jeudi25août

...and I'm angry! Quel été! Un été totalement tranquille. Un bel été même. Un "bel" été, vous vous rendez compte? Les traditions se perdent vraiment. Pas le moindre krach, on n'a même pas été dérangé une fois sur la plage par une vraie belle baisse. Même pas un petit décrochage à l'heure du Pastis. C'est à désespérer. Certes l'été n'est pas encore terminé mais quelle déception! Il n'y a plus de saisons

>

Le virus tina

Le plus frappant cet été c'est évidemment la force des indices boursiers américains. Ils ont enchaîné les records historiques avec un Nasdaq qui a effacé le record de 2000. Et cette fois-ci, contrairement à 2000, ce sont de vraies entreprises, avec des chiffres d'affaires et des bénéfices colossaux, qui mènent la danse. Comment expliquer la bonne tenue des marchés américains ? C'est ce que les Américains appellent le TINA effect. TINA pour There Is No Alternative. Avec des taux bas, nuls, ou négatifs, la chasse aux rendements se fait de plus en plus féroce et les fonds n'ont pas le choix que d'aller en Bourse. Attention. Ce n'est pas une ruée. Car un autre élément de cet été c'est l'effondrement des volumes. Sur les principaux marchés d'actions, les volumes traités ont été encore plus faibles que les mois d'août précédents.

Mais où est la volatilité?

C'est une hausse certes, mais une hausse sans enthousiasme, une hausse un peu contrainte et forcée mais une hausse quand même. Et les marchés attendent dans le calme la décision de la Banque centrale américaine. Comme d'habitude. On passe notre temps à attendre de savoir si la Banque centrale américaine va un jour remonter ses taux comme si une misérable hausse de 0.25% allait changer la face du monde. Tout ceci dans une léthargie profonde. Et c'est aussi l'élément étonnant de cet été : l'incroyable niveau de la volatilité, cet indicateur de la nervosité des investisseurs. Il est proche de ses niveaux les plus bas historiques. En fait les marchés sont pour l'instant totalement anesthésiés du fait de la politique des banques centrales, ils montent sans conviction, faute d'alternative, et ceux qui, comme moi, aiment que ça s'agite un peu, somnolent déjà devant leur écran. Vivement la fin de l'été.

Les élections de 2017

C'est parti. On ne va plus parler que de cela jusqu'en Mai. Les candidatures se multiplient. Fascinant de voir la mobilisation des médias pour l'annonce de candidature d'un Montebourg qui, et c'est une immense perte pour le monde de l'entreprise, décide d'abandonner sa nouvelle carrière d'entrepreneur pour revenir à la politique. On a eu aussi l'entrée en lice de Duflot bien décidée à achever le travail de destruction de l'immobilier et du bâtiment qu'elle avait si bien commencé comme Ministre.

Tout pour la france

Et il y a bien sûr cette semaine l'arrivée de Sarko. Avec son annonce de candidature par un livre. Tout pour la France. Je l'ai lu hier. Je peux déjà vous dire que c'est lui qui l'a écrit...On croirait l'entendre et ce n'est pas forcément un compliment. Sur le fond, je suis embêté... Je dois avouer que beaucoup de ses propositions ne peuvent que me plaire: baisse des impôts sur le revenu, et surtout sur les sociétés, baisse des charges sociales, hausse du temps de travail dans le secteur public, suppression de fait des 35h, suppression de l'ISF, réduction de la fiscalité sur les placements, décalage, raisonnable, de l'âge de départ à la retraite, réduction des inégalités entre le secteur public et le secteur privé... Mais j'ai deux problèmes. Tout d'abord, le bonhomme. Il me crispe. Mais surtout la confiance. Pourquoi tiendrait il ses promesses s'il était élu alors qu'il ne les a pas tenues en 2007. Pas simple tout ça. Vivement que Gérard Filloche présente son programme.

Le drame du jour

Roland est toujours en réanimation. Roland c'est l'homme de 85 ans qui a avalé son dentier. Les médecins n'ont pas cru à son histoire et il a passé 6 jours avec son dentier en travers de la gorge avant qu'on se décide à l'opérer d'urgence. Pour l'instant son état est stable.

On se calme

Le chômage a baissé. 19000 demandeurs d'emplois en moins. En regardant les titres et les déclarations gouvernementales on a l'impression qu'on a atteint le plein emploi. C'est une baisse certes. Mais une baisse ridicule. Ridicule par rapport à TOUS les autres pays développés, même d'Europe du Sud, une baisse ridicule par rapport aux pays qui connaissent le plein emploi comme la Grande-Bretagne, l'Allemagne ou les États-Unis mais une baisse ridicule surtout par rapport à tous les moyens mis en place par le gouvernement, des moyens coûteux et parfois artificiels, pour créer de l'emploi. Pas de quoi s'exciter donc. On devrait être à 8% de chômage, voire à 7.5%.

Le partage de la syrie

Les Turcs sont entrés en Syrie. Avec le soutien des États-Unis. Et l'accord implicite de leurs nouveaux amis, les Russes. On s'achemine de plus en plus rapidement vers un découpage de la Syrie. En trois. Une partie à l'Est sous "protectorat" iranien et russe, une partie Sunnite "modérée" à l'Ouest sous protectorat turc et saoudien, une partie Kurde au Nord sur laquelle la Turquie continuera à se défouler de temps en temps. Il ne reste plus qu'à régler le problème de Daesh...Rien que ça.

La une de tous les journaux français

...ou presque. Le Burkini. C'est vraiment LE problème de la rentrée et LA préoccupation majeure de tous les Français.

Demain on parle de trump

J'ai lu une belle théorie sur la campagne de Trump et ses motivations. Passionnant. Mais je vous en parle demain...Quel teasing!!! J'imagine la journée que vous allez passer en attendant. Affreux.

Avant que j'oublie...

Je suis content de vous retrouver !

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE
MAY THE FORCE BE WITH YOU

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos