lundi18avril

Echec des négociations sur le pétrole à Doha. On a fini la semaine dernière en espérant que les deux facteurs de panique de début d'année sur les marchés, le pétrole et la Chine, avaient disparu pour un moment. Alors pour la Chine pas de mauvaises nouvelles pour l'instant, mais pour le pétrole c'est reparti pour un tour.

>

Doha d'honneur de l'arabie saoudite

Il y avait pourtant à Doha 16 pays qui représentaient 50% de la production mondiale. Même la Russie, ennemie jurée de l'Arabie Saoudite était là. Mais ils ne sont pas parvenus à se mettre d'accord. L'Arabie Saoudite voulait que le deal inclut tous les membres de l'OPEP, sans exception. Or dans l'Opep, il y a l'Iran et non seulement l'Iran n'était évidemment pas à Doha mais l'Iran ne veut pas entendre parler de gel de la production alors qu'elle vient à peine de revenir sur les marchés après des mois de sanction.

Le pétrole entre 30 et 40 dollars ?

Conséquence logique, le pétrole chute.De plus de 5%. Et ce n'est sûrement pas terminé. Il faut dire qu'il avait rebondi de 70%. L'Arabie Saoudite a donc choisi de continuer à mettre la pression sur l'Iran. Une indication finalement qu'elle pourrait se satisfaire d'un pétrole coincé entre 30 dollars et 45 dollars ou même 40 dollars. Et ceci jusqu'à une éventuelle réunion en juin. Elle a d'ailleurs annoncé cette semaine ses plans pour diversifier son économie et ne plus dépendre exclusivement du pétrole.

Du cote des marches

Pour l'instant, les marchés réagissent plutôt mal. Le Nikkei en baisse de près de 3%, et les indices européens et américains sous pression. Pas de panique mais le retour de la nervosité. Après l'accalmie des dernières semaines on pourrait donc assister à un comeback de la volatilité entre le pétrole, les matières premières, le Brésil qui va traverser une période d'incertitude et d'affrontements, et la Grande-Bretagne face à son destin européen. Décidément, il sera écrit que 2016 sera une année compliquée. Très compliquée.

Dilma dégage !

Le processus est enclenché. Les députés ont voté la destitution de Dilma Rousseff à une large majorité des deux tiers. Le Sénat doit maintenant approuver la destitution, ce qui est acquis. Dilma Rousseff pourrait cependant décider de démissionner et de provoquer des élections anticipées pour tenter de reconquérir le pouvoir. Mais ça ne sera pas simple.

Les sondages du week-end

Popularité de Hollande au plus bas. On parle d'ambiance de fin de règne, mais pour qu'il y ait fin de règne, il faut qu'il y ait eu règne. Contre Marine le Pen, au second tour, il perdrait l'élection. Le chouchou des sondages c'est Juppé. Un vrai renouvellement de la classe politique, un souffle nouveau de jeunesse.

Vge

Les 3 anciens présidents nous coûtent 9 millions par an. VGE 4 millions à lui tout seul et on se demande pourquoi il a besoin de gardes du corps, qui voudrait tuer VGE? Sarko 3 et Chirac 2. Aux États-Unis, les anciens présidents bénéficient de nombreux avantages mais pendant une période limitée dans le temps. Il faudrait faire la même chose, surtout que VGE a l'air de vouloir tenir longtemps.

Comment s'attaquer a apple

Si vous voulez savoir comment s'attaquer à Apple ou à Samsung, voici l'interview étonnante de Loic Poirier, le patron de la semaine dans C'est Votre Argent, patron d'Archos. Retrouvez la ici

Back to ussr

ça sent bon les années 50 et la guerre froide. La CGT va tenir cette semaine son 51ème Congrès. Personne ne leur a expliqué qu'on était en 2016 et qu'il fallait dépasser la lutte des classes et qu'on ne pouvait pas avoir comme seul objectif de détruire les entreprises et qu'en détruisant les entreprises, on détruisait l'emploi. La bonne nouvelle: la CGT pourrait, enfin, perdre sa place de premier syndicat dans le secteur privé.

L'état, toujours l'état, encore l'état

A défaut de présider la France, Hollande présidera une réunion cette semaine sur l'avenir d'EDF. On craint le pire. Il devra également adouber le nouveau patron d'Air France. Le patron de Transdev est cité comme favori.

Demain big apple

Big Day pour les primaires américaines demain avec New YorK. Trump et Clinton sont donnés favoris. Une victoire à double tranchant pour Hillary Clinton car elle renforcerait son image de candidate de l'establishment et de Wall Street...

VOILA C'EST TOUT
BONNE JOURNEE
MAY THE FORCE BE WITH YOU

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos