lundi13juin

Nouvelle vague de baisse sur les taux d'intérêt: les craintes de Brexit ont réenclenché un mouvement de baisse sur les taux d'emprunt. Le nouveau seuil symbolique que les investisseurs observent, c'est le passage en taux négatif de l'emprunt d'État allemand à 10 ans, le Bund. Il a touché 0% pour la première fois.

>

Prêter et payer

L'Allemagne viendrait rejoindre la Suisse dont le taux à 10 ans est à -0.48% et le Japon et ses -0.16%. Le total des emprunts d'État dans le monde dont les taux sont négatifs a atteint le montant phénoménal de 8,000 milliards de dollars. Et la grande nouveauté c'est l'accélération de la baisse des taux américains...On est certes encore à des taux positifs mais le 10 ans ne vaut plus que 1.63%, au plus bas depuis 3 ans.

Une aberration

Et les critiques contre les taux négatifs et la politique des banques centrales reprennent de plus belle. Les Allemands d'un côté, les banques partout en Europe, les gérants célèbres comme Bill Gross. Tous dénoncent cette politique qu'ils jugent inefficace et dangereuse. Nous serions en train de danser sur un volcan. Ils ont raison sur un point : la situation actuelle est totalement délirante. Ce qui se passe sur les taux d'intérêt n'est jamais arrivé. Jamais. Il ne faut pas s'y habituer en finissant par penser que c'est normal. Non. Des taux d'intérêt négatifs et qui le deviennent de plus en plus sans qu'on sache jusqu'où ça peut aller c'est une aberration totale. Mais les critiques se trompent de combat.

Un nouveau cycle économique majeur

Les taux d'intérêt négatifs ne sont pas le problème. Ils ne sont que le symptôme d'un mal profond: l'absence de croissance et l'absence d'inflation. Ce qui est fascinant c'est le peu d'effets qu'ont ces taux d'intérêt sur la croissance et l'inflation. On peut certes en conclure que cette politique de taux est inefficace ou au contraire se dire que les forces déflationnistes sont tellement puissantes que même des taux d'intérêt négatifs ne les compensent que partiellement. Le problème auquel les banques centrales sont confrontées est un problème de nouveau cycle économique majeur. Du fait de la démographie et de la technologie, nous sommes dans un monde sans croissance et sans inflation.

Massacre à orlando

No comment. Juste une pensée pour les victimes et leurs familles.

La cgt a tout obtenu

Demain grand show de la CGT avec des manifestations qu'elle espère massives. Des manifestations maintenues alors que le gouvernement a cédé sur tout et en particulier sur un des fiefs du syndicat, la SNCF. Quel candidat aux élections 2017 aura vraiment le courage de s'attaquer à ces syndicats de blocage et à faire ce que les leaders anglais et américains ont fait en leur temps ?

Nouveau tournant dans le campagne du brexit

Les affrontements entre les partisans et les opposants au Brexit deviennent de plus en plus violents à l'approche du referendum du 23 juin. Les sondages se suivent et ne se ressemblent pas et ne sont d'aucune fiabilité. Le nouvel argument des partisans du Brexit c'est la possible intégration de la Turquie à l'Union Européenne et la vague d'immigration qu'elle provoquerait. Tous les arguments sont bons, surtout ceux qui jouent sur la peur. Le 23 juin, tout peut arriver.

On s'en fout?

Première vague de fusions dans les autocars (la seule réforme de ce gouvernement), Pogba a la pression car il ne joue pas à son niveau, Juppé était le premier invité de la nouvelle émission politique de TF1 et était toujours aussi coincé, il y a des villages entiers d'hommes célibataires en Chine du fait de la politique de l'enfant unique.

Du côté des marchés

Les marchés ont, enfin, intégré le risque de victoire des partisans du Brexit. Mais ce n'est qu'une des explications de la baisse violente de fin de semaine. Les investisseurs s'inquiètent aussi de la faiblesse de la croissance dans les pays développés et de la dégradation possible des résultats des entreprises. Le CAC retourne sous les 4300 points, et le Nikkei a chuté de 3%... L'euro est sous pression mais le yen s'envole.

Commutez entre paris et new york

Certains ont un Pass Navigo. D'autres auront le Pass La Compagnie...Pour 30,000 euros par an, vous pourrez voler entre Paris et New York en classe affaires autant de fois que vous le souhaiterez. Amusante l'idée de commuter entre Paris et New York mais un peu cher.

Le fonds du jour

À l'heure où les hedge funds sont sous pression du fait de performances décevantes, un fonds fait la pluie et le beau temps: Cumulus. Lancé en 2006, ce fonds emploie des traders et des météorologistes et intervient sur les dérivés climatiques...67% de performance la première année, 970% en dix ans! Si au moins on peut gagner de l'argent sur la météo pourrie...

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE
MAY THE FORCE BE WITH YOU

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos