mercredi26avril

Alors que la volatilité, l'indice de nervosité des marchés, s'est hier effondrée sur les actions américaines, un évènement majeur, on a assisté hier à une journée étonnante sur les devises.

>

L'euro superstar

L'envolée de l'euro post-élections françaises continue. Je rappelle que cette envolée défie toutes les anticipations puisqu'en début d'année, une large majorité des prévisionnistes annonçait un retour certain à la parité. Depuis, ils ont changé leurs prévisions. L'onde de choc positif de la victoire de Macron au premier tour, cette onde de choc qui vient de France, continue donc à se propager au-delà de nos frontières.

Le dollar plus fort aussi

Une hausse de l'euro d'autant plus surprenante que le dollar s'est raffermi. C'est l'autre mouvement important de la journée sur les changes. La progression du dollar et en particulier la progression du dollar contre certaines monnaies. À nouveau un effet Trump. Un double effet Trump même. Parce qu'on reparle de deux sujets qu'on avait un peu mis de côté. Tout d'abord la baisse des impôts. On commence à entendre des chiffres circuler comme 15% pour l'impôt sur les sociétés. Des chiffres qui soutiennent le dollar bien sûr mais qui ont permis aux marchés américains et notamment le Nasdaq d'atteindre son record historique. Baisse des impôts donc et protectionnisme. Les tweets de Trump sur la construction du mur ont fait chuter le peso. Mais c'est surtout le dollar canadien qui a pris une claque hier.

Le mexique et le canada en ligne de mire

On pensait que Trump s'était calmé sur le protectionnisme après l'apaisement avec la Chine et le Japon mais le voilà qui remonte au créneau. Première victime le Canada. Avec une taxation des importations de bois canadien. Certes la mesure est marginale car elle ne concerne que 0.2% des exportations canadiennes vers les États-Unis mais elle est symbolique. Et le dollar canadien a chuté à son plus bas niveau depuis 4 mois. Et cela va relancer les spéculations sur d'autres mesures protectionnistes. À l'heure où les indices boursiers sont entrés dans une phase de béatitude, les devises, elles, continuent à refléter les menaces qui pèsent sur les marchés.

6000

17 ans après avoir dépassé les 5000 points, à la grande époque de la bulle internet, le Nasdaq, l'indice des valeurs technologiques américaines, a dépassé les 6000 points. Un spectaculaire record. Un record qui renforce encore plus la dominance hégémonique de la techno américaine avec Apple, Facebook, Amazon, Microsoft et Alphabet (Google) qui ont alimenté plus de 40% de la progression de l'indice. Le Nasdaq est devenu le marché qui permet d'investir sur la croissance américaine sans prendre de risques de mauvaises surprises sur le programme de relance et de réductions d'impôts de Trump.

Les législatives plus que le second tour ?

Les grandes manoeuvres ont commencé. Chacun cherche à se placer. Avec des Bruno Le Maire qui sont déjà prêts (alors qu'on ne leur a rien demandé) à entrer dans un gouvernement de "coalition". Alors que certains rêvaient d'un renouvellement de la vie politique, on risque d'assister à des négociations et des tambouilles dignes des grandes heures de la 4ème République. Pendant ce temps, les sondages annoncent un score pour Le Pen de 35 à 40%. Ce serait certes une défaite mais 35 à 40% des Français votent Le Pen alors qu'ils était 21% au premier tour, c'est effrayant et ça ressemble plus à une victoire qu'à une défaite...

Arnault se fait plaisir

La holding familiale du patron de LVMH, va augmenter sa participation dans LVMH. 12 milliards d'euros pour passer de 35% à 47% du capital. Une bagatelle. Financée en partie par le vente des 8.5% détenu dans Hermès. Tout cela à travers une OPA sur Christian Dior dont l'actif principal est une participation de 41% dans LVMH. Il se fait un petit cadeau de Noël avant l'heure donc.

La photo du jour

est en une du FT et du Wall Street Journal. On y voit Ivanka Trump s'adresser à Angela Merkel sous l'oeil amusé et bienveillant de Christine Lagarde au sommet Women20 de Berlin.

Votre prochain uber

Préparez vous à commander sur votre appli Uber un taxi volant. Un premier essai à Dubai et Dallas en 2020 et dans le reste du monde en 2023. "Urban aviation is a natural next step for Uber". On n'arrête pas le progrès.

Aux états-unis, on valorise l'échec

La patronne de Yahoo, Marissa Mayer, qui a totalement échoué dans le redressement du groupe, recevra tout de même 186 millions de dollars de "primes" pour la vente du business principal de Yahoo à Verizon.

On s'en fout ?

Hier c'était la journée nationale des manchots, une "occasion de rappeler qu'il n'y a pas que les ours polaires qui souffrent du réchauffement climatique", ah...; Selon une étude de l'IFOP, les jeunes mènent de plus en plus d'activité depuis leur lit : repas, jeux vidéos, e-shopping, réseaux sociaux, musique. 97% des 18-24 ans envoient des SMS au lit; Sharapova suspendue 15 mois pour dopage revient dans le circuit aujourd'hui; À 90 ans, un ancien militaire de carrière britannique, Peter Davies, a décidé de devenir Patricia, après un an de traitement hormonal; Ce soir Dix pour cent, PSG-Monaco ou revoir Un prophète ?

Faites plaisir à un ami

Inscrivez-le tout de suite, gratuitement, à notre newsletter. C'est simple et rapide. Cliquez ici

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE
MAY THE FORCE BE WITH YOU

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos