui vont tirer la croissance et les pays émergents qui vont la freiner. Un sacré changement de scénario par rapport aux dernières années que nous venons de vivre.

Les émergents chutent

À quoi est dû ce ralentissement des pays émergents ? Dans les ex BRIC, seule l'Inde avec ses 7.5% de croissance échappe à la crise. Le Brésil est confronté à un triptyque dévastateur : crise politique, crise économique et inflation. La Russie résiste mal aux sanctions et à la baisse du pétrole. Quant à la Chine, elle a opté, sous la contrainte, pour une croissance plus faible qu'elle voudrait plus saine et plus pérenne. Et quand la Chine ralentit, la moitié des pays émergents, et en particulier les pays producteurs de matières premières est entraînée dans la tournante. À titre d'illustration, la consommation d'énergie en Chine est au plus bas depuis 1997. Un bond en arrière.

Cap sur les états-unis

Les États-Unis sont donc redevenus la locomotive de la croissance mondiale. C'est pour cela que chaque indicateur économique américain va être analysé d'encore plus près qu'à l'habitude. Il est essentiel pour la croissance mondiale que la croissance américaine reste solide. Solide mais pas suffisante pour compenser le ralentissement des pays émergents car les États-Unis ont aussi opté, comme la Chine, sous la contrainte, pour un modèle de croissance plus faible et plus pérenne. L'ère de la surconsommation et du surendettement des ménages est derrière nous. Les ménages américains privilégient l'épargne quand ils ont de solides revenus et les salaires commencent à peine à augmenter après 7 ans de stagnation totale. Les cartes de l'économie mondiale sont totalement rebattues. C'est assez fascinant.

Les états-unis encore

C'est fait. On l'attendait. Mais pas aussi rapidement. Les États-Unis sont devenus le premier producteur de pétrole devant l'Arabie Saoudite. Comme le soulignent les Échos, ils ont retrouvé un rang qu'ils avaient encore en 1975. Et en France on se pose des questions sur le schiste...

Le ttso de la semaine: le uk nous donne une leçon

Mercredi, Osborne (le Min. des Finances) annonce qu'il va faire voter une loi obligeant l'État à présenter un excédent budgétaire hors période de crise. On est bluffés car : 1) Il n'y a effectivement aucune raison valable d'accepter que l'État dépense systématiquement plus qu'il ne perçoit. 2) Il est également aberrant de se forcer à l'austérité budgétaire en période de crise. En votant cette loi tout en affichant un des déficits les plus élevés du monde développé (5% du PIB en 2014)...N'oubliez pas de vous abonner à l'excellente newsletter du soir de TTSO. C'est très simple :

Alerte au poisson

Les Français mangent moins de poisson selon les chiffres de FranceAgriMer! Nous consommions 13 kilos de poissons frais par an en 2009 et seulement 11.5 kilos en 2014. La cause ? La hausse des prix, et en particulier celle du saumon. Zut alors. Le saumon et le cabillaud représentent 40% de notre consommation de poisson

L'aveuglement des bourses

Les indices boursiers ont fortement rebondi hier sur des espoirs de deal imminent avec la Grèce. Angela Merkel serait prête à faire des concessions en acceptant que la Grèce ne s'engage pour l'instant que sur peu des nouvelles réformes demandées.Comment peut-on saluer une décision qui va nous coûter des dizaines de milliards d'euros.

L' ortograf

Selon un test, adultes et adolescents maîtrisent seulement 45% des règles grammaticales et lexicales (Le Parisien). Cé la Katastrof!!! Une pédagogue déclare: "Être nul n'est pas une fatalité". J'adore cette phrase.

Le benjamin

Pierre Antoine, originaire de Nice, est le benjamin du BAC 2015. Il a ...13 ans et passe le Bac S.

Toujours sur l'école

ce soir sur TMC un chef-d'oeuvre du cinéma français: les sous doués. Entre Bergman et Xavier Nolan.

Vite, vite, vite

Spotify stocke des munitions avant un affrontement qui va être sanglant avec Apple. 526 millions de dollars de levée pour une société Suédoise valorisée à 8.5 milliards de dollars qui perd toujours de l'argent mais revendique 20 millions d'utilisateurs payants. Comme dirait mon gardien, je n'aimerais pas être dans leur slip.

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE
MAY THE FORCE BE WITH YOU

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos