mardi18avril

Le secrétaire du Trésor américain a donné des indications importantes sur les prochaines mesures de Trump. C'est peut-être la première fois depuis l'élection de Trump qu'on a, enfin, un peu de visibilité sur sa politique économique. Steve Mnuchin, l'ex-Goldman devenu secrétaire du Trésor, a été assez clair dans une interview.

>

La baisse des impôts oui, mais pas tout de suite

Il s'est d'abord prononcé sur ce que tout le monde attend et qui est devenu le fantasme des investisseurs et des marchés : la fameuse réforme fiscale. La baisse massive des impôts que Trump avait promise dans sa campagne et que les actions américaines ont déjà largement anticipée. Et les nouvelles sont mitigées. Il y aura baisse des impôts nous dit le secrétaire du Trésor. D'une ampleur qui n'a pas encore été déterminée mais qui sera forcément sous contrainte du déficit public et du niveau de la dette. Mais elle ne sera pas immédiate. Trump ne pourra pas tenir sa promesse d'une réforme fiscale avant l'été. En cause, l'échec de la loi sur la santé. Le gouvernement ne veut pas se prendre à nouveau un râteau au Congrès. Il va donc prendre son temps pour concocter un projet qui pourra fédérer. Avec l'espoir quand même de passer la réforme avant la fin d'année.

Pas de guerre des changes

Autre indication précieuse : la politique des changes et le niveau du dollar. Et il a été moins agressif que Trump sur le niveau du dollarIl n'y aura pas, selon le secrétaire du Trésor, de guerre des changes. Il a tempéré les propos de Trump en précisant que le président américain avait juste constaté que le dollar était fort mais que cela ne signifiait pas qu'ils allaient agir. Subtile mise au point. Même mise au point sur les border tax (les taxes sur les importations). Là encore, rien n'est décidé et aucune mesure brutale ne sera prise.

Bad cop, good cop

Ces déclarations ont rassuré les marchés. Mais on va continuer à avoir droit, dans tous les domaines, à cette stratégie bad cop good cop (mauvais flic bon flic) avec un Trump qui va systématiquement annoncer le pire et un des ministres qui va chaque fois tempérer ses propos. Il va falloir s'y habituer.

Élections en france : j-5

No comment.

War

Les États-Unis et la Corée du Nord continuent à alimenter une escalade des déclarations belliqueuses. Les États-Unis espèrent que la Chine va tempérer les ardeurs du fou de Pyongyang. Trump promet à la Chine de ne pas la condamner pour manipulation de monnaie en échange de l'arrêt des tirs nucléaires par la Corée du Nord. Le seul problème dans tout cela : le fait que le leader Nord Coréen est totalement incontrôlable.

La chine redémarre

La Chine a affiché sa croissance trimestrielle la plus forte depuis un an et demi. 6.9% de croissance. Plus qu'attendu. L'investissement, la production industrielle et le secteur immobilier ont alimenté ce rebond de la croissance. Ce sont principalement les investissements des entreprises d'État qui drivent l'investissement. Mais c'est tout de même une bonne nouvelle pour la croissance mondiale.

Cela m'etonnera toujours

C'est la première fois qu'Uber publie officiellement ses résultats. Rappelons qu'Uber n'est pas coté. Si l'activité continue à progresser fortement avec une hausse de 125% des réservations, les pertes se creusent de façon spectaculaire. 2.8 milliards de dollars. Soit un total de pertes de 8 milliards de pertes depuis la création d'Uber en 2009. Et ces pertes devraient augmenter en 2017. Mais cela n'empêche pas la valorisation d'Uber de s'envoler. C'est la nouvelle économie.

Dette française : une bonne et une mauvaise nouvelle

La mauvaise nouvelle c'est que la part des investisseurs étrangers dans la détention de la dette française est au plus bas depuis 10 ans. La bonne nouvelle c'est que la part des investisseurs étrangers dans la détention de la dette française est au plus bas depuis 10 ans. Les investisseurs internationaux se sont dégagés de la dette Française,en partie du fait du risque politique. D'autre part la Banque Centrale Européenne continue à racheter de la dette française et donc à représenter une part importante de détention. Conséquence: le risque de panique sur la dette française, sauf victoire de MLP, est moins fort.

Erdogan n'a pas attendu

À peine le referendum gagné, à 51.4%, même si les résultats sont contestés par l'opposition, Erdogan a annoncé qu'il allait passer à la vitesse supérieure en rétablissant notamment la peine de mort, un bras d'honneur magistral à l'Union Européenne. Bonne ambiance.

On s'en fout ?

Explosion de violences sur les stades de foot français cette semaine; lancement aujourd'hui d'Amazon Pay en France pour payer sur d'autres sites marchands qu'Amazon juste avec ses identifiants Amazon mais Paypal est très en avance; Hamon est toujours candidat, il organise un rassemblement demain à la République; à partir du 15 juin, fini les surtaxes des appels passés d'un autre pays européen, la fin du "roaming"; après l'évacuation musclée d'un voyageur en surbooking, Delta Airlines proposera des gros chèques pour les voyageurs en surbooking qui accepteront de céder leur place : un nouveau job ?; une "petite" indienne a atteint un record : 17 kilos à seulement 8 mois; Audrey Tautou a été élevée au grade de chevalier de la Légion d'Honneur : why ?; soirée "Intestins" ce soir sur France 5 : "les super pouvoirs de l'intestin".

Faites plaisir à un ami

Inscrivez-le tout de suite, gratuitement, à notre newsletter. C'est simple et rapide. Cliquez ici

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE
MAY THE FORCE BE WITH YOU

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos