mardi12avril

Traiter sur les marchés émergents n'a jamais été simple. Mais depuis quelques mois, il faut de sacrés nerfs. Après avoir été les eldorados des investisseurs pendant des années avec la belle fable des Brics, ils ont connu une déroute sans précédent jusqu'à la fin de l'année 2015. Et en 2016, alors qu'ils étaient donnés pour morts, ils ont rebondi pour atteindre aujourd'hui un équilibre instable.

>

Des semaines déterminantes

On sait que cet équilibre ne durera pas. On va repartir violemment. La question est de savoir dans quel sens ?Deux éléments principaux vont être déterminants. Tout d'abord, évidemment, les matières premières et le pétrole en particulier. Si vous regardez le graphique de l'indice des marchés émergents et celui des matières premières, vous voyez à quel point la corrélation est forte. La réunion de Doha sur un gel possible de la production le 17 avril sera important. L'autre élément c'est la politique de la FED. Si les marchés émergents, et en particulier, les monnaies émergentes, ont fortement rebondi c'est grâce à la baisse du dollar suite aux déclarations de Janet Yellen. Si on devait à nouveau anticiper des hausses de taux d'intérêt aux Etats-Unis, les marchés émergents repartiront à la baisse.

Et les facteurs politiques

Les Panama Papers ont mis sous pression quelques dirigeants de pays émergents. D'autres pays sont eux confrontés à des crises politiques qui leur sont propres. Le Brésil par exemple. Une étape décisive a été franchie hier. La commission spéciale a voté la destitution hier. Et c'est maintenant à l'Assemblée de voter. Les partisans de la destitution ont besoin d'une majorité des deux tiers. Entre Doha, le Brésil, la FED, la fin du mois d'avril va être fantastique pour les amateurs d'émotions fortes. La volatilité sur les marchés émergents n'est pas prête de retomber. Âmes sensibles s'abstenir.

La grande distribution a commencé

Si vous voulez de l'argent c'est le moment de le réclamer. Le gouvernement qui n'a fait que reculer pendant quatre ans, commence la grande braderie pré électorale. Il suffit de manifester, de casser un peu, de bruler un ou deux bâtiments et vous devriez pouvoir obtenir au minimum 500 millions d'euros. Comme l'UNEF hier. Si vous passez à la vitesse supérieure en bloquant des routes et des aéroports, le tarif minimum est de 2 milliards. Allez y, lâchez vous, c'est le moment.

En revanche pour les pme

C'est la claque. Le gouvernement a décidé de surtaxer les CDD. Du grand n'importe quoi...

Il ne dort jamais

On était à peine en train d'essayer d'analyser le deal entre Vivendi et Mediaset que, le lendemain, Vivendi annonçait qu'il prenait 15% dans le capital de la FNAC. Bolloré mène au pas de charge son projet de groupe de médias totalement intégré de la production de contenus à la distribution. Reste à savoir s'il va ajouter la brique des tuyaux des telecoms dont il a déjà une partie avec Telecom Italia. Vivendi, j'achète ! Justement, nous avons fait un conseil gestion PEA pour suivre Vivendi et sa nouvelle stratégie. Pas encore abonné ? Testez-nous !

Un beau geste

Le secrétaire d'État John Kerry, s'est rendu à Hiroshima pour rendre hommage aux victimes de la bombe atomique Américaine.

Zéro

Les taux moyens des emprunts d'état allemand sont tombés pour la première fois de l'histoire à zéro. Ils sont négatifs de 0 à 9 ans, et légèrement positifs au-dessus. Et le débat sur les taux négatifs n'a jamais été aussi vif. Le camp des anti devient de plus en plus véhément.

Et une petite amende, une !

Quelle mécanique bien huilée cette machine à amendes américaine ! Hier 5.1 milliards sont tombés dans la caisse. Un gros poisson. Goldman Sachs. Il faut lire les textes des accords entre GS et l'État et notamment la description de toutes les arnaques des concepteurs et des vendeurs de subprimes avec des mails détaillant à quel point ils étaient conscients de vendre des produits totalement pourris. "If they only knew" écrit un vendeur à la sortie d'une analyse ultra favorable à un émetteur de subprimes...

On ne rigole pas

Notre machine à amendes est bien plus modeste. La BNP a été condamnée hier pour pratiques commerciales trompeuses. Ils ont vendu en 2001 à 11000 clients un produit qui devait leur permettre de tripler leur mise...et ces clients ont évidemment perdu de l'argent. La sanction? Vous êtes prêts ? Vous allez mourir de rire: 187500 euros...Réaction de la banque:"nous nous réservons le droit de faire appel". Qu'est ce qu'on se marre dans ce pays.

Encore plus drôle

Le maire de Poissy ne sait plus comment faire. Ses fonctionnaires sont tout le temps absents. Pour des raisons bidons et avec des certificats médicaux. Il a fini par écrire aux médecins de la ville pour les supplier de l'aider en levant le pied sur les arrêts de travail.

Flippant

Le Parisien décrit en une la prise de pouvoir des intégristes musulmans, les salafistes, à Sarcelles, ville de 60.000 habitants du Val d'Oise, à quelques kms de Paris. Déclaration du maire: "C'est à l'État d'intervenir, la mairie ne peut rien faire". Constat effrayant quand on sait que l'État n'intervient jamais.

Le nouveau ticket démocrate

Nous avons Les Républicains. Et si maintenant nous avions Les Démocrates. C'est peut-être vers ça qu'Emmanuel Macron se met en marche. Surtout qu'il a trouvé un nouveau compère dans l'aventure: Nicolas Hulot qui a admis des convergences avec le ministre de l'Économie.

Du cote des marchés

Toujours l'incertitude. Aux États-Unis on attend la saison des résultats trimestriels qui s'est ouverte hier avec Alcoa et des résultats en chute de 90%. Le dollar reste sous pression. Le pétrole, lui, remonte au dessus des 40 dollars avant Doha. Et le CAC a clôturé au dessus des 4.300 points. En gros, les marchés cherchent une tendance...

Faites plaisir à un ami

Inscrivez-le tout de suite, gratuitement, à notre newsletter. C'est simple et rapide. Cliquez ici

VOILA C'EST TOUTBONNE JOURNEEMAY THE FORCE BE WITH YOU

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos