lundi28août

A la question : quel est le placement qui a explosé tous les compteurs depuis le début d'année ? Vous répondez le plus naturellement possible l'assurance-vie. Vous avez tout faux. Le placement qui bat à plat de couture tous ses concurrents, ce sont les dépôts sur les comptes courants ! Pourquoi les Français laissent donc dormir des milliards d'euros sur des comptes qui ne rapportent rien ? La simplicité et les taux bas expliquent en partie cette tendance...

    Des milliards d'euros en sommeil



    Pourquoi les Français laissent-t-ils dormir leur argent sur des dépôts à vue plutôt que de le placer ? Plutôt paradoxal comme comportement au premier abord. Pourtant, c'est une vraie tendance de fond. Les épargnants français ont déposé 25 milliards d'euros sur leurs comptes-courants, selon les dernières statistiques de la Banque de France. C'est deux fois plus que les montants placés dans les produits d'épargne réglementé à l'image du Livret A et de son cousin le Livret de développement durable. Même avec un taux à 0,75%, ces deux placements qui étaient encore il y a quelques années chers au coeur des Français, ont moins la cote... .En cumulé, les sommes qui dorment dans les dépôts à vue donnent le tournis. A fin mars dernier, ce sont près de 430 milliards d'euros qui figurent dans les comptes courants. Un magot considérable rémunéré à 0%...


    Un argent liquide et disponible



    Un compte courant est considéré comme un "bas de laine" qui répond à un besoin de liquidités disponible immédiatement, et permet les transactions. Surtout, à défaut d'épargner de l'argent, le compte-courant c'est s'épargner des lourdeurs administratives. A chaque placement, son lot de pièces justificatives... Sans oublier que prendre soin de son argent, c'est aussi identifier les placements rémunérateurs qui correspondent à son profil et ses besoins, et cela nécessite du temps... Autant d'obstacles qui peuvent rebuter certains épargnants à la phobie administrative très marquée.

    Outre cet argument de la disponibilité et de la facilité de gestion, c'est surtout une certaine crainte de l'avenir qui est régulièrement citée par les épargnants français. Une incertitude et un pessimisme ambiant qui poussent les Français à épargner toujours plus, pour faire face en cas de coup dur. Lehman Brothers et la crise financière de 2008 sont encore dans toutes les mémoires...

    Heureusement, il existe encore des placements, liquides, qui garantissent des rendements honorables et dont le capital est garanti. C'est notamment le cas de l'assurance-vie! Si vous avez un besoin ponctuel d'argent, vous pouvez à tout moment piocher dans votre assurance-vie sans attendre l'échéance fiscale de 8 ans. Il existe alors 2 possibilités pour récupérer des liquidités sur son contrat : le rachat partiel ou l'avance, qui ont chacun leurs avantages respectifs.


    Un placement rémunérateur et accessible à partir de 100 euros, une épargne immédiatement disponible en coup de coup dur, une souplesse de gestion, une fiscalité attractive .. l'assurance-vie ne manque pas d'atouts !



    >> Je demande une documentation pour en savoir plus sur l'assurance-vie

    Du risque malgré tout !



    Les Français ne sont pas à un paradoxe près quand il s'agit de leur bas de laine. Si l'adage "chat échaudé craint l'eau froide" leur sied à merveille, les épargnants français peuvent également sortir de leur zone de confort. L'an dernier, les contrats d'assurance-vie en unités de compte ont représenté 84% de la collecte nette l'an dernier contre 54% en 2015. Surtout que l'investissement sur des unités de comptes ne signifie pas obligatoirement stratégie risquée. Les assureurs proposent des fonds qui investissent indifféremment sur différents actifs en fonction des opportunités. On les appelle les fonds "diversifiés " ou " patrimoniaux ". Comme leur nom l'indique, ces fonds sont investis prudemment sur les marchés financiers. On laisse tomber le trading et les prises de risques excessives, place à une stratégie patrimoniale dans un cadre maîtrisé.

    Ces fonds sont prudemment investis sur les marchés financiers, ce qui permet d'atténuer les chocs. L'un des principaux objectifs des fonds patrimoniaux est d'offrir une performance décorrélée des indices boursiers et autres actifs et la plus régulière possible. Le souscripteur peut alors espérer un rendement de 4 % à 6 %* par an avec un risque contrôlé. Pour obtenir cette performance, il faudra accepter une dose de patience et ainsi conserver ces fonds dans un horizon de trois ans minimum.

    C'est l'assureur et/ou le distributeur qui sélectionne(nt) les fonds présents dans le contrat. Par exemple, sur le contrat d'assurance vie MonFinancier Retraite Vie, vous avez accès à plus de 650 fonds, dont plus de 100 fonds diversifiés, et vous pouvez bénéficier d'une sélection par MonFinancier de fonds choisis pour leur qualité de "fonds patrimoniaux"


    >> Je reçois une information détaillée sur la sélection MonFinancier des meilleurs fonds patrimoniaux



    Communication non contractuelle à caractère publicitaire.

    * Les investissements en unités de compte présentent un risque de perte en capital, doivent s'envisager dans une optique long terme et porter sur une petite partie d'un patrimoine global.Contrairement au fonds en euros, la valeur de ces unités de compte, qui reflète la valeur d'actifs sous-jacents, n'est pas garantie mais est sujette à des fluctuations à la hausse ou à la baisse dépendant en particulier de l'évolution des marchés financiers. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps.

    Archives

    Etre rappelé
    par un conseiller
    Nous envoyer
    un message
    Parlons Placement
    Nos solutions
    M VIE Notre gamme
    d’assurance vie
    Plus d'infos
    M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
    Plus d'infos
    M investissement Nos fonds structurés
    Plus d'infos