vendredi14octobre

Je n'ai pas pu tenir sur la longueur. J'ai zappé au milieu, pendant une heure, pour revenir au moment où chacun récitait sa leçon, apprise et répétée pendant des heures, face caméra, sur eux président. Avec Sarko au milieu, on avait l'impression d'une photo gouvernementale à la sortie d'un de ses conseils des ministres. Heureusement qu'il y avait Jean-Frédéric pour apporter un peu de nouveauté.

>

En gros

tout va changer dès qu'ils seront élus. Ils vont tous faire ce qu'ils n'ont jamais fait quand ils étaient président, premiers ministres ou ministres. Logique. Ils ont tous été au contact des Français et ils ont tous compris "ce que veulent les Français". Donc rien n'a changé. Et ce n'est pas une surprise. Ce sont des politiciens professionnels et des professionnels de la politique. On n'a même pas eu un vrai pugilat tant le temps de parole était contrôlé. Je préfère The Voice.

Plus de boussole aux états-unis

Toujours aussi peu de visibilité sur l'économie américaine. L'économie américaine va mieux que l'économie européenne. C'est à peu près tout ce qu'on peut dire avec certitude sur une économie américaine qui affiche certes un taux de croissance satisfaisant de 2%, mais un taux largement inférieur à ce qu'ont pu connaître historiquement les États-Unis en sortie de crise. Signe de cette absence totale de visibilité, le sondage publié par le Wall Street Journal : 60% des économistes interrogés voient une récession dans les 4 prochaines années alors que les autres anticipent la période de croissance la plus longue de l'histoire des États-Unis puisque nous sommes déjà à 88 mois consécutifs de croissance positive.

La "nouvelle économie" sans emploi

Qu'est-ce qui explique cette incertitude ? Principalement la difficulté à analyser l'évolution de l'emploi. Pas pour des raisons conjoncturelles mais pour des raisons structurelles. Les prévisionnistes ne parviennent plus à se projeter sur l'emploi tant la révolution technologique a bousculé la donne. Les 5 plus grosses capitalisations américaines n'emploient que 434,000 personnes. 20% de moins que les 5 premières en 2000. Et près de 50% de moins qu'il y a 30 ans. Dans l'informatique et l'électronique, l'emploi s'est effondré de 50% en 15 ans, en grande partie du fait de la robotisation. Et les nouvelles start-up conquérantes du digital créent très peu d'emplois. Le Wall Street Journal rappelle qu'Instagram n'avait que 13 employés lors de son rachat en 2012 par Facebook, Snapchat qui va s'introduire en Bourse pour 25 milliards de dollars n'aurait pas plus de 500 employés.

La chine inquiète, à nouveau

On l'avait oubliée celle-là! La Chine ! On n'en parlait plus. Elle avait fait plonger les marchés en janvier mais on nous expliquait que tout allait pour le mieux maintenant. Ben non. Les chiffres de la balance commerciale sont sortis hier et ils ne sont pas bons du tout. Les exportations sont en chute, preuve que la croissance mondiale est molle, les importations sont en baisse, preuve que la croissance chinoise est molle.

La bonne nouvelle du jour

Elle est en couv des Échos. Vous avez aimé "la hausse des tarifs bancaires" version 2016? vous allez adorer la suite en 2017. Les banques annoncent de nouvelles hausses des frais bancaires pour l'année prochaine, pour compenser l'effet des taux d'intérêt bas. Les frais bancaires c'est un peu comme l'essence, quand les taux montent, ils ne baissent pas, quand les taux baissent, ils montent. Mais surtout ne changez pas de banque.

Les marchés dans le brouillard

Qui dit manque de visibilité sur l'économie américaine dit manque de visibilité sur les marchés.On voit bien à quel point le sacro-saint rapport sur l'emploi mensuel américain est totalement imprévisible, à quel point le moindre chiffre économique est disséqué et à quel point les anticipations sur la prochaine action de la FED changent d'un jour sur l'autre. La démographie et la technologie ont totalement détruit les boussoles des prévisionnistes.

Étonnant brexit

On a l'impression que tout ce qui avait été anticipé lors du referendum britannique est en train de se produire, avec quelques mois de décalage. Les éléments se mettent en place les uns après les autres. Hier, c'était l'Écosse qui est entrée dans la bataille, annonçant son intention d'organiser un nouveau referendum. Un referendum dont l'issue ne fera pas cette fois de doute: les Écossais sont prêts à quitter le Royaume-uni pour rester dans l'Union Européenne.

Ce soir c'est votre argent exceptionnel

ça va chauffer ce soir à 19h sur BFM Business!On va rejouer la semaine avec Christopher Dembik de Saxobanque, Alain Bokobza de la Société Gérénale, Louis de Montalembert, la star du classement des gérants, de Pléiade Am, Pierrick Baucher d'Innocap et Pauline Tattevin. Les gérants tops nous donneront leurs conseils tops et le patron top de la semaine sera Raphaël Gorgé du groupe Gorgé. À ne pas rater. Horaires: Ce soir 19h00, 8h00 le samedi, 7h00 le dimanche

Du côté des marchés

ça a secoué hier. Après une accélération à la baisse, les indices se sont un peu rétablis dans l'après-midi. Le CAC est passé en dessous puis revenu au-dessus des 4400 points et les indices américains ont tenu le choc avec une petite baisse de 0.30% . Du côté des devises, c'est toujours la hausse du dollar qui domine avec un euro à 1.1020, un sterling à 1.22 et un dollar yen au-dessus des 104. Les taux longs continuent à remonter, surtout aux États-Unis et en Grande-Bretagne.

On s'en fout?

Pour la première fois, le prix Nobel de littérature a été remis à un chanteur, Bob Dylan (le poète préféré de Barack Obama); Les juges hurlent à "l'humiliation" face à Hollande qui les traite de lâches; Chirac va mieux, Le roi de Thaïlande est mort après 70 ans de règne; Les fans se ruent sur le 8ème volet d'Harry Potter; Je vous conseille de voir la série "The Bridge" la version originale et suédoise du "Tunnel" de Canal; Hanouna veut battre le record d'audience en restant 35 heures de suite sur C8 (on avait l'impression que c'était déjà le cas).

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE
MAY THE FORCE BE WITH YOU

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos