lundi10avril

Donald Trump et Xi Jinping se sont donnés 100 jours pour trouver des solutions à leurs problèmes commerciaux : décidément, Trump est un président surprenant.

>

Le revirement de trump

On n'attendait pas grand-chose de ce premier sommet entre les deux leaders, on savait déjà que Trump avait changé de ton depuis la campagne et qu'il avait cessé de désigner la Chine comme l'ennemi numéro un, on avait déjà vu avec la rencontre avec le Premier ministre japonais que Trump était capable de devenir le meilleur ami du monde et le compagnon de golf de ceux qui, selon lui, avaient détruit l'Amérique et on commence à comprendre que le camp des modérés en matière de protectionnisme a pris le dessus au sein de la Maison Blanche.

La chine inverse les rôles

Ce qui m'a surpris dans ce sommet c'est l'attitude de la Chine. Xi Jinping joue à front renversé en ce moment. Depuis que Trump a été élu, il se présente comme le porte parole du libre échange et comme le défenseur de l'environnement. Et là, il a joué l'apaisement. Il n'a rien dit sur la Corée du Nord et les menaces d'intervention de Trump, il a avalé en silence la couleuvre de l'intervention en Syrie qui a eu lieu pendant le sommet et dont il n'a été averti qu'à posteriori, mais il est allé plus loin. Il a reconnu que le déficit des États-Unis avec la Chine était un problème et que la Chine devait faire sa part d'effort. C'est un vrai tournant.

Les importations, pas les exportations

Pas de mesures concrètes cependant...Non. On verra ce qui va sortir de ce plan de 100 jours qui en soit est déjà une perle de stratégie diplomatique. Mais la Chine a réussi tout de même un exploit : éviter la question des exportations de produits chinois et d'éventuelles taxes et droits de douane et retourner le problème en promettant de faire des efforts sur les importations par la Chine de produits américains. Ça, c'est vraiment une surprise. La Chine a la possibilité d'augmenter arbitrairement ses achats en provenance des États-Unis et d'atténuer la progression du déficit commercial américain.Trump a peut-être eu l'impression de remporter ce sommet mais c'est la Chine qui, sans l'ombre d'un doute, a fait preuve d?une subtilité impressionnante.

La mélenchonmania

J'ai un vrai problème là. C'est le nouveau truc. La percée de Mélenchon. Les médias ne parlent que de ça, l'amplifiant de fait. Mais surtout de plus en plus de gens le trouvent "sympa", qu'il parle vrai, que c'est un vrai communicant. Dans tous les milieux même ceux qu'il a prévu de réduire en poussière s'il arrive au pouvoir. On nage en plein délire. On n'a l'impression que personne n'a lu son programme. Qu'une fois de plus la forme, le fait surtout qu'il ait arrêté d'insulter les journalistes et le reste du monde et qu'il parle en souriant, l'emporte sur le fond. Que ses deux références soient Castro et Chavez, deux leaders qui ne sont pas reconnus pour leur goût de la démocratie, ne choque personne. Non, il est "sympa". Alors c'est "super". Et un deuxième tour Le Pen-Mélenchon ce serait "sympa" aussi ?

Les mystérieux chiffres de l'emploi américain

Le taux de chômage américain a encore baissé. De 4.7% à 4.5%. En revanche, les créations d'emplois ont été nettement inférieures aux anticipations, les plus faibles depuis près d'un an : 98,000 seulement. Deux signaux contradictoires donc. Sauf si, comme certains l'avancent, les créations d'emplois sont moins fortes parce que les embauches sont de plus en plus compliquées du fait d'une situation de quasi plein emploi. Bonne explication sur papier mais très convaincante. Ces chiffres sont le reflet que les États-Unis vont très bien, comme je le répète régulièrement, mais qu'il n'y a pas d'accélération réelle de la croissance au delà des 2% prévus pour l'instant.

Jeu de rôles

Non, je ne parlerai pas de la tragédie, ou plutôt comédie, grecque avec comme d'habitude la Grèce qui vient, en dernière minute, d'accepter des "nouveaux efforts et de nouvelles réformes" et du FMI et de l'Union Européenne qui font mine maintenant de s'opposer avant de verser notre argent.

Jeu de rôles 2

La Russie multiplie les réactions offusquées après la frappe américaine en Syrie. Medvedev dit que c'est la fin de l'idylle entre Trump et Poutine. Les médias parlent de nouvelle guerre froide. Chacun joue son rôle mais il ne se passera rien. Trump a montré qu'il pouvait jouer les durs mais n'a surtout pas envie d'entrer dans un nouveau conflit au Moyen-Orient. Et Poutine n'est pas mécontent d'avoir une excuse pour mettre Bachar El Assad encore plus sous tutelle. Trump et Poutine sont faits pour s'entendre.

Le brexit : une opportunité pour l'espagne

C'est une des conséquences intéressantes et inattendues du Brexit. La Grande-Bretagne a libéré de la place au sein des leaders de l'Europe et l'Espagne, mise sur la touche depuis longtemps, s'est engouffrée dans la brèche. Rajoy s'est rapproché de l'Allemagne. Et pour la première fois depuis longtemps, Madrid a pris l'initiative de convoquer un "sommet" sur l'avenir de l'Union Européenne auquel il a invité six pays d'Europe du Sud dont la France... ça fait toujours une étrange impression de voir la France cataloguée dans l'Europe du Sud, par opposition à l'Europe du Nord des bons élèves.

Les drames du jour

La Suède. L'Égypte. No comment.

Ne ratez surtout pas !

C'est Votre Argent Exceptionnel! En replay ! On a rejoué la semaine et les Jedis de l'économie et de la finance ont donné quelques conseils. Avec Emmanuel Lechypre, Valérie Plagnol, Bruno Colmant de Degroof Petercam, Christian Bito de CBT Gestion, Sébastien Faijean d'ID Midcaps et Aïcha Hmissi. Revoir en replay !

On s'en fout ?

C'est au tour de l'Italie d'interdire Uber qui a 10 jours pour faire appel; Patrick Drahi va introduire en Bourse la filiale américaine d'Altice; Marine Le Pen a fait du Jean Marie hier en déclarant que la France n'était pas responsable de la rafle du Vel D'Hiv en Juillet 42; la SNCF lance un vaste programme 2020 de créations de sanisettes; c'est un couple Kenyan qui a remporté, c'est une première, le marathon de Paris hommes et femmes avec 2h06'10 et 2h20'55, ça doit être sympa pour leurs amis de se promener avec eux; Tom Cruise tourne Mission Impossible 6 à Paris.

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE
MAY THE FORCE BE WITH YOU

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos