jeudi17août

Le 31/03/2017 : Le CAC encore progressé de 0.41% hier à 5089 Pts et les taux se sont détendus avec le taux des emprunts d'État français à 10 ans, taux de référence, à 0.94%. Les investisseurs internationaux, et anglo-saxons en particulier, jugent la probabilité d'une victoire de Marine Le Pen plus faible et misent sur la victoire d'Emmanuel Macron. Les épargnants français, eux, restent inquiets mais ils ne bougent pas. Revoir le morning du 31/03/2017

>

LE TOUR DE L'ÉCO :

cas de divorce épisode 36

Les négociations sur les modalités de sortie du Royaume-Uni de l'Union Européenne ont du plomb dans l'aile. La première phase des discussions qui devait être initialement bouclée en octobre, pourrait être reportée en décembre, selon Sky, qui cite des sources au fait du dossier. La principale pomme de discorde concerne la facture du divorce.

une taxe temporairement définitive ?

Les entreprises françaises pourraient une nouvelle fois être mises à contribution. La créativité fiscale n'ayant pas de limites, le gouvernement plancherait sur une mesure fiscale temporaire sur les grandes entreprises afin de compenser la disparition de la taxe à 3 % sur les dividendes, selon les Echos et le Figaro. Cette surtaxe serait "serait inscrite dans le projet de loi de finances 2018 et s'appliquerait pendant trois ans" puis "la mesure disparaîtrait", rapporte le Figaro.

trump again

Un jour, une sortie de Trump. Lâché par de nombreux grands patrons américains après les incidents de Charlottesville, le président américain a décidé de dissoudre deux de ses conseils économiques. L'annonce a été faite par son meilleur porte-voix, le tweet : " Plutôt que de mettre sous pression les responsables d'entreprises du Conseil sur l'industrie et du Forum de stratégie et de politique, je mets fin aux deux. Merci à tous ! ", a-t-il tweeté.

un tweet a pres de 6 milliards de dollars

Donald Trump s'est également fait remarquer avec une nouvelle banderille plantée en direction de Jeff Bezos, le dirigeant d'Amazon. "Amazon cause beaucoup de tort aux petits détaillants qui paient des impôts. Des villages, des villes dans tous les Etats-Unis souffrent. Beaucoup d'emplois sont détruits!", a-t-il écrit dans un tweet. Un tweet qui a eu son petit effet sur Amazon, la valeur du géant américain a fondu de près de 6 milliards de dollars dès l'ouverture des échanges à Wall Street avant de se redresser.

du coté des marchés

Wall Street termine en légère hausse avec un Dow Jones qui progresse de 0,12% sur les 22.000 points, un Nasdaq qui gagne 0,19% à 6.345 points et +0.14% pour le S&P 500 en dépit des doutes du marchés sur la capacité de Donald Trump a mettre en oeuvre les mesures économiques qui l'ont fait élire. En outre, les minutes de la dernière réunion de la Fed mettent en lumière les inquiétudes des membres de institution sur la faiblesse de l'inflation. Ce qui pourrait compromettre une nouvelle hausse des taux en décembre. Le pétrole reste stable à 50,45 dollars pour le Brent et 47 dollars pour le WTI malgré la chute plus forte que prévue des stocks hebdomadaires aux Etats-Unis. L'euro de son côté remonte face au dollar à 1,178 dollar après la dissolution par Donald Trump de deux de ses conseils économiques et le ton plutôt prudent adopté par Réserve fédérale face à l'inflation.

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos