vendredi29avril

Avalanche de résultats dans la techno américaine cette semaine : Les grands leaders américains de la techno ont publié leurs résultats. Ceux d'Apple ont été largement commentés, comme ceux de Facebook. Hier c'était Amazon. Amazon qui nous avait habitués à sacrifier la profitabilité pour conquérir des parts de marchés. On s'y était habitué.

>

Des variations phénoménales

Seulement voilà. Maintenant non seulement Amazon a la croissance mais Amazon a aussi des profits. Et même un profit-record trimestriel. 513 millions de dollars. Et Amazon qui a déjà flambé de 40% l'année dernière, a encore pris 12% de hausse hors marché. Des variations de cours d'une amplitude étonnante. Au-delà des grandes considérations stratégiques ou technologiques, je vous avoue que ce sont les chiffres qui me fascinent. La taille de ces maîtres du monde est devenue tellement monstrueuse qu'on a du mal à réaliser ce que représente la seule variation sur une journée de leurs actions. Apple déçoit et c'est 50 milliards de dollars qui partent en fumée en quelques heures. Facebook bat toutes les prévisions et c'est 40 milliards de plus de valeur, pour atteindre son plus haut historique de valorisation totale de 330 milliards.

Des valorisations virtuelles et réelles

Ces valorisations sont en partie virtuelles car elles peuvent fluctuer, comme on l'a vu. Mais ces valorisations sont l'expression d'une puissance et des armes de conquête formidables. Amazon, à l'heure où l'on parle, après les résultats, c'est près de 300 milliards de dollars. Avouez que notre bataille du mois, sur laquelle on s'est un peu tous excités, pour Darty et son milliard de valorisation, fait pale figure. 300 milliards d'un côté, 1 milliard de l'autre. Trésoreries pléthoriques et valorisations phénoménales permettent toutes les acquisitions, tous les investissements même sur les projets les plus fous qui deviennent réalité comme l'intelligence artificielle. Ce sont des chiffres, mais pas seulement. C'est fascinant et effrayant à la fois.

Le ralentissement américain

L'économie américaine ralentit. Cela fait des mois que les économistes en parlaient mais on en voyait peu de signes. Hier la publication du taux de croissance au premier trimestre a confirmé les craintes. 0.5% de hausse seulement. Certes, le chiffre peut être révisé à plusieurs reprises mais la tendance est là. Et tous les moteurs ralentissent, de la consommation aux exportations en passant par les investissements. Et pourtant le chômage est au plus bas. Il va falloir attendre quelques mois pour savoir si le premier trimestre est un accident ou le début d'une nouvelle tendance.

Bye bye dollar ?

La hausse du dollar devait être LA tendance de l'année 2016. Mais les inquiétudes sur l'économie américaine et le recul de la FED en matière de hausse des taux ont pris les marchés à contre-pied. Le dollar a chuté lourdement hier. Il est en baisse de 4% contre le yen en quelques jours à 107 ce matin. Et l'euro pavoise à 1.14. Ces mouvements sur les changes pourraient déstabiliser les marchés.

L'autre contre-pied

de l'année c'est le pétrole. Donné pour mort en début d'année, le voilà qui empile les records. Hier il s'est rapproché des 50 dollars. 70% de hausse depuis le début d'année. Et une hausse étonnante et surprenante depuis l'échec des négociations de Doha sur le gel de la production. Attention danger quand même...L'offre est toujours pléthorique et la demande n'a pas explosé.

État d'urgence

Nous sommes en état d'urgence. Cela n'empêche pas la place de la République d'être "occupée" jour et nuit et des manifestations de se produire tous les jours. Hier c'était une hécatombe lors d'une pseudo manifestation contre la loi El Khomri: 24 blessés parmi les forces de l'ordre dont plusieurs grièvement. Le gouvernement n'a plus aucune autorité. Comme son président.

Londres encore et toujours

Londres est devenu le premier centre international, hors Chine, de trading et de clearing de la monnaie chinoise, ravissant cette place à Singapour. Quand on sait l'importance que va prendre la monnaie chinoise dans les années à venir, c'est une belle victoire. Rappelons que Londres est le plus gros centre de trading de change du monde.

La guerre contre airbnb

Selon les Échos, la Mairie de Paris veut contrôler et limiter les locations Airbnb pour les propriétaires dont c'est la résidence principale à 4 mois par an. Les sites de locations vont devoir s'impliquer dans le contrôle comme sur la collecte des taxes de séjour.

Ce soir c'est votre argent exceptionnel

On va rejouer la semaine sans langue de bois avec Christopher Dembik de Saxobanque, Alice Lhabouz de Trecento AM, Jérôme Fauvel de la Française AM et Pauline Tattevin. Le patron de la semaine est le patron des 6-11 ans, Marc de Pontavice. Il dirige Xilam une pépite française de l'animation. À ce soir !! Horaires: Ce soir 19h00, 8h00 le samedi, 7h00 le dimanche.

Le chiffre du jour

1000 milliards d'euros. Selon une estimation de la rapporteure (PS) du budget à l'Assemblée, les ménages et les entreprises françaises vont payer pour la première fois plus de 1000 milliards d'euros de prélèvements obligatoires. Un record fou. Le chiffre était de 796 milliards en 2009. Ça en fait de l'argent à dilapider tout ça.

Le plan piège du week-end

Si votre conjoint ou votre conjointe vous propose d'aller à la Foire de Paris ce week-end, bonne chance...

Que va-t-il faire dans cette galère?

Mohed Altrad, cette formidable success story entrepreneuriale, envisage peut-être d'acheter l'OM.

La bonne nouvelle du jour

La croissance française au premier trimestre: 0.5%! Enfin, ça bouge. Allez les gars, on y croit !

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE
MAY THE FORCE BE WITH YOU

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos