mardi06décembre

La grande tendance en ce moment sur les marchés c'est de ne jamais se montrer surpris et d'avoir même une explication pour tout ce qui est totalement aberrant. Je ne sais pas si vous vous rappelez la scène d'anthologie dans le film Itinéraire d'un enfant gâté où Belmondo apprenait à Anconina à ne jamais avoir l'air surpris quelle que soit la nouvelle qu'on lui annonce....Comme la hausse de l'euro.

>

Je vais vous tester

Si je vous dis: "Oui au Brexit et les marchés ne bronchent pas", ça vous surprend ? Non bien sûr. Visage impassible. Ou encore "Trump est élu et les indices boursiers américains atteignent leur record historique", ça vous surprend ? Toujours pas. Alors vous imaginez bien que pour un petit truc comme la déstabilisation politique de la troisième puissance économique européenne, on ne va pas ciller.

Les explications

On avance donc des explications à la hausse de l'euro malgré la victoire écrasante du non au referendum italien. La règle : ne jamais avoir l'air étonné et toujours avoir une explication à dégainer. Exemples pour l'euro : le résultat du referendum était largement anticipé, les traders avaient déjà vendu trop d'euros par avance, Renzi reste quelques jours de plus et si personne n'arrive à former un gouvernement, il pourrait être rappelé ; la Banque centrale européenne est intervenue pour acheter massivement des obligations italiennes ; la Banque centrale européenne va être obligée de mener une politique ultra-laxiste pour aider l'Italie. Vous voyez, avec ça, vous êtes paré pour la semaine.

Ne jamais anticiper

Est-ce qu'on peut anticiper ce qui va se passer dans les jours qui viennent sur les marchés ? Surtout pas ! Malheureux. Il faut bannir le mot anticiper de son vocabulaire sur les marchés. Il faut réagir toujours a posteriori, ne rien faire a priori et faire nécessairement le contraire de ce que vous pensez intuitivement ou le contraire de ce qu'on vous a enseigné sur les bancs de l'école de l'économie et de la finance.Comme disait Belmondo, le meilleur moyen de faire croire que tu connais tout, c'est de JAMAIS avoir l'air étonné.

Pains de campagne

Ça y est! Valls y va. Pour sauver la gauche et la France. Il a à peine dégainé que tous ses rivaux lui tombent dessus. Montebourg, Hamon, Macron et Mélenchon. La guerre des gauches. Le grand suspense du jour : qui va se sacrifier pour être Premier ministre? Pourquoi pas l'homme invisible, Jean-Marc Ayrault ou le mec qui a toujours l'air d'être énervé parce qu'on vient de le réveiller en pleine nuit, Stéphane Le Foll. Palpitant. Pendant ce temps, Fillon reste dans la Sarthe où il envisage de transférer le siège du gouvernement s'il est élu.

Bourde ou tactique ?

Le débat continue suite à la conversation téléphonique de Trump avec la présidente taïwanaise. Changement de ton aujourd'hui des médias français qui parlaient de bourdes hier et qui commencent à comprendre que Trump utilise, avec les Chinois, la méthode chinoise.

S'il n'en reste qu'une

Depuis hier, les images du sommet d'avril qui réunissait Obama, Renzi, Cameron, Hollande et Merkel tournent en boucle. Tous éliminés. Sauf mon idole. Pour l'instant. Ce soir, je serai d'ailleurs devant Arte à 20h50...

La bonne et la mauvaise nouvelle

Je commence par laquelle? Bon, la mauvaise: les retraites vont baisser. La bonne maintenant : les retraites vont baisser. Grâce à la réforme de 2010, le système des retraites va peut-être survivre. Vous toucherez moins d'argent mais vous toucherez quelque chose. Ce sont surtout les générations post 1980 qui vont être touchées par l'allongement de la durée de cotisations et la baisse des retraites. Ouf... C'est sympa d'être un senior en fait.

Brexit. suite.

Une étape importante s'est ouverte hier. Le gouvernement britannique a fait appel d'une décision de la Haute Cour qui interdit que le divorce avec l'Union Européenne soit déclenché par le gouvernement sans vote au Parlement. Le Brexit pourrait donc aussi se jouer sur le terrain juridique. En gros, personne ne sait ce qui va se passer. Mais attention, n'oubliez pas: n'ayez pas l'air étonné.

Du côté des marchés

Malgré le référendum italien, l'euro a frôlé les 1.08 usd, le CAC et l'Eurostoxx ont progressé de 1% et de 1.29% et la Bourse italienne n'a perdu que 0.21%. Ce matin grand calme en Asie. L'or est toujours aussi pâle à 1173 usd et le pétrole toujours tranquillement au-dessus des 51 dollars. L'euro est à 1.0750 usd, le sterling à 1.2750 usd et le dollar à 114 yens. RAS.

On s'en fout?

J'ai assisté hier soir à une conférence sur les effets dévastateurs sur la concentration et l'intelligence de notre addiction aux smartphones: je commence aujourd'hui une cure de désintoxication; Polnareff est entre la vie et la mort; Lancement aujourd'hui de l'appli "Godblessyoo" qui permet de bénir vos amis à partir de leurs photos; Kenji Girac rejoint les Enfoirés (je ne ferai pas de blagues lourdes du genre: il va pouvoir enfin se taper Mimi Mathy); Votre facture de gaz va augmenter de 5% le 1er janvier; Je n'ai pas trouvé ma clé de scooter ce matin; Les 8 réacteurs nucléaires d'EDF sont autorisés à redémarrer; on va donc à nouveau avoir de l'électricité, dont les tarifs vont aussi monter au 1er Janvier.

Faites plaisir à un ami

Inscrivez-le tout de suite, gratuitement, à notre newsletter. C'est simple et rapide. Cliquez ici

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE
MAY THE FORCE BE WITH YOU

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos