vendredi25novembre

Les taux continuent à monter et on commence à s'interroger sur les conséquences. Il était temps. Depuis que Trump a été élu, les taux s'envolent. Certes, comparé à ce qu'on a pu connaître il y a quelques années, emprunter à 10 ans à 0.80% pour la France, à 2.20% en Italie et même à 2.40% pour les États-Unis, c'est encore une aubaine car nous sommes toujours à des taux historiquement bas.

>

Inquiétude

Des taux toujours historiquement bas mais nettement plus élevés. De 0.50 à 0.70 % environ. Et beaucoup d'investisseurs craignent maintenant que cette hausse ne fasse que commencer et que le chapitre des taux bas et négatifs soit définitivement tourné. Pour l'instant, tout le monde s'en réjouit, les marchés d'actions en tête mais on devrait commencer à se poser des questions. Et un des principaux sujets de préoccupation c'est le coût de la dette pour les États ? Pour caricaturer, à part l'Allemagne, aucun pays n'a réduit significativement sa dette. Elle a même continué à déraper à un rythme inquiétant. Et c'est le reproche que fait la BCE.

La prime à la paresse

Les gouvernements n'ont pas profité de la manne de l'effondrement des taux d'intérêt pour assainir leurs finances. Ils ont au contraire utilisé ce bonus inespéré pour faire des cadeaux électoralistes ou pour éviter de faire des sacrifices nécessaires. Cette baisse des taux aurait dû être une incitation à l'effort, elle a été en fait une prime à la paresse. Et cette prime est en train de disparaître. En quelques jours, les budgets des états viennent de subir un poids supplémentaire.

Les banques centrales sous pression

La BCE et les autres banques centrales vont-elles pouvoir limiter la hausse des taux en continuant à intervenir massivement sur les marchés d'emprunts? Je vous rappelle tout de même un élément important. Les banques centrales ont racheté massivement des obligations. À des taux ridiculement bas. Avec la remontée des taux, leurs stocks d'emprunt vont enregistrer des pertes, des pertes comptables certes mais des pertes colossales qui vont tout de même limiter leurs ardeurs. Les Allemands qui commençaient déjà à trouver que favoriser des pays qui ne faisaient pas d'effort était une aberration, vont redonner de la voix et limiter la force de frappe de la BCE. Si la hausse des taux peut satisfaire certains secteurs comme le secteur bancaire, c'est tout de même un vrai tournant, un tournant qui aura des conséquences majeures pour les finances publiques.

Il faut parler du débat ?

Ceux qui ont choisi Juppé/Fillon, plutôt que Gad Elmaleh/Kev Adams sur la 6, n'ont pas ri du tout. Entre un Juppé qui était une incitation vivante aux implants capillaires et à l'utilisation massive d'UV et Fillon qui a réussi l'exploit de rester totalement impassible pendant une heure et demie (David Vincent l'aurait sûrement accusé d'être un envahisseur), le choix était difficile... Le seul avantage de ce débat c'est qu'on a vu une vraie différence entre un programme de droite/droite et un programme de centre/centre. À vous de choisir. Ou pas...

L'autre s'excite

Entre une victoire possible de Fillon, et des chiffres du chômage montrant hier, à l'aide d'un microscope surpuissant, une baisse de 11700 chômeurs...de catégorie A uniquement (baisse ridicule comparée à l'explosion du chômage depuis 2012 et comparée à la baisse du chômage de nos partenaires), le voilà qui pense que la chance lui sourit à nouveau. Il frétille. Et devrait annoncer sa candidature. Imaginez quelques minutes un deuxième mandat Hollande...

Même là, il est battu

Ces bonnes nouvelles ont compensé l'humiliation qu'il a ressentie en apprenant que son record d'impopularité venait d'être battu par la présidente sud-coréenne Park Geun-Hye menacée de destitution pour son implication dans une affaire de corruption massive liée à son gourou et qui doit, en plus, et ce n'est pas une blague, expliquer maintenant les achats massifs de Viagra par la présidence... Elle a expliqué qu'elle les utilisait pour le mal de transport. Hollande a trouvé sa moitié.

Un roi dans le gouvernement trump

Trump a nommé son secrétaire au Commerce. C'est un investisseur, milliardaire. Il s'appelle Wilbur Ross. Et il est king. Wall Street l'appelle "the king of bankruptcy" car sa spécialité c'est le rachat d'entreprises en faillite. Sans surprise il est pour une baisse massive des impôts pour les sociétés. Trump cherche à compléter son équipe avec d'autres seniors, blancs, milliardaires et anti-avortement.

La flambée du jour

Les prix de l'immobilier s'envolent à Paris et en province. Le prix moyen du mètre carré à Paris va frôler les 8500 euros, un record.

Ce soir une émission exceptionnelle

sur BFM Business à 19h. Un C'est Votre Argent incroyable avec Emmanuel Lechypre, Virginie Robert de Constance associés, Antoine Brunet économiste, Emeric Préaubert de Sycomore et Pauline Tattevin. Vous aurez le classement des gérants et les recommandations tops des gérants tops. La question d'argent de la semaine: Quels placements choisir en cas de retour de l'inflation et de la hausse des taux d'intérêt avec Françoise Rochette patronne de l'allocation d'actifs chez Mandarine Gestion,Meyer Azogui, le patron de Cyrus Conseil et nos gérants tops. ça va être chaud, très chaud même. Horaires: Ce soir 19h00, 8h00 le samedi, 7h00 le dimanche

Du côté des marchés

Malgré la fermeture des marchés US pour Thanksgiving, on a eu quelques mouvements. La hausse des taux continue, la hausse du dollar continue avec un euro largement en dessous de 1.06, un dollar yen à 113.45, un yuan au plus bas depuis 9 ans. La hausse des indices continue avec un CAC à 4542 et un Euro Stoxx 50 à 3040. L'or est stable à 1180 et le pétrole légèrement en baisse à 47.50 dollars. Journée écourtée sur les marchés américains aujourd'hui.

On s'en fout ?

C'est le black friday et les Américains vont se battre pour faire des bonnes affaires; Les forains ont bloqué la place de la Concorde pour qu'on n'enlève pas la grande roue; Confortée par sa performance désastreuse, Yannick Noah a annoncé qu'il allait continuer à entraîner l'équipe de France de Coupe Davis, pieds nus, et en promettant de ne plus chanter dans les vestiaires avant les matchs; Il caille; De pire en pire: pauvre Barbara, après Bruel c'est Depardieu qui va sortir un album de reprises.

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE
MAY THE FORCE BE WITH YOU

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos